Hollande en terrain conquis à Bondy ?

PRéSIDENTIELLES 2012 mardi 27 mars 2012

Par Mehdi Meklat ET Badroudine Said Abdallah

C’est l’histoire de l’avenue Carnot. L’artère qui perce Bondy, de la gare à la mairie. C’est l’histoire d’une avenue, le lundi au soleil, à 20h14. Il y’a les oiseaux qui font des vocalises. Les fratries qui rapatrient, après avoir pris l’air. Et au loin, des incantations politiques.

La mairie de Bondy assiégée. Comme rarement, le parvis est recouvert d’une meute, d’un peuple qui applaudit. Des voix qui n’en font qu’une : “Sarkozy, Dehors.” “François, président.” Le décor est planté. François grimpe l’estrade. Il fait face au public et objectifs agités. Claude Bartolone relance, voix éraillée : “François, président.”.

François, c’est François Hollande. Le candidat rose, éléphant en campagne, érige sa trompe. Et un cri en sort : “Quel accueil, quel accueil ici à Bondy !” Le public bondit. Hollande reprend : “Vous saviez que j’étais là, vous êtes venu à ma rencontre.”

Les rumeurs couraient. Hollande serait bientôt à Bondy. Au Palais des Sports, avançaient certains. “On n’a pas pu le faire parce qu’il y avait un tournoi de judo” se défend le sénateur du coin, Gilbert Roger. Avant qu’on ne l’accuse de ne pas trop voir d’affiches annonçant l’événement du jour :“On vient de se faire critiquer par la préfecture parce qu’on a trop d’Hollande dans les murs.”.

La nuit s’est glissée, Hollande continue à prêcher. Un homme l’applaudit. Ses yeux s’embuent. Il surprend :”J’ai voté Nicolas Sarkozy en 2007, il nous avait promis tout son bla-bla et il a rien fait.” Il poursuit sans s’essouffler :”Je voulais partir deux mois au Maroc, en vacances, mais j’attends les élections pour pouvoir mettre mon bulletin et partir soulagé”.

Sur l’estrade, le candidat, entouré d’une palette d’élus, pousse :”Vous êtes une chance pour la France, un atout !”. Avant de tenter un unificateur :”Nous sommes tous français !”. Et puis un laser vert se dépose sur son front. Comme le pointeur d’un fusil mitrailleur. La sécurité frôle la syncope. Le public sourit, sans paniquer. Hollande ne se laisse pas perturber.

“Pour l’instant c’est du blabla”, parlote une dame avec des voisines du quartier Blanqui. L’autre fait une reprise de volée : “Nos enfants sont nés ici, ils ont fait des études supérieures, mais y’a pas d’emploi. Je m’inquiète pour eux.” La première la coupe :”Et puis à Bondy, pour avoir un travail à la mairie ou ailleurs, c’est le piston.” Et son acolyte de retranscrire une troublante vérité : “Je suis resté 19 ans dans un studio avec 4 enfants. Un jour j’ai écrit à Sarkozy. 20 jours plus tard, j’avais un F6 à Bondy.” Silence. Le groupe de voisines se dilue.

Hollande continue, se laissant entrecouper par les encouragements. “Est ce que vous vivez mieux qu’en 2007 ?” Réplique du public. “Est ce qu’il y’a plus ou moins de chômages ?” Réplique du public. “Est ce qu’il y’a plus ou moins de pouvoir d’achat ?” Réplique du public. Une fille susurre :“Avec Sarkozy, on sait au moins à quoi s’attendre. Pas avec lui.”

Baskets sur les pieds et casquette vissée sur la tête, un jeune posé avec ses amis à côté de la voiture BFM TV file la métaphore : “Si Hollande gagne c’est comme si il allait trouver une maison dévastée. On lui donnera cinq ans pour réparer la maison France. Mais comme les travaux seront trop colossaux et qu’il pourra seulement remettre la maison en ordre, on dira qu’il a rien fait.” Face au déluge d’applaudissements, il lâche d’un brin sec :”Sarkozy il est trop fort, je le vois mal perdre face à Hollande.” Son ami relance :”Nous ce qu’il faut en France c’est des mecs cashs comme Bayrou ou Melenchon. Moi en tout cas je vais voter Melenchon !”.

Attroupement autour de la coqueluche. Embrassades et bousculades. Pluie de bonnes ondes pour la prochaine étape, ultime combat. Hollande se faufile, par une entrée dérobée pour rejoindre sa voiture. Une fille lui tend le drapeau français. Une dame veut le toucher. Un homme le prendre en photo. Mais la sécurité s’agrippe. Hollande s’enfonce dans la voiture. Vers d’autres horizons.

