La valeur travail au coeur du 1er mai sarkozyste

PRéSIDENTIELLES 2012 mercredi 2 mai 2012

Par Mehdi Meklat ET Badroudine Said Abdallah

La foule coagule. Les artères sont bouchées. Le métro Trocadéro fermé. La police quadrille le quartier. Tous les sens sont sans issues et les sens interdits sont sans dessus-dessous. « Je suis arrivé ce matin, mais je n’arrive pas à atteindre la scène », dit une dame qui rougit au soleil. Parquée derrière une barrière, elle regarde la route. Elle dit : « Je suis pas venue pour la fête du travail, mais pour le voir et prendre le soleil ». Elle conclut : « Peut-être que Sarkozy passera par là, en voiture, quand il partira ». Ou pas.

1er mai. Le muguet dépérit un peu partout. C’est la fête du travail. Et, au Trocadéro, c’est la fête du « vrai-travail », rebaptisée « vraie fête du travail ».  Aprés Marine, qui a déferlé avec ses acolytes rasés en fin de matinée. Pendant que les ouvriers-syndiqués battent le pavé de la Bastille, avec hargne. Sarkozy monte sur scène. « Vous êtes 200 000 » crie-t-il, tel un rockeur presque rêveur. Il y a, vu de loin, moins de 100 000 personnes. Mais autant de drapeaux.

A la sortie du métro Iéna, quatre hommes et une femme portent des tee-shirts violets « No Sarkozy Day ». Cinq policiers les entourent. « On n’est plus en démocratie » s’affole la voix féminine. Un homme explique : « On se baladait avec nos tee-shirts et on s’est fait agresser par des militants UMP. Depuis, la police nous encadre ». Plus tard, dans la soirée, on apprendra qu’une journaliste de Mediapart et une pigiste-journaliste se sont, elles aussi, faites agresser par des militants échauffés.

On s’engage dans l’avenue Kleber. Il faut passer un point sécurité. Trois jeunes blondinets s’alcoolisent à la bière à cinq euros. « On voulait aller chez l’arabe là, ça aurait été moins cher, mais toute sortie est définitive » lance l’un en plein air, en pointant les policiers qui filtrent les entrées. Les trois ne travaillent pas. Ils disent, quasi-synchronisés : « On est lycéens ».  Ils continuent, quasi-clones du gourou : « Hollande n’a aucun passé politique et s’il passe, on sera pire que la Grèce ».

Une autre fournée de jeunes. « Non, on n’est pas venu fêter la fête du travail. On est venu pour le voir », disent-ils sans le voir, bloqués à des mètres de leur maître. « Moi, je suis catho », commence le premier. Et le garçon de 15 ans de poursuivre : « Si Hollande passe, il va autoriser le mariage gay. Ca, c’est une catastrophe. Parce qu’un homme, c’est fait pour être avec une femme ». Il s’arrête. Son copain, qui termine son coca, approuve d’un signe de tête. Le garçon, sur sa bonne lancée, continue : « Si j’avais le droit de vote, j’aurais voté Marine au premier tour et Sarkozy au second ». L’ami ré approuve.

Voilà du vrai travail dans la vraie fête du travail. Un blond qui porte les couleurs de la France dans son dos : « J’ai été serveur, livreur… C’est un plaisir de travailler. Et là, c’est le rassemblement de tous les travailleurs ». Une femme, lunettes noires d’une marque drôlement chère, fourrure en plein soleil, lance dans un rire perçant : « Moi, je ne travaille pas. Enfin si, quand je veux, parce que je suis designer ». Re-rire qui vient de la gorge.

Le soleil fait tomber les vieilles comme des mouches. La croix rouge accourt à leurs secours. Respirations profondes. Inspirations douloureuses. Expirations difficiles. Un militant de 19 ans embraye à la quatrième vitesse : « Le travail, c’est essentiel. D’ailleurs, être aidé, c’est pas un droit. Et on doit vivre de son travail ». Le gars dit le mot « assisté ». Son ami, 24 ans, insistant, dit le mot « assisté ». Il reprend : « Les français en ont marre de voir qu’ils travaillent et qu’à côté, pour le même salaire, il y a des assistés ». Et une fille qui ressent Sarkozy jusque dans ses tripes classe le dossier : « Notre société doit être basée sur le mérite ».

La voix de Nicolas Sarkozy résonne dans les bronches urbaines. « Nous ne voulons pas du socialisme ». Liesse de la foule agglutinée. « On ne renoncera pas à nos racines chrétiennes. Jamais ». Liesse de la foule agglutinée. Il termine par saluer « Carla ». Le dernier mot de son discours, « Carla ». On redescend la rue. Croise deux militantes UMP, vraies travailleuses, qui vendent du muguet inodore.

