Cinquantenaire du sombre épisode de Charonne

C'EST CHAUD jeudi 9 février 2012

Par Mehdi Meklat ET Badroudine Said Abdallah

Les gerbes de fleurs se gèlent, allongées à l’entrée de la bouche. Le courant d’air fait valdinguer les bouquets. Les fleurs sont enrubannées. Du guichet, on entend les crissements des freins du métro. Tout ça s’emmêle avec les cris du cœur de Bertrand Delanoë, perché sur une estrade, à la sortie. Lui et 700 personnes commémorent.

Il y a cinquante ans, ici, à l’entrée sûrement plus exiguë de cette bouche, un attroupement. Puis “les policiers envoyaient les grilles des arbres sur les gens“, puis “tout le monde criait”, puis “cet homme, devant moi, avaient les yeux qui pendaient“. Visions d’horreurs. Elle se souvient d’il y a cinquante ans comme hier. Elle revoit les images qui la hantent. Elle entend les cris qui percent encore ses tympans.

Au départ, l’OAS avait mis une bombe devant l’appartement de Malraux. Mais cette bombe avait rendu aveugle une petite fille de six ans” raconte un homme, avec la voix d’un conteur. Sauf que rien n’est irréel. Les personnages ne sont pas fictifs. La suite de l’Histoire, avec un H haut comme un homme, est dramatique.

Pour protester “pacifiquement” à ces attaques de l’OAS, la CGT, le CFTC et le PCF appellent à manifester. C’est le 8 février 1962. “Il faisait moins froid qu’aujourd’hui” se souvient, à force de se rejouer la terrible journée, une dame. C’est à la fin, quand tout le monde s’apprêtait à se diluer. C’est à la fin que l’attaque, venue de loin, fut meurtrière. “Je jouais avec des amies et nous avions vu les policiers, très nerveux. Ils étaient prêts” lâche une dame, gamine à l’époque.

La violence se propage comme une trainée. Il faut penser à courir, se protéger, se réfugier. “On est rentré dans ce café, juste là” témoigne la dame, pancarte accrochée au poignet. En face du café, une cave qui vend du vin. Il n’y a aucune odeur à l’intérieur. L’homme, plongé dans des calculs, vient de s’installer. “Par contre, tranche-t-il, celui qui m’a vendu le magasin était là en 1962. Des manifestants se sont réfugiés dans ce magasin”. Avant de dire : “On n’en saura jamais vraiment davantage. Cette partie de l’histoire est très sombre en France“.

Peu, presque jamais évoquée. Bertrand Delanoë,, maire rose de Paris, crache dans un micro : “Un peuple est grand quand il regarde son histoire en face“. Sauf que l’heure n’est toujours pas venue. Sauf que les temps n’ont pas changé. Et cette histoire est celle qu’on tente de gommer peu à peu. “Pas une trace dans les manuels d’histoire, par exemple” précise une élue communiste. Avant d’admettre : “Avec la phrase sur les civilisations, cette manifestation est franchement d’actualité“.

Le cortège s’aventure dans les allées enneigées du cimetière du Père Lachaise. Les tombes et tombeaux défilent. La neige s’est déposée sur les plaques funèbres. Et puis, le tombeau des neuf morts lors de la manifestation, recouvert de fleurs fleuries.

Une dame et sa fille se recueillent. Regardent la tombe, longtemps. Prennent le temps. “Un des morts est mon grand-père” souffle-t-elle dans un sanglot. Sa gorge se noue. Se bloque. Elle ne peut plus rien dire. Un militant communiste demande “la reconnaissance de ce massacre par l’Etat français. C’était la police de Papon. Et lui même n’a jamais été jugé pour cette affaire” dit-il, la haine dans les tripes. “Il faut qu’enfin, on reconnaisse ce crime d’Etat” relance une dame. Cinquante ans plus tard, il n’est jamais trop tard.

Mehdi Meklat et Badroudine Said Abdallah

Les réactions des internautes

  1. mardi 14 février 2012 19:57 pinson

    ON dirait un vieux numéro de l'Huma Dimanche, Merci, ça me rajeunit. Au moins deux expressions pleines de vérité dans cette resucée des vieilles épopées staliniennes. "dit-il, la haine dans les tripes"....la haine , en effet et rien d'autre.. "Bertrand Delanoë,, maire rose de Paris": un peu équivoque, comme expression...
  2. lundi 13 février 2012 14:28 joris

    Tu ne serais pas un peu récidiviste Knorkaka le dingue ?
  3. lundi 13 février 2012 14:26 la poule au pot

    Knokprator avant de mettre les massacres d'Oran dans les manuels algériens ,il faudrait commencer par les inscrire dans les manuels français ;
  4. lundi 13 février 2012 14:24 la poule au pot

    50 ans apres .ils sont heureux ,glorieux ceux qui trahissaient ,ceux qui portaient les valises du fln,ceux qui livraient à la torture des barbouzes les dernier résistants;Ils sont aujourd'hui médaillés et écrivent des livres . Ils ont fait de Paris une ville orientale et musulmane .Mais ils mettent leurs enfants dans des écoles privées.
  5. lundi 13 février 2012 13:27 toulet

    On va pas chipoter avec les nombres. Cinquante ans après, les Arabes ont envahi la France, un point c'est tout.
  6. dimanche 12 février 2012 03:12 Neptune

