De Bondy à Bagdad

C'EST CHAUD vendredi 1 février 2013

Par Mehdi Meklat ET Badroudine Said Abdallah

Cher Nadir,

Toi, assis dans un coin, dans cette cellule miteuse. Tes doigts rongés par la crasse, même pas tremblotants. La tête, un peu baissée, souvent levée. Et tes yeux qui regardent loin, loin derrière. Qui regardent les bouts de ciel, à travers cette minuscule fenêtre. Le ciel, il est peut-être bleu, peut-être gris, mais la nuit, quelques étoiles brillent. Peut-être, toi, assis dans un coin, tu les regardes. Toi, assis dans un coin, tu n’as que le ciel à qui parler. Et lui n’a sans doute que toi à écouter.

Nadir, il y a dix jours, des mecs t’ont foutu dans ce trou, perdu dans les carcasses de Bagdad. Même pas un mot, même pas une explication. Seulement une sombre affaire de photos, quelques clics qui t’ont foutu des belles claques. Il y a dix jours, tu t’es fait attrapé comme un voyou, toi, le Tocard du tié-kar. On t’a pris pour un salaud. A peine le temps d’un coup de téléphone, un message publié sur Facebook, vite retiré. Et tes amis, célèbres inconnus, adorables frères de cœur, qui ont battu le ciel et frappé la terre pour qu’on entende ta voix disparue.

Nadir, on te connait pas vraiment. Juste, un jour, un mec nous a dit : “Ce mec a de la poigne.” Peu à peu, on a compris que tu vivais pour tes rêves. Peu à peu, depuis que t’es loin d’ici, on a compris que tu menais un combat à vie. Comme un boxeur, jamais essoufflé, jamais lassé de se taper. Nadir, on a compris que t’étais chacun de nous. T’es celui qui se bat pour continuer. Qui se bat, parfois, pour faire entendre ceux qu’on n’entend pas. Là, tu voulais faire porter la voix des Irakiens, bafoués par la guerre, et délaissés, depuis, comme des chiens errants.

Nadir, toi, journaliste aux grandes ailes, frère de béton, t’as voulu faire ton métier. Juste nous montrer à nous, que là-bas, si loin d’ici, des gens continuaient de galérer dans la misère de la guerre. Et puis, ce jour, il y a dix jours. Et puis, ton arrestation, ta cellule, tout qui s’enchaîne, le monde qui se coupe. Et juste ce ciel, à portée de regard.

Aujourd’hui, t’y es toujours. Tes amis, et d’autres inconnus, continuent de signer une pétition virtuelle. Les mêmes se sont rassemblés, hier, pour alerter les caméras, dire qu’il y avait un mec, Nadir Dendoune, qui était détenu, quelque part, en Irak. Les mêmes se rassembleront aujourd’hui, 17 heures, à la fontaine des Innocents. Cet endroit porte ton nom.

Il y a aussi, sans doute, dans des bureaux plaqués or, des diplomates qui s’affairent un peu. Enfin, on espère, qu’ils s’affairent. Comme pour n’importe quel journaliste qui aurait été détenu, dans n’importe quelle prison pourrie. Parce qu’aujourd’hui, toi, assis dans un coin, dans cette cellule miteuse. Dans nos têtes, l’image est figée. Vite, reviens, on a envie de te connaître. Pour de vrai.

Mehdi Meklat et Badroudine Said Abdallah

Les réactions des internautes

  1. mardi 5 février 2013 00:06 Denzel

    Un sacré bonhomme ce type la..Allez cousin courage du va t'en sortir !!! A Bagdad on t'emprisonne physiquement et en France on t'a bridé ...mais tu es encore debout !!!
  2. samedi 2 février 2013 06:56 samson

    Nadir ,homme engagé ,homme de conviction ,il reste à souhaiter pour toi que ta libération vienne plus vite que celle de Hammouchi . En pensant à toi ,nous pensons aussi aux 10 journalistes qui ont trouvé la mort en Syrie . Pour eux ,malheureusement ,nous ne pouvons plus rien
  3. vendredi 1 février 2013 22:32 Linda Mohammedi

