Massacre au Caire en direct sur Twitter

C'EST CHAUD mardi 20 décembre 2011

Par Mehdi Meklat ET Badroudine Said Abdallah

2:24. La pluie frappe à la fenêtre. Par petites gouttes. Le bitume est trempé. Il fait si froid. Les lampadaires oranges à l’horizon étincellent dans le noir. Le vent fait claquer les volets.

2:43. Il n’y a pas de voiture dans la rue. Tout le monde semble s’être tranquillement endormi. Ni un bruit, ni rien. La nuit coule.

2:58. L’antenne de télévision déconne. La télé se brouille. On n’y voit plus grand chose. Il faut plisser les yeux pour décrypter la gueule d’un inspecteur pourave sur France 2.

3:07. Se rabattre sur l’ordinateur. L’insomnie stagne à la surface. Facebook somnole.

3:16. @Warda_Mohamed, journaliste freelance, publie un tweet avec un lien. C’est le lien d’un live-stream sur la place Tarhir en Égypte. @AlexanderPageSY, activiste politique, journaliste citoyen, filme et diffuse en direct les images de la place Tahrir, où il se trouve.

3:25. Une explosion retentit. Directement, on se retrouve projeté au milieu de cette foule de manifestants. On n’a pas le temps de faire connaissance avec quiconque. D’un coup, tout le monde se met à courir. On les suit à la trace, se masse dans la masse. La voix d’un enfant, sensiblement aiguë, hurle “Allah wa akbar”.

3:34. Les “cartouches” tirées par l’armée sur les manifestants jonchent le sol. Trois jeunes les montrent à l’image. “C’est des armes américaines” clament-ils. C’est le chaos. Il y a toujours les tirs, au loin. Les bombes pètent un peu partout.

3:46. On se croirait dans un jeu vidéo, avec les bons et les mauvais. Mais c’est la vraie vie. Il est 4:46 au Caire.

3:53. @Warda_Mohamed déplore, par tweets interposés : “Le plus insoutenable : AUCUN grand média pour couvrir ça. Ils doivent se sentir abandonnés. Si seuls”.

3:54. On ne sent ni les vapeurs des gaz, ni l’odeur des balles, ni même celle des bombes assourdissantes. L’image se brouille, @AlexanderPageSY court et entraîne quelques égyptiens égarés avec lui. C’est une question de vie ou de mort. Les balles volent et peuvent se loger dans n’importe quel corps.

4:03. Les tirs se mêlent aux klaxons qui se mêlent aux cris. Le bruit est incessant, insoutenable. Mouvement de foule. “C’est ça la démocratie ?” hurle @AlexanderPageSY en courant, portable au poing. “Cours Ahmed, cours”. Il est 05:03 au Caire.

4:10. Au loin, il y a le musée d’histoire. On aperçoit l’immense bâtisse, visiblement intacte.

4:22. Les cocotiers se prolongent dans le ciel sombre du Caire. Le jour se lève difficilement. Les balles se baladent à l’air libre. La voix d’une femme lance un slogan en arabe, tout le monde le reprend.

4:25. @Warda_Mohamed, qui revient du Caire, témoigne par tweets interposés : “Les gens sur place n’ont pas peur. A chaque fois que j’ai posé la question, ils répondaient “Je n’ai peur que de Dieu”. Ils sont prêts à mourir pour leur pays. Rien de plus dangereux qu’un homme qui n’a peur de rien”.

4:39. Une dernière image du Caire. Les images de la rue deviennent floues. Le jour qui se lève à peine, encore trop loin. La lumière qui s’assombrit dans une rue et des passants qui n’arrêtent pas d’hurler en arabe avec rage. La rage d’un peuple face à des militaires assassins. Le portable d’Alexander se coupe. Il n’a plus de batterie.

4:51. Il est 5:51 au Caire. Les visages qui ont défilé cette nuit doivent encore sursauter au rythme des balles qui sifflent sur la place. Certains sont peut être couchés sur le bitume, une balle perdue dans le corps ou le cœur. Certains sont peut être rentrés chez eux, encore blessés et révoltés. Certains y sont encore. On n’en saura rien, des destins de ces gens avec qui on a partagé cette nuit derrière notre écran. On n’en saura rien. On saura juste qu’ils se sont battus avec le poing face aux armes. Et on saura surtout qu’il y a un homme, bel inconnu virtuel, @AlexanderPageSY, qui nous aura fait vivre en direct cette terrible réalité.

6:00. La ondes radiophoniques grésillent. Il est déjà l’heure de se réveiller. Les journaux de radio s’élancent avec, à la Une, les grèves dans les aéroports. Les passagers témoignent, ils sont révoltés. Il est 7:00 au Caire.

Mehdi Meklat et Badroudine Said Abdallah.