    Tiens, là, Notre Dame de Paris s'est juste contenté de cracher dans le micro. Avant d'aller partager le couscous de la chaude amitié avec quelques amis triés sur le volet, sûrement.
  7. samedi 11 février 2012 21:50 ledaron

    Pourquoi la mort de ta réflexion, ennemi de la raison s'étale ostentatoirement sur le forum ? On a bcp plus utile à lire des commentaires étayés.
    • dimanche 12 février 2012 21:55 ledaron

      Knorkator,mais vraiment tor10, Tu éructes dans chacun de tes commentaires ( non étayés,cela va de soi).Tu postillones et t'époumones à vouloir exorciser tes colères.La particularité de tes commentaires ou plutöt tes sentences,est d'être directement relié à un pathos qui a pris le pas sur le recul et la réflexion.
  8. samedi 11 février 2012 12:38 francoise

    h
  9. samedi 11 février 2012 02:43 shamman

    bonsoir tout le monde (je sais que je vais me faire engueu!) Je voulais juste poster par rapport à un bondyblogeur dont j'ai oublié le nom et qui écrivait un article sur sa "geeksolitude" et je m'aperçois que les com sont fermés mais je ne sais pas pourquoi.
  10. samedi 11 février 2012 00:54 louis ripoll

    bravo, bien analysé
  11. vendredi 10 février 2012 22:57 medea

    Du bidon. "metro Charonne" est autant bidon que les pseudo Arabes balancés dans la flotte par la police de Papon. Selon l'Institut Médico-Légal, il y a eu 6 Arabes décédés par noyade et UNE personne décédée à Metro Charonne (suffocation). On oublie un peu vite que la Préfecture de Police était tenue par les communistes et que Papon était lui-même communiste. Les intox, ça le connaissait, il était à bonne école en 1940. Metro Charonne est une vaste bousculade aux origines indeterminées et une personne y est décédée. Il n'y avait que des coco à cet endroit-là et à ce moment-là. La Police est venue, ça a dégénéré, ça s'est bastonné. L'OAS n'a rien à voir avec Metro Charonne vu que l'OAS n'était pas à Metro Charonne (et puis l'OAS se foutait de métro Charonne). Quant à Malraux ... ce pauvre mythomane a théatralisé sa vie, il s'est réfugié dans le mensonge et la dramaturgie comme au fond de sa couette. Allez faire un tour sur wikipedia pour juger du personnage. Trois mots le caractérise : menteur, menteur, menteur. Il a été jugé comme menteur par les Républicains espagnols, lorsqu'il s'est fait passer pour un chef d'aviation. Il a été jugé comme menteur par les communistes chinois, pour sa "condition humaine" dans lequel il dit que les nationalistes brûlaient des corps dans les chaudières des locomotives (trou à pelle d'une chaudière : 10cm sur 10cm). Et ce publiquement, à TF1, en 1990 (l'ambassadeur chinois qui dit "nous n'avons plus besoin de ce mensonge"). Il a été jugé comme menteur par les Compagnons de la Libération. En effet, pendant l'Occupation, Malraux enfilait des perles et des vers avec Louise de Vilmorin dans le Périgord. Si vous croyez les menteurs, alors vous en êtes leurs complices.
    • dimanche 12 février 2012 12:00 bouana

      pour le metro charonne c'est un peu vrai ;j'etais jeune mais j'y etais pour l'algerie algerienne. car je pensais alors que les algeriens pourraient retourner chez eux . c'est le contraire qui s'est produit alors je dit comme coluche l'algerie aux algeriens et LA FRANCE AUX FRANCAIS
    • samedi 11 février 2012 05:25 la poule au pot

      @medea à ma première lecture de malraux ,je m'étais déjà posé la question de savoir comment les chinois de malraux introduisaient les corps à bruler dans les chaudières des locos.Vous y avez répondu à Charonne ,mais ce sont des manifestants de coco qui ont été victimes ,pas des patriotes .Alors que nos soldats du contingent suaient sang et eau en Algérie ,que des familles pied noirs étaient charcutées dans leur ferme ou leur maison ,que des cadis ,des gardee champetre ,des anciens combattants arabes étaient égorgés ,Eux ,les cocos manifestaient en soutien du Fln qui s'emparait déjà de Paris par la terreur et les exactions. Et pourquoi cette trahison ? ce coup de poignard dans le dos Parceque ,oui ,parceque,Au Caire ,le gouvernement provisoire avait annoncé qu'apres l'Indépendancence L"Algérie serait Socialiste ,Communiste .Alors ,La défense des interets de la France disparut.Il était plus important de lutter pour la victoire de l'internationale Socialiste Non ,point d'honneur pour ceux de Charonne mais Honte et trahison
    • samedi 11 février 2012 00:03 om

      Papon communiste, mouhahaha!!! Merci pour ce grand moment mec.
      • samedi 11 février 2012 15:31 medea