Claude Guéant déboule. Son cortège de voitures sombres s’empresse à toute vitesse. Mais, au passage, il entrouvre sa fenêtre et fait le V de victoire. Il s’éloigne, et va se remettre au vrai travail. En sachant, évidemment, que le travail ne paie pas toujours.

Mehdi Meklat et Badroudine Said Abdallah

Les réactions des internautes

  1. mercredi 9 mai 2012 11:07 RISSER Nicolas

    Bonjour Badroudine, Déjà, à Jean Vilar, tu écrivais bien, mais je trouve tes articles de plus en plus pertinents et bien tournés. Je suis le Bondy blog depuis que j'ai vu ta bonne bouille en Une des inrocks (la classe quand même!) et j'ai lu aujourd'hui que vous avez été reçus à France Inter par Pascale Clark (re-la classe!!!). Je ne sais pas comment vous faites, avec ton acolyte, pour écrire à deux, mais je trouve votre style très péchu, poétique juste ce qu'il faut. Un vrai courant d'air frais dans cette presse au formol. Félicitations à tous les deux... Continuez!!! Nicolas Risser
  2. samedi 5 mai 2012 22:03 hop HOPE

    L'en tête ; biteshöm m'a remémoré une hitoire " gentillette " Une personne vient le soir dans un hôtel en ALLEMAGNE ,propos courtois et il va se coucher Le lendemain matin au petit-déjeuner l'hôtesse demande avez-vous bien dormi .. Le client répond ; literie ...tout parfait , mais toute la nuit il y a eu un train qui n'a pas arrêté de fonctionner près d'ici ; regard interrogatif ..le client explique: J'ai entendu toute la nuit tchou... tchou .... tchou .... Puis l'hôtesse comprend et lui dit ; ici les ouvriers sont très polis et ils ont déchargé des briques à la chaine en rang d'oignons toute la nuit et ont prononcé à chaque fois ; Biteshön , Dankeshön , biteshön , dankeshön ...etc.. ce n'était pas un train ! en Francais ça ne donne "rien " ; s'il vous plait , merci à vous .... .(le sh fait phonétiquement un " ch "très prononcé) Cela permet juste lors des heures de garde de nuit d'avaler un café serré en moins tout cela afin d'être "vigile " même lors des moments de "répit" Bonne nuit à toutes et à tous et que le résultat le soir prochain ne nous "perturbe" pas trops les sommeils futurs Bitte glück für uns alle ( s'il vous plait de la chance pour nous tous ) "inch Allah " (si Dien veut ) " feel gleck fer anli pour l'Alsace (beaucoups de chance à tous) Même le mot de Cambronne si cela peut nous aider
  3. jeudi 3 mai 2012 12:57 Alicee1

    Bonjour, je suis étudiante en doctorat de psychologie à l'Université. Je me permets de vous adresser ce mail car je cherche à diffuser une enquête anonyme de recherche sur la santé au travail. En effet, pour les besoins de mon enquête il faudrait que je dispose d'environ 250 participants qui se connectent à partir de mon lien (ci-joint, ci-dessous) mais je peine à les trouver. Je vous serais très reconnaissante et cela m'aiderait beaucoup si vous pouviez passer et diffuser le lien via vos contacts mails et sur tous types de blogs ou sites où l'on peut toucher des salariés du public ou du privé. Voici ci-dessous le lien électronique de l'enquête si vous voulez nous aider (la passation dure 20 minutes) : http://acasaucau.com/enquete.html En échange et si cela vous intéresse je peux vous envoyer aussi une synthèse des données recueillies par l'enquête. Merci bien de votre soutien, bien respectueusement
  4. mercredi 2 mai 2012 22:15 hop HOPE

    Je n'ai retenu que..... "le soleil fait tomber les vieilles comme des mouches "! Cela me suffit amplement comme info aussi bien sur l'évènement et sur .....les rédacteurs de ce texte Je m'abstiens de commenter
    • jeudi 3 mai 2012 16:10 Scipion

      On se sent visée, comme Saint Bernard? :lol: Il faut reconnaitre que la phrase n'est pas très élégante, même si elle dépeint probablement une réalité. :(
      • vendredi 4 mai 2012 10:24 hop HOPE