Les réactions des internautes

  1. mardi 20 décembre 2011 21:46 Jahid

    "Ne sois pas triste car le malheur est une épreuve, l'infortune- par la volonté d'Allah- est un test et la catastrophe un examen. C'est d'ailleurs lors de l'examen que la personne est honorée ou déshonorée."
  2. mardi 20 décembre 2011 21:42 chaouche

    j'ai vu des films analogues en France il vaut mieux ne crier au scandale policiers avec des gourdins ou militaires avec des gourdins c'est du pareil au meme
  3. mardi 20 décembre 2011 17:17 GzA! a.k.a. la résistance

    C'est le gagnant d'une guerre qui en écrit l'Histoire....
  4. mardi 20 décembre 2011 16:09 matthieu

    Je vote Marine Le Pen parce qu'elle est la plus proche des valeurs authentiques de l'islam.
  5. mardi 20 décembre 2011 16:07 matthieu

    Est-ce que l'Egypte qui a voté pour les partis islamistes représente un modèle pour nous en France?
  6. mardi 20 décembre 2011 15:26 yhedja

    des conflits d'intérêts à la force militaire pour quel avenir no way Egypte futur état libéral démocratique on ne peut imiter le cosmos
  7. mardi 20 décembre 2011 14:23 blanche colombe

    à la lecture de cet article ,je suis confortée à l'idée qu'il ne s'agit pas d'une révolution mais d'une guerre civile comme cela s'est passé en Espagne en 1936 puis en Yougoslavie je crois que nous faisons collectivement une erreur en parlant de révolution dans les pays arabes au départ ,il s'agit certainement d'un projet révolutionnaire mais qui s'est transformé en guerre civile on l'a vu en Libye ,on le voit en Syrie et maintenant en Egypte on espère tous que cela ne sera pas le cas en Tunisie
    • mardi 20 décembre 2011 14:59 Sami

      Si c'est une révolution, quand on resiste aux forces armées et à un pouvoir dictatorial, c'est comme ça que ça s'appelle.
      • mardi 20 décembre 2011 15:56 blanche colombe

        cher sami ne jouons pas sur les mots je tire de wiki cette définition -------------------- Une révolution (vient étymologiquement du latin revolvere : « rouler en arrière », qui donna en italien le terme Rivoltare : « retourner ») est, au sens politique ou social, un mouvement politique amenant, ou tentant d'amener, un changement brusque et en profondeur dans la structure politique et sociale d'un État, et qui se produit quand un groupe se révolte contre les autorités en place et prend ou tente de prendre le pouvoir. -------------------- j'ai écrit qu'au départ ,il s'agissait d'une révolution mais qui n'a pas trouvé le résultat escompté ,il n'y a pas eu changement brusque et en profondeur dans la structure politique et sociale j'ai peur que maintenant cela se transforme en guerre civile car le pouvoir de l'armée est en place , une révolution se définit par sa conclusion mais pas par son début si je me rapporte à la France ,on a définit les révolutions parce qu'elles ont amené un changement brusque et en profondeur du pouvoir 1789 ,1830,1848 par exemple la Commune de Paris n'est pas une révolution puisqu'elle n'a pas débouché sur quelque chose ,c'est un soulèvement ,une émeute,un début de révolution mais qui a avorté dans le sang et la répression tout en amenant des idées nouvelles si j'écris cela ,ce n'est pas pour vous peiner et amoindrir l'héroïsme des participants mais c'est pour mieux partager ces moments si on dit à la population française que ce qui se passe en Syrie est une révolution ,elle aura tendance à dire :"laissons les se débrouiller ,ils savent ce qu'ils font ,ne nous immisçons pas" tandis que si on dit que c'est une guerre civile ,les français seront plus réceptifs ... enfin c'est mon opinion
        • mardi 20 décembre 2011 17:10 Sami

          C'est toi qui joue sur les mots, une guerre civile impliquerait un peuple qui se bat contre une autre partie du même peuple. En Egypte comme en Syrie, c'est le peuple contre le pouvoir. Regarde les manifs syriennes, les gens ne se battent pas entre eux, ils sont exécutés par les forces de l'ordre de Bachar, ce n'est pas pareil du tout.
          • mardi 20 décembre 2011 17:32 blanche colombe

            je ne veux pas polémiquer plus qu'il ne faut mais je ne suis pas totalement sure que la totalité du peuple égyptien se bat contre le pouvoir on l'a vu en Libye ,on l'a vu en Espagne et comme je l'écris ,je ne veux surtout pas minimiser le courage et l'héroïsme des combattants qui luttent pour la liberté mais je ne pense pas qu'ils représentent tout le peuple je pense qu'il y a une partie du peuple qui soutient les militaires et qui ont envie que cette "révolution " se termine
  8. mardi 20 décembre 2011 12:34 GzA!