        Un peu d'histoire (sur Papon). Papon fait son service militaire à Sait-Cyr, puis passe un an comme instructeur à l'armée. C'est lors de cette période que Papon fréquente de près les Francs-Maçons. Ensuite, Papon rentre au Ministère de l'Intérieur pendant les gouvernements radicaux-socialos-maçonniques Camille Chautemps et Léon Blum. Parfaitement : Papon est haut-fonctionnaire du gouvernement Blum. Tout comme Laval, d'ailleurs. Entre parenthèse, il est curieux de noter que les trois-quarts des membres du gouvernement Blum se sont retrouvés sous le gouvernement de Vichy. Parallèlement, Papon écrit dans un journal dont le rédacteur en chef est un dénommé Mitterrand Jacques (frère de François). Ensuite, Papon fait la guerre (et oui) contre les Allemands (re oui) au sein du 2eme Regiment d'Infanterie Coloniale, basé à Brest. Et c'est là qu'il rentre aux services de renseignements militaires, basés en Algérie, où Papon étudie de près l'Islam. C'est là que cela devient intéressant ... on ne sait presque rien sur les activités de Papon pendant ce temps-là. Une chose est sûre, Papon est nommé préfet de Bordeaux en 1942, en zone occupée et donc après la perte de la zone libre. Donc, seul le pro-communiste Laval peut le nommer à un tel poste. On peut donc voir que Papon n'a rien à voir avec Vichy façon Pétain. Ensuite, tout s'accélère ... Papon est systématiquement de tous les gouvernements, et de toutes les embrouilles. Or, à chaque fois, soit il est nommé par des Francs-Maçons, soit il est pistonné par des communistes. Et partout où il passe,ça finit dans la mouise. Mais il faut croire qu'il passe longtemps, puisqu'il a été PDG de Sud-Aviation (nationalisée par les coco) et aussi ministre du Budget jusqu'en 1981. Donc, qui était vraiment Papon ... c'est un mystère. Il a toujours été très proche des islamistes, à tel point qu'on s'est posé des questions sur le rite qu'il conviendrait d'employer lors des obsèques de Papon. Egalement, il a militairement combattu les Allemands, il a aussi caché des Juifs, il était très surement Franc-Maçon et très lié au KGB (qu'il rencontrait souvent à Cologne ou à Bruxelles). Il n'a jamais été membre ni de la DST (pétainiste), ni du SDECE (gaulliste), mais il a été préfet de Police de Paris (communiste ...). Papon, pour moi, ce n'est ni plus ni moins qu'un aventurier. Prêt à tout et à toutes les trahisons. Mais sachant se faire des amis indispensables car c'est lui qui faisait le sale boulot. Son poly-entrisme le rendait dangereux pour ses amis et ses ennemis, le rendait conflictuel, et lorsqu'il est mort ... tout le monde en a été soulagé !
        • dimanche 12 février 2012 15:22 Fairweather

          Qui était Papon .... Papon a toujours était du côté du manche !!!
        • samedi 11 février 2012 15:41 la poule au pot

          medea ça ,c'est du renseignement .Avec vous on sait où on va ,de qui on parle .les petits glorieux du blog devraient se renseigner ,d'étudier avant de nous parler de la france et de ses hommes
      • samedi 11 février 2012 00:09 bouhhhh tique

        Et Pétain ré-autorisa la publication de l'Humanité.
  12. vendredi 10 février 2012 20:11 matthieu

    On peut aimer la France et constater qu'elle est vermoulue moralement et spirituellement,c'est pas incompatible. Comment un peuple qui met en avant l'avortement,l'euthanasie,le mariage homosexuel pourrait-il trouver en lui les ressources nécessaires pour s'opposer à l'immigration notamment musulmane? Les sept petits millions de fantômes assassinés dans le ventre de leur mère hantent nos rues et leur index est pointé vers le sol!
  13. vendredi 10 février 2012 14:01 Lol

    Tu t'es lu quand t'as bu ?
  14. vendredi 10 février 2012 13:52 GzA!

    peut-être avec moins d'insultes il y a aura moins de blocages.. non ?
    • samedi 11 février 2012 05:41 la poule au pot

      Des insultes !? dans tous les régimes totalitaires ,la Vérité est jugée comme une insulte ,une révolte face à l'Autorité . Pour celui qui dit la vérité ,c'est la conduite à l'hopital psychiatrique ou au goulag .Il est aussitot présenté comme un "facho " et l'affaire est entendue
  15. vendredi 10 février 2012 12:41 matthieu

    On peut faire un parallèle entre l'Algérie qui a multiplié sa population par 4,5 entre 1962 et 2012 passant de 8 millions à 37 millions d'habitants et la France qui durant le même laps de temps a pratiqué 7 millions d'avortements;alors que la France abandonnait progressivement sa religion originelle,le catholicisme romain,les églises sont vides,l'Algérie maintenait l'islam religion d'état qui imprègne et de plus en plus d'ailleurs la vie quotidienne;l'Algérie est riche de son pétrole et de son gaz et possède 360 milliards d'euros de devises tandis que la France inféodée au monde anglo-saxon succombe sous 1700 milliards d'euros de dettes dont 500 au cours du présent quinquennat;alors que l'Algérie défendait sa langue et mettait en place l'arabisation,la France au mépris de sa constitution bradait le français au profit de l'anglais. Fort de sa jeunesse,de ses ressources,de ses colonies installées en Europe et partout dans le monde,l'Algérie lorsqu'elle aura accompli les réformes de discipline a un grand avenir devant elle. Je n'en dirai malheureusement pas autant de la France qui a perdu son âme.
    • vendredi 10 février 2012 14:34 commandant minos

      c'est facile de garder des fidèles quand la religion est quasi-obligatoire ...
      • lundi 13 février 2012 10:24 JARÏI

        c'est quasi pas vrais !
    • vendredi 10 février 2012 13:27 HOP HOPE

      Matthieu IL me semble que la "religion" est un "refuge" lorsque sa vie" terrestre" semble trops dure à vivre et offrir trops peu de bonheur Alors le bonheur dans "l'au-delà " peut donner une " lumière" au présent et les "rituels "nombreux et répétitifs sont "rassurants " pour les personnes qui n'ont pas de buts ni "d'aboutissements " dans leur quotidien ET l'avortement , et .. faut vous renseigner réellement sur place après des personnes qui ..peuvent vous répondre j'aurai comme beaucoups de personnes (à ce sujet ) des choses à dire mais je ne le ferai ,comme elles sous aucun prétexte
      • vendredi 10 février 2012 15:54 matthieu