Daniel Goldberg, député du 93, annonce le prochain rendez-vous du candidat en Seine-Saint-Denis : “Rendez-vous le 7 avril à Aulnay-sous-Bois.”

Mehdi Meklat et Badroudine Said Abdallah

Lundi prochain sur le Bondyblog et LCP : Quand François Hollande rencontre le Bondyblog

Les réactions des internautes

  1. mercredi 28 mars 2012 11:16 shana

    J'y étais et franchement, les médias y jouent un grand rôle, pour ma part la partie de notre maire Mme Thomassin aurait été convaincante, si je n'avais eu à faire à son prédécesseur. Pour moi j'en arrive à la même conclusion PS ou UMP, c'est à nous citoyen des banlieues de prendre les choses en main. Tous ça ce sont des discours stériles.....
    • mercredi 28 mars 2012 11:20 bonne heure dans le pré

      Si dans les banlieues vous prenez les choses en main, c'est DSK pour votre prochain meeting
  2. mercredi 28 mars 2012 09:57 Hop HOPE

    Le résumé est dans le dernier paragraphe à partir de la quatrième phrase Je ne me sentirai vraiment pas aimée et respectée en tant que citoyenne par une telle attitude N'est-ce pas le résumé d'une ligne de vie politique .Ai-je le droit de me poser la question
  3. mardi 27 mars 2012 15:44 commandant minos

    Hollande: "Dans tous les lycées de France, quels qu'ils soient, une part des élèves de terminale devront aller dans les classes préparatoires aux grandes écoles sans qu'il y ait de système particulier". "il n'y aura pas de sélection. C'est l'établissement qui dira : voilà les 5 à 6 % des élèves qui doivent aller en classe préparatoire." et les éléves auront la possibilité de refuser ?
  4. mardi 27 mars 2012 15:18 Papa Razzi

    Après Guérini, mis en examen le 8 septembre pour association de malfaiteurs, trafic d’influence et prise illégale d’intérêts, voilà des nouvelles du Pervers: Dominique Strauss-Kahn a été mis en examen pour « proxénétisme aggravé en bande organisée » et placé sous contrôle judiciaire par les juges chargés de l’affaire dite du Carlton de Lille. Elle est belle la gauche donneuse de leçon!!
    • mardi 27 mars 2012 16:40 La vérité

      Et les affaires de l'UMP avec les financements divers de Sarkozy? Choisi un autre angle d'attaque Papa, celui est parsemé d'embuches : http://www.lemonde.fr/
  5. mardi 27 mars 2012 15:12 PSchitt

    Sarkozy a eu tort. Au lieu de dire franchement que Hollande est nul, aurait dû plutôt dire, hypocritement, en se mettant à sa place: "Hollande, il va aller devant les Français et qu’est-ce qu’il va leur dire : ‘je suis candidat à la présidentielle mais je n'ai jamais rien fait en 30 ans de politique comme le dit si justement Ségolène qui me connait si bien, je suis une "couille molle" comme le dit de façon tellement imagée Martine, une "fraise des bois" comme le dit si bien Laurent car j'ai des bouffées de chaleur liées à ma frustration sexuelle, je n'ai jamais été ministre car jugé pas assez compétent par Lionel - Bernadette a bien raison de dire que je n'ai pas le "gabarit"- , je suis un ex-gros qui a essayé de maigrir pour plaire aux jeunes femmes comme DSK avec des lunettes ridicules et des cheveux teints "noir-de-geai" choisis par ma nouvelle copine Valérie… mais élisez-moi…parce que moi, bien sûr, je suis trop mou et incapable de gouverner…et j’ai pas le courage d’affronter l’impopularité parce que je suis trop lâche alors je promets n'importe quoi... mais çà me ferait tellement plaisir de faire président pour faire ch... mon ex. Je vous en prie, je fais tellement d'effort pour avoir le "sérieux" d'un président que je le mérite. Non?"
    • mardi 27 mars 2012 17:35 SIK-SIK

      Commentaires LIBRES pourquoi ne pas profiter de cette chance pr dire ce que vs avez ds les tripes ce qui vs fait mal ? Là vs vs contentez de copier "la cellule roposte de l'UMP". tout ça on l'a déjà entendu il y a bien des jours. Pourquoi ne pas nous faire un insert enlevé et rogolo. A votre souris et souriez.
    • mardi 27 mars 2012 15:39 la poule au pot

      OUI ."Je veux la france " § Donnez lui un pédalo