    Et ça repars en harcèlement hors sujet, je remet donc mon message qui lui est dans le sujet : J’ai été touché étant petit par ce qu’il s’est passé sur la place Tian an men, nous avons si je me souviens bien à l’époque soutenu les peuple chinois contre la tyrannie de ses dirigeants, sans traiter le peuple chinois de sauvages. Pourquoi ne pas adopter le même discours aujourd’hui face aux victimes de mêmes actes ? J’ai de la peine et beaucoup de compassion pour le peuple tunisien actuellement. Je leur souhaite un grand courage et beaucoup de force. Je ne suis pas spécialement arabophile mais je refuse d’être arabophobe. Celui qui attend un traitement égalitaire se doit de l’être.
  9. mardi 20 décembre 2011 12:34 le kif je kif

    +1
  10. mardi 20 décembre 2011 12:04 GzA!

    un nouveau voyant prédicateur est dans la place
    • mardi 20 décembre 2011 12:25 le kif je kif

      il n est pas voyant ce sont les faits!!
      • mardi 20 décembre 2011 12:38 GzA!

        "vont se retrouver " signifie des faits ?! Apprenez à parler votre langue, ma langue avant de donner des leçons aux autres
        • mardi 20 décembre 2011 12:48 le kif je kif

          je n ai pas besoin de son com et pas besoin non plus de tf1 pour voir se qui se passe dans le monde arabe. et je sais tres bien parler ma langue. a mon avis tu dois être aveugle ce n est pas possible autrement. bien a toi quand même.
  11. mardi 20 décembre 2011 12:03 GzA!

    Je ne suis pas sûr que ce soient eux t'emmerdent avec l'Islam. Dans ton cas il semble que ce soir l'Islam tout court qui t'emmerde. Mais surtout, ce sont les médias qui nous emmerdent avec l'Islam, pas les croyants... Normal il y a beaucoup de clients comme toi. Ignore ces sujets et "on" t'en vendra moins...
  12. mardi 20 décembre 2011 11:54 matthieu

    Que vont devenir les coptes dans cette violence?Se faire massacrer ou fuir et où?
    • mardi 20 décembre 2011 16:49 plouf

      Se faire massacrer ou fuir : en effet, donc ca change pas grand chose pour eux
  13. mardi 20 décembre 2011 11:50 matthieu

    Est-ce que les Egyptiens parviendront seulement à avoir du pain?Les stocks sont épuisés après le 31 décembre et ils dépendent entièrement de l'aide internationale pour la farine bon marché.
  14. mardi 20 décembre 2011 11:05 GzA!

    oh le beau raccourci, dire "Dieu est grand" = être intégriste Ta grand-mère qui demande à Dieu de te protéger est elle une dangereuse catholique intégriste ?
  15. mardi 20 décembre 2011 11:03 GzA!

    J'ai été touché étant petit par ce qu'il s'est passé sur la place Tian an men, nous avons si je me souviens bien à l'époque soutenu les peuple chinois contre la tyrannie de ses dirigeants, sans traiter le peuple chinois de sauvages. Pourquoi ne pas adopter le même discours aujourd'hui face aux victimes de mêmes actes ? J'ai de la peine et beaucoup de compassion pour le peuple tunisien actuellement. Je leur souhaite un grand courage et beaucoup de force. Je ne suis pas spécialement arabophile mais je refuse d'être arabophobe. Celui qui attend un traitement égalitaire se doit de l'être.
  16. mardi 20 décembre 2011 09:31 c est toujours pareil

    J adore cette armée égyptienne,elle frappe son peuple avec délectation, avec cœur.ce sont sont de vrai hommes. Nous voyons tout de suite que cette armée protège les citoyens de ce beau pays que j ai visité. cette femme qui se fait prendre a coups de Rangers dans la tete, puis un soldat vient la finir a coup de bâton cette femme était peut être mère de famille.est elle morte ou vivante, nous le seront peut être jamais. quel beau spectacle. Moi personnellement j en redemande. J aime ces armées des pays arabes ou du magreb qui aiment leur peuple .
    • mardi 20 décembre 2011 15:06 Sami

      Faut pas trop en demander aux militaires ou force de l'ordre en même temps, leurs violences contre le peuple n'est pas spécifique aux arabes.
      • mardi 20 décembre 2011 17:02 Sami

        Défraie la chronique évidemment vu que le peuple arabe manifeste. Quand il y a manifestation dans d'autres pays, ça peut également dégénérer, comme en Chine (normal pour une dictature) ou aux USA avec le mouvement OWS. Plus les régimes sont autoritaires, plus l'armée intervient de manière elle aussi autoritaire.
  17. mardi 20 décembre 2011 01:03 Crank

    Un article du Daily Mail, attention vidéo dure âmes sensibles s'abstenir. http://www.dailymail.co.uk/news/article-2075683/Egypt-violence-Female-protesters-brutally-beaten-metal-poles-vicious-soldiers.html
    • mardi 20 décembre 2011 10:51 rivarol

      rien à dire à chacun ,sa religion , à chacun ses lois ,à chacun son destin , à chacun sa civilisation les droits de l'homme ne sont pas universels ça ,c'est pour les nations occidentales héritières du christianisme