        @SCIPION IL y a hélas assez souvent sur ce blog des mots .. et des commentaires... qui .. laissent à désirer ..! quant au niveau de la correction ... Mais que des jeunes journalistes emploient ceci me ... semble ..incongru ..et d'une grande incorrection vis à vis du lecteur ... un point c'est tout Enfant il m'a été enseigné ; qu'il y avait le langage parlé et le langage écrit dans celui-ci il existe un art de formuler des choses assez .. disons "malhonnêtes " tout en employant des mots "policés" IL y a des .. langages de corps de garde et.. il est inutile de les écrire , ici pareillement Visée ? en quoi je vous prie , il y a juste dans les "écrits " des formulations à éviter Pour que leur lecture reste "agréable " Les choses que j'aime le plus sur ce blog et tous les autres : c'est l'érudition , l'art d'intéresser le lecteur ,les traits d'esprit , d'humour etc... Bonne journée à vous monsieur
        • vendredi 4 mai 2012 18:45 early bird

          Dis moi affreux calamar, où es tu né au Maroc? Moi c'est district d'Oujda.
          • vendredi 4 mai 2012 19:26 Scipion

            Regarde ta boite mail, je t'ai envoyé une photo
          • vendredi 4 mai 2012 19:21 Scipion

            Je ne me souviens malheureusement pas de Casa, j'avais quatre ans quand nous sommes rentrés en France. A l’époque ou j'ai commencé à avoir des sauterelles, non, des fourmis dans les jambes, j'avais envisagé un voyage là bas, mais le climat politique ne s'y prêtait pas. Puis il y a eu d'autres priorités... J'ai vu un grand vol de criquets à Tripoli il y a quelques années, c'est impressionnant.
          • vendredi 4 mai 2012 19:10 early bird

            CasaBlanca, ville étrange et troublante, le tamtam de l'islam et le parfum du caoua. tu vois? je connais! moi je suis né exactement chez moi, à la maison, à la petite source."El aouinet", plus tard j'ai vécu à Sauterelle "Jerada". D'ailleurs j'y ai vu une année une invasion de sauterelles, peut être est ce l'origine du nom? je ne sais pas.
          • vendredi 4 mai 2012 19:05 Scipion

            zet cuistres... de vrais soudards
          • vendredi 4 mai 2012 19:03 biteshön

            Humidifierait oeuf corse!
          • vendredi 4 mai 2012 19:02 biteshön

            Vieille Seiche? Cher Doc Affectueux, pensez vous qu'un traitement hormonal humididierait la Chose? Aprés les vieilles qui tombent comme des mouches, les vieilles seiches maintenant! Hou la la !!! les pauvres.Pardon mesdames, ils s'agit de plaisanteries entre anciens de là bas... que des rustres..
          • vendredi 4 mai 2012 18:53 Scipion

            Je suis un beidaoui :) hôpital militaire de dar el beida Comment vas-tu depuis hier, vieille seiche? Affectueusement, attention!
        • vendredi 4 mai 2012 18:30 Scipion

          Merci, m'dame. Aucune intention malveillante dans mon post. Dans un de vos commentaires vous mentionniez avoir été une jeune maman en 62, petit calcul vite fait, voilà ... rien de plus, promis. Et puis, je ne suis guère plus jeune que vous (un peu quand-même). C'est vrai, mon commentaire était plutôt inutile. Mais pourquoi serais-je le seul à m'autocensurer? Mes excuses, donc, je vous présente, ainsi qu'à Saint Bernard (qui, au passage, nous en a écrit une bien bonne dans un sujet plus récent).
          • samedi 5 mai 2012 11:29 early bird

            méfiez vous hop hope, scipion est un dragueur "invertébré" un octopus en quelque sorte. Autrement c'est un gentil ayez donc confiance mais avec méfiance :smile:
          • samedi 5 mai 2012 10:38 hop HOPE

            @SCIPION J' ai effectivement un ..âge ou ....je suis devenue arrère- grand-mère et non pas grâce à des ados mais de "vrais" adultes Lorsque j'énonce que .. je me sens vieille ,"usée" on me coupe la parole pour dire non...! et.. bienheureuses celles qui ayant mon âge .. peuvent encore "fuguer " à Paris un jour comme celui-là Et.. si cela peut vous.. décontracter;.. les mots .. je les pratique ..mais oralemnt quelquefois je les emploie même pour "bousculer" un peu... L'ordinateur , et autres moyens modernes de communication divers , stimulent .. et apportent un peu de vie "extérieure " ( hors de ma maison , jardin ,village ), de la part de la famille (au sens large ), amis (ies), anciennes collègues ..voisins ... ......blogs , coms..etc.. Merci de votre grande correction Passez une bonne journée monsieur
  5. mercredi 2 mai 2012 16:31 saintbernard

    "Le soleil fait tomber les vieilles comme des mouches"... Très classieux, vraiment...
    • vendredi 4 mai 2012 11:33 croque mort