        Lorsqu'on ne croit pas en Dieu,les fins de vie sont misérables avec la seule perspective de pourrir dans la tombe ou la crémation sans aucun espoir de résurrection; tout autre est la vie du croyant sanctifié dès ce monde pour qui la mort charnelle n'est qu'une nouvelle naissance . Et justement,les croyants ont un but précis dans cette vie,c'est d'adorer Dieu et d'aimer leur prochain pour l'amour de Dieu;il n'existe rien de plus grand et de plus noble pour l'homme.Avec comme corollaires l'amour de sa patrie et de sa famille. Quant à l'avortement,c'est un crime et nulle loi humaine n'est en mesure de changer ce verdict divin;les nations qui pratiquent l'avortement sortent à jamais de l'histoire et c'est mérité. Quant au mariage homosexuel,là-aussi,c'est le signe infaillible qu'une nation se désagrège,est à l'agonie. Idem pour l'euthanasie qui est le signe de la barbarie et non pas d'une civilisation supérieure.
  16. vendredi 10 février 2012 12:40 HOP HOPE

    QUand est-ce que "la religion " du massacre prendra fin (celui qui tient le glaive se prend toujours pour un espèce de bienfaiteur de l'humanité ) Ce qui selon moi... (par dérision ) ....revient à dire qu'il se prend pour un Dieu IL m'a semblé pouvoir observer qu'ILS frappent encore PLUS cruellement quand ils ont TORT A quand une LONGUE réflexion avant "ce genre " d'action qui ainsi serait annulée avant de commencer :s'ils y réfléchissait après avoir repris leur SANG FROID La "civilisation" n'est-ce qu'une UTOPIE
  17. vendredi 10 février 2012 10:23 Mulot de Paris

    Le PCF a bon dos, lui qui la fermait pendant la première partie de la deuxième guerre mondiale, pour ne pas parler des sabotages pendant la guerre d'Indochine. Non que je ne partage pas la peine des familles des victimes de cette répression mais voir certaines organisations récupérer l'évènement m'horripile.
  18. vendredi 10 février 2012 05:36 matthieu

    La colonisation de l'Algérie par la France était vouée à l'échec dès le départ sauf à pratiquer un génocide total;en effet comme faire d'un immense pays dont le ressort spirituel est l'islam sunnite et la langue l'arabe la chair de la chair de la France;ces départements français n'étaient qu'une fiction où les lois sociales françaises n'ont jamais été appliquées;c'était manifestement impossible d'autant plus qu'il n'y a pas eu d'évangélisation;le père Foucault l'avait dit et annoncé que dans ses conditions l'Algérie deviendrait indépendante et c'est ce qui est arrivé. Cependant une partition de l'Algérie aurait été possible avec un zone européenne allant d'Alger à Mers el Kebir et le maintien du Sahara français;on aurait pu supposer également une république kabyle autonome. Mais voilà,il y avait de Gaulle,l'homme du fatum qui en a décidé autrement. On peut toujours bâtir des uchronies mais l'histoire a tranché. Les combattants du crépuscule,ceux de l'OAS ont mené un combat sans espoir bien qu'on puisse comprendre parfaitement leur motivation;en Algérie,finalement,tout a été mené en dépit du bon sens dans une espèce de délire sanglant qui avait gagné tous les partis. En mai 2012,le président Bouteflika a annoncé des élections législatives;50 ans après son indépendance,ce peuple de 37 millions d'habitants va t-il réussir à s'ouvrir la voie du bonheur?
    • samedi 11 février 2012 15:36 medea

      Tout à fait. Si la colonisation à l'espagnole a réussi, c'est parce que tout le monde avait la même religion. Et l'Espagne est en paix avec son ex-empire. Garder l'islam en Algérie était une poudrière, sans compter que cela contribue à l'asservissement des Kabyles qui, historiquement et culturellement, sont plus chrétiens que musulmans. On en paye le résultat maintenant, des deux côtés de la Méditerranée.
    • vendredi 10 février 2012 06:01 la poule au pot

      @Matthieu Vous etes dans le vrai.Vouloir faire des arabes musulmans vivant en france la chair de la chair du peuple français est une égale utopie ;Une autre utopie que nous aurons à payer également tres cher . Ce n'est certainement pas la lucidité que l'on enseigne dans les grandes écoles où sont formés nos élites dirigeantes ni dans les écoles de journalistes. Le simple paysan de la Creuse voit plus loin qu'un Hollande ,un Melanchon ou une Royale
  19. jeudi 9 février 2012 14:02 crocodile