    Poignante lettre à Nadir. On espère et on continue a se battre pour qu'il soit le + rapidement libre.. Ne lâchons rien! Qu'il s'appelle Nadir ou Jean, son combat est aussi le nôtre..
  4. vendredi 1 février 2013 20:57 Gérard Daguet

    Samson, Ils sont drôles tous ces gens qui donnent des leçons de morale en se cachant derrière un pseudo!
    • samedi 2 février 2013 06:26 samson

      Gérard Daguet @ ,il faut le reconnaitre la france est pleine de mal pensants .. La 17 ème chambre correctionelle chargée de réprimer la pensée déviante ne désemplit pas .M.Jm Lepen a été traduit 125 fois devant des juges .J'accorde qu'il a été blanchi 122 fois mais tout le monde n'a pas le talent oratoire et sa notoriété pour se défendre .Les autres sont plongés dans des pénalités qui les ruinent définitivement et les réduisent au silence . Aux temps nazis ,les fidèles à croix gammés tenaient le haut du palais .Ils parlaient haut ,regnaient partout ,exhibaient leurs médailles et affichaient leur nom de servant.Les opposants ,les résistants vivaient dans l'ombre et communicaient entre eux avec des pseudos . Dans un temps où la censure sévit jusque dans les blogs ,où le nom des délinquants de la pensée sont jetés en pature à la presse ,,où des robots réagissent à votre IP ,vous comprendrez que certains usent de pseudos . Que pensez vous du renvoi de Sophie de Menthon de l'émission des Grandes Gueules de RmC? En voilà une qui par mégarde a fanchi la ligne rouge .
    • vendredi 1 février 2013 23:29 blanche colombe

      Gérard Daguet mais non ! on ne donne pas de leçon de morale mais .. cela nous fait tout drôle tout d'un coup de voir certains constater que d'avoir la nationalité française ,cela sert quand même à quelque chose, c'est bien beau d'être citoyen du monde quand tout va bien ,de se dire bi-national ,de se montrer fier de la nationalité de ses parents et pas celle du pays d'accueil qui l'a vu grandir et quand tout va mal de venir piteusement réclamer auprès des autorités françaises un coup de main pour se sortir d'embarras c'est cela qui choque ... j'espère que ce journaliste s'en sortira sans mal s'il est innocent et qu'il dira tout le bien possible du pays qui lui aura rendu ce service et qu'il ne sera pas ingrat ....
  5. vendredi 1 février 2013 19:21 Gérard Daguet

    Commandant minable! Il s'agit de liberté, c'est cela que défend le Bondy Blog. Celle qui vous permet de polluer ce blog en permanence...
    • vendredi 1 février 2013 20:47 samson

      le BB aurait plutot tendance à s'apitoyer sur certaines gens ayant taté de la délinquance et qui ont trouvé une citoyenneté chez nous et cela sans jamais polluer la bonne moralté
  6. vendredi 1 février 2013 16:08 commandant minos

    c'est une vraie histoire d'amour entre le BB et Nadir Dendoune ! je comprends pourquoi le BB milite pour le mariage pour tous !
    • mardi 5 février 2013 00:11 Denzel

      Je ne savais pas BB militer pour le mariage pour tous .Merci pour l'info ..
    • vendredi 1 février 2013 18:19 samson

      Nadir ! Tocard peut etre mais auparavant ''bouclier humain " sur les ponts de Bagdad .Dans un bel esprit de sacrifice ,il était l'homme au bon endroit ,au bon moment , pour interdire à l'US Air Force de déverser ses bombes qui écraseraient Saddam Hussein ,le dictateur irakien . Saddam a fini pendu . le peuple irakien s'est libéré .Et on fait payer à Nadir son soutien au tyran .Bagdad a une mémoire