      Chère madame, il est un seul challenge dans la vie, c'est de faire le plus de fois le tour du soleil. Etre vieux or vieille, c'est un exploit. Le ou la demeurée auteurs de ces paroles inconsidérées va peut être être la prochaine mouche morte, avant vous ou moi. J'ai respecté les anciens depuis toujours, contrairement à beaucoup de jeunes gens qui se croient indestructibles. Enfin, moi j'ai perdu un père trop jeune, plus tard dans ma vie aussi un petit fils de quelques mois, Celà met les idées en place. vous et hop hope vivez tranquilles, les personnes sensées vous respectes.
      • samedi 5 mai 2012 11:12 hop HOPE

        @CROQUE-MORT Je lis ce jour votre commentaire et... j'avoue avoir été vraiment touchée par votre humanité , si peu souvent présente , hors la vie privée LES personnes de mon âge ont vécu guerre , croisé et vécu près d' amputés, de traumas crâniens .. SOUVENIRS de ces faits même des "gazés "de la précédente guerre , les veuves ,les orphelins connu la ;PENURIE d'argent ,de tous objets nécessaires au quotidien , des descendants , cousins , amis ou voisins "tombés "en Indochine en Algérie etc.... certaines épidémies ou pandémies ; de tuberculose , grippes de divers noms les pertes d'être chers de tous âges dans notre vie personnelle Travaillé des années dans des conditions que les générations actuelles refusent même de croire encore moins imaginer Donc les noms de "vieilles tombant comme des mouches" et autres "avanies" Q'UN ..... me sert assez souvent me semblent un peu "réducteurs " Croyez monsieur à toute ma sympathie Très bonne journée à vous
        • samedi 5 mai 2012 13:16 Scipion

          méfiez vous hop hope, Croque mort est un dragueur « invertébré » un octopus en quelque sorte. Autrement c’est un gentil ayez donc confiance mais avec méfiance :smile: J'ai bien l'impression que c'est le même, pas vous? ;)
  6. mercredi 2 mai 2012 12:27 le commandant minos

    où est l'objectivité journalistique ?
    • vendredi 4 mai 2012 18:53 Scipion

      journalistoc?
    • mercredi 2 mai 2012 14:31 Dudush31

      Depuis quand les journalistes sont-ils obligés d'être objectifs? Et la liberté d'expression?
      • mercredi 2 mai 2012 14:38 le commandant minos

        depuis quand ? Depuis que le journalisme existe, pardi !
        • mercredi 2 mai 2012 16:19 Dudush31

          N'importe quoi. Un journaliste peut décider d'être objectif. Ou de ne pas l'être. Et c'est souvent ce dernier cas, de façon plus ou moins masquée. C'est pour ça qu'il y a des journaux dits "à gauche" (Libé, Nouvel Obs) ou des journaux dits "à droite" (Figaro, Le Point). La seule obligation d'un journaliste est de donner des informations véridiques. Donc pas de faux chiffres, de faits, d'évènements ou de témoignages inventés par exemple. Néanmoins si un journaliste a envie de compiler des chiffres ou des informations permettant d'argumenter sa thèse arguant que tel ou tel politique est mauvais tout en occultant les informations qui la discrédite, c'est son droit le plus essentiel, et encore heureux! Après, il faut savoir conserver un certain équilibre afin de garder sa crédibilité.
          • vendredi 4 mai 2012 17:41 croque mort

            non, c'est la définiton que vous donnez, mais tous les gens qui se disent objectifs justement ne voient qu'à travers une Lorgnette, faites l'expèrience, déjà votre objectivité n'est pas la mienne! Mais la , je plaisante monsieur minos. bonne journée à vous
          • vendredi 4 mai 2012 17:11 le commandant minos

            @Jeff et un blog d'apprentis-journalistes ?
          • vendredi 4 mai 2012 16:56 jeff

            Un blog n'a pas à être objectif, si vous n'êtes pas content, changé de crèmerie ;-)
          • vendredi 4 mai 2012 11:42 le commandant minos

            @croque mort, vous vous trompez, être objectif c'est justement voir les choses dans leur ensemble, sans cache, sans oeillère, sans filtre. Rien à voir avec l'objectif de l'optique ...
          • vendredi 4 mai 2012 11:36 croque mort

            être objectif c'est voir à travers un objeectif. Suivant la direction vers laquelle on braque l'objectif, il n'en ressort qu'un champ limité. Pitié, ne soyez pas objectifs, élargissez votre perception des choses.
          • mercredi 2 mai 2012 17:20 le commandant minos

            le rôle d'un journaliste (je ne parle pas d'un éditorialiste) c'est d'informer. Pour moi, ce n'est pas à lui de juger, en tant que journaliste, qu'un politique est mauvais, et d'en convaincre son auditoire ou ses lecteurs.
    • mercredi 2 mai 2012 12:55 orsomani

      c'est Yahoo qui paye .la subvention de l'état n'implique rien .