    Bonjour à tous, Elle est belle la CGT. A-t-elle manifesté contre les attentats du F.L.N. ? Contre les assassinats ? Contre les viols collectifs ? contre les enlèvements ? Contre la prostitution forcée des européennes enlevées ? La CGT a-t-elle condamnée les comportements des dockers qui pillèrent les bagages, jetèrent dans le port de Marseille les caisses maritimes des pieds-noirs qui fuyaient la terre de leurs ancêtres ? Cette terre où ils étaient nés ? Cette terre où on ne voulaient pas d'eux ? La CGT défile-t-elle le 5 juillet pour commémorer les rafles et meurtres généralisés de pieds-noirs à Oran ? "Un peuple est grand quand il regarde son histoire face. Sauf que l'heure n'est pas venue." Le BB en est la preuve vivante.
    • jeudi 9 février 2012 17:15 ledaron

      La plaie béante de la guerre d'Algerie suinte encore et toujours....n'oublions pas que la Véme Republique lui doit son existence. Ceci dit,crocodile et tous ceux qui ont une lecture univoque de l'Histoire,ne mettons pas les causes et les effets sur le même plan. La génèse de ce drame est dans la prétention française ( pléonasme) de vouloir le "bonheur" d'autrui contre son gré,par le biais d'une colonisation non pas administrative,mais surtout de peuplement d'ou la complexité et les drames humains qui remontent sans arrêt à la surface des mémoires collectives. La cautérisation se fera t-elle avec la disparition complête des générations qui ont été actrices de cette période de l'Histoire ? . Le recul nécessaire pour apprehender et surtout entendre le point de vue de l'autre se fera t-il pour le bien être des deux sociétés ? Il faudra sans doute pour cela ,sortir des attitudes autistiques qui génèrent plus de tensions que d'apaisement et donc passer à une phase adulte en regardant sereinement,lucidement et sans concession l'Histoire en face. Il en va de la quiètude sociale....
      • dimanche 12 février 2012 07:14 la poule au pot

        CGT cela me rappelle quelque chose : grande trahison du pays : fossoyeur du port de marseillle :grandes amitiés avec tous les dirigeants des : démocraties dites populaires : ineffable soutien du viet minh,du fln ,des khmers khmers rouges ,des m :Instigateur de la réunion de Charonne :pourfendeur de l'innovation poliique ,celle du FN : grand agitateur de rues :amitiés avec tous les peuples sauf avec les français qui votent autrement que lui : grand bénéficiaire de la manne budgétaire :anachronique
      • samedi 11 février 2012 21:53 ledaron

        Médéa,il te faut sortir de ton positionnement idéologique pour "embrasser" le factuel.En es-tu capable ?
        • dimanche 12 février 2012 09:07 alababar

          @medea ce lien là te donne raison (un peu) tout en preservant les propos du lardon. belle diplomatie de ma part. bon il faut tout lire, promis? http://niarunblog.unblog.fr/patrimoine-et-identite/le-couscous-dorge-au-poisson/lhistoire-du-couscous/
        • dimanche 12 février 2012 07:59 LELARDON

          @medea et le lardon à lire sans déconner. http://www.sesamelivremoi.com/histoire.htm Avabt l'algèrie n'existait pas donc n'exportait pas, mais le maghreb vouiiiii!
        • dimanche 12 février 2012 00:31 Médéa

          Il est factuel que l'Algérie ne produisait pas du blé en 1830. Où l'aurait-elle produit ? Sur quelles terres ? Avec quels moyens ? L'Algérie s'est mise à produire du blé vers les années 1850, après que 4000 soldats du Génie soient morts de malaria pour assécher la Mitidja. Des Français et des Suisses s'y sont installés, et on produit du blé. Nous retrouverons ces Français après le Rapatriement dans la Beauce et dans le Lauragais. En continuant, les Français ont produit du blé dur (c'est une variété), dont on tire la semoule. De cette semoule, les Italiens ont fait la Polenta, et les Espagnols d'Algérie deux plats typiques : la Calentita et les Montecao. En mélangeant le plat typique berbère qui est la Tajine avec la semoule de blé dur, les Pieds-Noirs ont inventé ce plat typique immortalisé par les Etablissements Garbit et fils : le couscous ! Couscous, c'est l'onomatopée kabyle "ksskss" qui représente le sifflement du couscoussier. Le couscoussier est d'ailleurs en inox, c'est une invention suisse issue de l'industrie laitière. Les Berbères, eux, faisaient leur cuisine dans des poteries. Je continue dans le factuel ?
      • samedi 11 février 2012 13:39 ledaron

        Rabzouz, Bis repetita,tu liras mon message au sujet de Rom et tu te l'attribueras aussi !!! Paix à ta reflexion !!!
        • lundi 13 février 2012 10:29 alakbabar

          Le Lardon=Bouffon de plus en plus vrai, tu es un pléonasme sur pattes!
      • vendredi 10 février 2012 12:17 HOP HOPE

        LEDARON Merci ++++
        • dimanche 12 février 2012 22:35 ledaron

          @Medea En 1798, lors de la campagne d'Égypte de Bonaparte, deux négociants algériens, Busnach et Bacri, proposent au directoire de ravitailler en blé l'armée française. Le contrat est signé et le dey d'Alger, avance l'argent pour toute l'opération[3]. Les caisses du directoire sont vides et le paiement est ajourné. Une fois au pouvoir, Napoléon repousse à la fin de la guerre le paiement de ses créances. Sous la restauration, le gouvernement de Louis XVIII refuse de reconnaître une dette contractée par la république. Trente ans après l'emprunt, en 1827, le dey d'Alger n'a toujours pas été payé. http://fr.wikipedia.org/wiki/Conqu%C3%AAte_de_l'Alg%C3%A9rie_par_la_France
        • vendredi 10 février 2012 15:32 HOPi HOPa

          et aprés tu t'étonnes qu'on ne te laisse pas sortir seule! Tuteur, viiiiiiiteeee, interviens! MERCI****
      • jeudi 9 février 2012 18:52 crocodile

        Bonjour ledaron, Je n'ai pas une lecture univoque. Mon intervention ne nie pas la répression violente d'une manifestation illégale. Mon intervention vise à interdire à certain de s'arroger par le mensonge un rôle de chevalier blanc. Il n'y a pas de chevalier blanc, ni dans la guerre d'Algérie, ni dans aucune autre guerre. Voici une phrase de La Pharsale : "Dans une guerre civile, le seul honneur est d'épargner la vie du vaincu". Voici une phrase de Lartueguy : "Ils perdirent ce que certains voulaient conquérir, d'autres ce qu'il voulaient reconquérir : l'honneur." "Les causes et les effets" n'ont pas la même valeur. Il est donc des morts qui méritent un second assassinat. "Vae victis", n'est-ce pas. La genèse de la guerre d'Algérie n'est en aucun cas une volonté civilisatrice. Il y a tout d'abord deux protagonistes : - 1832, Alger est encore un port pirate et esclavagiste dont les flottes légèrement affaiblies par les bombardements maritimes anglais, hollandais de 1815 et uniquement anglaise en 1824 ,attaquent les navires de commerce et pillent encore les côtes européennes, notamment pour faire des esclaves. -1832, Charles X cherche à obtenir un peu de crédit militaire, espère faire d'une pierre eux coup : gagner une guerre facile en renversant le dey d'Alger en accomplissant une mission de police maritime qui lui permet de lui donner un rôle de chevalier blanc et surtout mettre la main sur le trésor du dey. Difficile d'y voir l'envie d'apporter les arts et les sciences ! La poursuite de la conquête ? L’appétit est venu en mangeant. A mon sens. Et ici encore dans le seul but d'acquérir un territoire plus grand et surtout le sécuriser. D'où les nombreux traités, les alliances avec les uns contre les autres, puis les alliances avec les autres contre le uns. Parfois les deux en même temps. Colonisation de peuplement oui, surtout une colonisation d'évacuation. C'est toute la misère de l'Europe et de France qui est venue s'établir dans les marais de la mitidja, sur les plateaux de Kabylie, pour y faire des jardins ! Ils fuyaient la misère, la famine, le chômage, l’oppression et la guerre. 130 ans plus tard leurs descendants furent chassés. Dures leçons de l'Histoire. "La cautérisation se fera-t-elle avec la disparition des générations qui ont été actrices de cette période de l'Histoire ?" Je ne fait pas partie de ces générations. Tant que des mensonges par omission pour obtenir le beaux rôles, pour justifier l'injustifiable auront cours, c'est la Vérité et la Justice subiront une blessure éternelle ! Je regarde l'Histoire bien en face. C'est grâce à ce regard que je ne peux accepter les comportements, les mensonges de la CGT. Et d'autres....
        • samedi 11 février 2012 14:47 ledaron

          Bonjour Crocodile, Qu'est-ce qu'une manifestation illégale,mais légitime, dans un contexte de quasi guerre civile ? Le gouvernement pétainiste, à son époque, pouvait-il légitimement produire de la légalité ? La génèse de la guerre d'Algerie trouve aussi toute sa "légitimité" ( concept Ô combien mouvant) dans les difficultés financières de la France de Charles X.Difficultés qui se traduisent aussi par l'achat de blé à l'Algerie.Les bateaux chargés de céréales en partance pour la France étaient effectivement arraisonnés par les pirates.Ce fut d'ailleurs ce prétexte ( plus l'épisode de la gifle gantée au consul français par le Dey d'Alger) officiel qui servi à l'entreprise de conquête. Lire à ce titre le bouquin de Lounis Aggoun " france algerie 200 ans de rapines et peculats " l'un des livres les plus exhaustifs en la matière.... Il y avait-il plus de pirates que de corsaires ( qui agissaient sur commande) qui agissaient en Méditérrannée qu'ailleurs ? La résolution de la question sociale par la colonisation est effectivement sosu-jacente en cette époque pré-industrielle. "J'étais hier dans l'East-End (quartier ouvrier de Londres), et j'ai assisté à une réunion de sans-travail. J'y ai entendu des discours forcené. Ce n'était qu'un cri. Du pain ! Du pain ! Revivant toute la scène en rentrant chez moi, je me sentis encore plus convaincu qu'avant de l'importance de l'impérialisme... L'idée qui me tient le plus à coeur, c'est la solution au problème social : pour sauver les quarante millions d'habitants du Royaume-Uni d'une guerre civile meurtrière, nous les colonisateurs, devons conquérir des terres nouvelles afin d'y installer l'excédent de notre population, d'y trouver de nouveaux débouchés pour les produits de nos fabriques et de nos mines. L'Empire, ai-je toujours dit, est une question de ventre. Si vous voulez éviter la guerre civile, il faut devenir impérialiste." Cécil Rhodes, Premier ministre du Cap, extrait du journal Neue Zeit, 1898 (cité par Lénine, L'impérialisme, stade suprême du capitalisme (1916)). "Messieurs, au temps où nous sommes et dans la crise que traversent toutes les industries européennes, la fondation d'une colonie, c'est la création d'un débouché. On a remarqué, en effet, et les exemples abondent dans l'histoire économique des peuples modernes, qu'il suffit que le lien colonial subsiste entre la mère-patrie qui produit et les colonies qu'elle a fondées, pour que la prédominance économique accompagne et subisse, en quelque sorte, la prédominance politique." Jules Ferry, Discours, 1885. Mais aussi idéologique : L'homme blanc doit remplir une mission, propager la civilisation, c'est-à-dire celle de l'Europe, parmi les races inférieures, chez les sauvages. "La nature a fait une race d'ouvriers. C'est la race chinoise d'une dextérité de main merveilleuse, sans presque aucun sentiment d'honneur; gouvernez-la avec justice en prélevant d'elle pour le bienfait d'un tel gouvernement un ample douaire au profit de la race conquérante, elle sera satisfaite; une race de travailleurs de la terre, c'est le nègre : soyez pour lui bon et humain, et tout sera dans l'ordre; une race de maîtres et de soldats, c'est la race européenne. Que chacun fasse ce pour quoi il est fait et tout ira bien." Ernest Renan, La Réforme intellectuelle et morale, 1871. Oui, je crois en cette race, la plus grande des races gouvernantes que le monde ait jamais connues, en cette race anglo-saxonne, fière, tenace, confiante en soi, résolue que nul climat, nul changement ne peuvent abâtardir et qui infailliblement sera la force prédominante de la future histoire et de la civilisation universelle (...) et je crois en l'avenir de cet Empire, large comme le monde, dont un Anglais ne peut parler sans un frisson d'enthousiasme (...) " Discours de Joseph CHAMBERLAIN, ministre des colonies en 1895. La domination d'un peuple par un autre est le terreau fertile de drames dont nous constatons les effets jusqu'a maintenant.La cautérisation des blessures ne peut passer que par des reconnaissances.Celle d'une politique coloniale qui nia la nature intrinsèquement humaine du colonisé et la spoliation de sa terre et d'autre part la spoliation ( de terres, elles mêmes spoliées) de petits propriétaire qui ont tout perdu.
          • samedi 11 février 2012 18:53 la poule au pot

            Le mal inspiré jules Ferry voyait dans la race noire une race de travailleurs de la terre .Que dirait il aujourd'hui? Alors que l'Afrique crie sa faim ,l'homme repu d'occident rejette chaque année 89 millions de tonnes de nourriture. En gros 104 kilos de nourriture par an et par personne.Un scandale
          • samedi 11 février 2012 15:38 medea

            L'achat du blé à l'Algérie ? Depuis quand l'Algérie produisait-elle du blé ? Ceci est un beau mensonge ... l'Algérie n'était pas du tout agricole en 1830, en tout cas pas assez pour exporter quoi que ce soit. C'est plutôt la France qui vendait du blé à l'Algérie. Et l'Algérie qui oubliait de le payer ...
          • samedi 11 février 2012 15:32 la poule au pot

            On peut se tromper à toutage à toute époque . le fervent socialiste Jules ferry voyait dans la race noire une race des travailleurs de la terre .Comme il se trompait .L'effet colonat fut un effet éphémère . Dans l'Afrique indépendante d'aujourd'hui ,les grands épisodes de famine sont devenus endémiques.L'Afrique a faim,plus que hier et encore plus demain.Les programmes d'aide alimentaire du monde entier ne suffisent plus. Pourtant les terres arables ne manquent pas. Indiens ,chinois intriguent ,soudoyent les gouvernements locaux pour mettre en valeur ces terres
        • vendredi 10 février 2012 12:38 Rom

          Ledaron est cet indvidu qui arborait un avatar de lémurien, il y a quelques années sur le Bblog. Bizarrement, on trouve également un Ledaron, avec le même avatar, sur le forum musulman Mejliss.com, notamment lorsqu'il s' agit de se réjouir de la mort de soldats français, américains ou même polonais. On peut enfin trouver ce même Ledaron, utilisant des expressions islamisques sur des forums de barbus. J'imagine qu'il n'a toujours pas osé accomplir son “hijra“, alors que ses potes barbus ont un peu plus pris le pouvoir de l' autre côté de la Méditerranée.
          • samedi 11 février 2012 13:37 ledaron

            Tu as cédé Rom !!! Il est symptomatique de constater que les individus qui n'ont rien à dire sur le fond ( principe de Peter oblige),ne peuvent que s'épancher sur la forme.Tu ne peux faire qu'avec ce que tu possèdes. Paix à ta réflexion.....
          • samedi 11 février 2012 05:48 la poule au pot

            Benjamin Stora se garde bien d'aller vivre en algérie ,LUI ! Enrico Macias aimerait bien aller chanter en Algérie mais tout visa lui est refusé ;
          • vendredi 10 février 2012 15:35 uald

            t'as bien raison de dire rom, il nous ferait croire sinon qu'il est un être équilibré. Toi Rom plus moi Uald, on va faire équipe et bouter les menteurs envahissuers dehors.
          • vendredi 10 février 2012 14:00 ROM

            et oui je ne suis pas Rom, et pourtant j'ai ce pseudo....
          • vendredi 10 février 2012 13:59 ROM

            Quelle amour de l'islam et des ses extrêmes tu sembles développer ! : des journées bien remplies sur ces sites dis donc... Ps: t'as vu mon pseudo ? Alors inpecteur gadget peut garder ses pseudo analyses dont on se fou... pas besoin de guide (pas très) spirituel...
          • vendredi 10 février 2012 13:41 bad cops

            Tu es une vrai balance toi le Rom, heureusement que nous ne sommes plus sous Pétain !
          • vendredi 10 février 2012 13:18 la poule au pot

            vivre en france est une chance pour ledaron - ils sont des millions dans ce cas . ça vibrionne tant que ça peut pour oublier le pays d'origine,le pays de leur malheur ,du malheur qui les a fait déguerpir
        • vendredi 10 février 2012 12:21 HOP HOPE

          CROCODILE Grâce à des personnes comme vous des vérités ressurgissent La vérité est là elle doit être sue Merci
          • samedi 11 février 2012 01:04 louis ripoll

            c'est un point de vue, l'histoire est celle qu'on interprète, comme vous dites, vous ne faites pas partie de ces générations,il ne faut pas passer sous silence le dur labeurs de ces gens venus fertiliser la terre d'algérie, dans la souffrance et parfois l'abnégation, vous avez raison de ne pas croire aux mensonges du pcf, passé maître dans l'art de la désinformation, et dans l'étatisation du mensonge
          • vendredi 10 février 2012 15:55 si je ments

            http://www.monde-diplomatique.fr/2012/01/AUREL/47166
          • vendredi 10 février 2012 13:54 la vérité

            change selon l'interlocuteur. "Cécile Serra fait partie des deux cent mille pieds-noirs qui n’ont pas quitté l’Algérie en 1962 (3). Etonnant ? Non, tout à fait logique. Comme le souligne Benjamin Stora, un des meilleurs historiens de l’Algérie, « depuis qu’ils sont rentrés en France, les rapatriés ont toujours cherché à faire croire que la seule raison de leur départ était le risque qu’ils couraient pour leur vie et celle de leurs enfants. Et qu’ils avaient donc nécessairement tous été obligés de partir. Or cela ne correspond que très partiellement à la réalité (4) ». http://www.monde-diplomatique.fr/2008/05/DAUM/15870
        • vendredi 10 février 2012 06:10 la poule au pot

          @ . crocodile Je me félicite d'avoir pu vous lire avant que dame censure ne s'occupe de vous .Vous avez su prendre la hauteur nécessaire pour nous faire comprendre ce qui était advenu . Au passage ,je m'étonne toujours de la passivité du monde civilisé face à l'activité des pirates somaliens Il est inutile de vouloir leur apporter la civilisation ou le respect des lois internationales de la navigation mais il serait bon de leur adresser une cannonade comme il fut fait en Alger avant l'intervention française
      • jeudi 9 février 2012 18:34 la poule au pot

        Daron Sans la présence sur son sol de ces millions d'immigrés ,la france ,le français aurait complètement oublié qu"il y avait eu une Algérie peuplée de pieds noirs . Les français ont la mémoire courte avait djà dit Pétain Mais la présence obsédante ,omniprésente ,la virulence de tous ces immigrés réveille tous les cauchemars. Il n'y a plus d'algériens qui tombent sous des balles françaises .Mais dans l'Algérie souveraine ,on sait que chaque jour des algériens tombent sous les tirs d'autres algériens ou meurent tués ,mutilés par des explosions .La violence ne veut pas s'arreter .
  20. jeudi 9 février 2012 13:41 commandant minos

    c'était la guerre civile à l'époque. Faisons en sorte que l'on ne connaisse plus jamais cela.
  21. jeudi 9 février 2012 13:38 commandant minos

    il y a une faute d'orthographe sur la banderole ...
    • jeudi 9 février 2012 16:21 la poule au pot

      5 morts ! un massacre ! les mots ne veulent donc plus rien dire .Aucun blessé ou tué par balles.En fait ,ils sont morts étouffés ,piétinées pour s'etre tous engouffrés dans une bouche de métro .Ils manifestaient ,ils se battaient contre la présence des pieds noirs en Algérie .Ils voulaient la victoire du FLN en Algérie . Leur sacrifice n'a pas été inutile .Le FLN a pu recevoir toute l'Algérie avec le pétrole du Sahara des mains du Général de Gaulle . qui avait bien mérité de la CGT . 4 septembre 1963 ,le général s'adresse ainsi à Ben Bella : ''àl'occasion de votre élection à la présidence de la république ,je vous adresse mes félicitations .Cette indépendance algérienne ,nous l'avons voulue et aidée;" Entretemps,rue d'Isly ,au centre d'Alger ,plusieurs dizaines de pieds noirs étaient abattus mais , eux, par balles tiréés par la troupe française .Le sang coulait partout .ça ne ressemblait pas à Charonne.L'ordre d'ouvrir le feu ne venait pas de Papon Et le 5 Juillet 1962 ,à Oran ,la population pied noire était livrée sans défense à l'ivresse populaire .3 000 disparitions. Ces morts ne semblent pas compter . ils sont sans doute indignes de la compassion d'un Delanoe et de qqs autres . Le devoir de mémoire n'existe pas pour ces martyrs français.Ni fleurs ni couronnes