Victime d'une fusillade, un jeune décède d'une balle dans la tête à Bondy

C'EST CHAUD jeudi 28 mars 2013

Par Inès El laboudy @InesLabou

Mercredi après-midi, aux alentours de 14 heures, un jeune est mort devant son domicile des suites de ses blessures à Bondy Nord. Âgé de tout juste 21 ans, Dany, surnommé Daco a été victime de tirs de balles de 9 mm. D’abord visé à la jambe, il en a reçu une en pleine tête. Transporté d’urgence vers une caserne de pompiers, il est rapidement décédé.

Dany marchait dans une rue de son quartier avec un ami à lui qui en est sorti indemne, lorsque des jeunes en voiture noire les ont pris pour cible. Au total, au moins 4 coups de feu ont été tirés et le véhicule a rapidement quitté les lieux après le drame.

Tout le quartier et son entourage restent encore sous le choc. Les larmes ne cessent de couler pour « ce jeune au cœur d’or » comme le surnomme une amie à moi habitant ce quartier. Elle a grandi avec lui, il était également un très bon ami de son petit frère du même âge que Dany. Elle décrit Dany comme quelqu’un qui  : « a toujours été là pour sa famille, ses amis. Toujours là pour protéger ceux qu’il portait dans son cœur. Gentil, dévoué, il était disponible pour les gens qu’il aime à tout moment. Tu pouvais l’appeler au bout du monde il venait ! Il avait toujours le sourire, et ne pouvait s’empêcher de faire des blagues. C’était un mec en or et malgré son passé taché par un épisode où il a fait de la prison, il voulait vraiment refaire sa vie ! »

Connu des services de police pour « trafics de stupéfiants » selon la Préfecture notamment, il avait visiblement décidé de changer sa vie. Mais son appartenance à un groupe de rap de Bondy Nord, la STT aura provoqué sa fin. Ce groupe revendique son authenticité : « On met en musique ce qu’on vit, ce qu’on aime, ce qu’on ressent et ce qu’on voit » indique leur page Facebook. Il s’agit aussi d’une bande de potes ayant grandi ensemble.

Cependant des rivalités anciennes avec une autre bande de jeunes de la ville serait à l’origine de ce meurtre. En effet, les conflits et bagarres étaient fréquents. Lorsqu’un groupe tombait sur un membre de la bande rivale, il ne se gênait pas pour le tabasser. C’était monnaie courante et ils se vengeaient la fois suivante et vice-versa. Jamais auparavant il n’avait été question de tirs d’arme à feu et de mort. Mais là, il s’agirait « d’une affaire de business » selon certains habitants du quartier. A Bondy, des bruits courent sur le fait qu’il n’était que le premier et que toute la STT était visée . Tout cela reste flou pour le moment mais les coupables sont activement recherchés.

« Hier soir, tout plein de monde s’est déplacé que ce soit des parents, frères, cousins, amis, Noirs, Blancs, Arabes, Chinois, Africains, Antillais… Tout le monde était là pour donner du soutien et de la force à la famille » précise mon amie et proche du défunt Dany. D’origine cap-verdienne, Dany manque déjà beaucoup à ses amis… « Ils ont abattu mon fils comme un chien » confiait sa mère entourée de tout ce monde. Pour le moment, la famille du principal suspect à été placée en sécurité et a dû quitté son appartement de Bondy Nord. Le voisinage craint que les jeunes du quartier ne soient pris d’un désir de vengeance, même si l’heure est au recueillement.

Inès El laboudy

 

Les réactions des internautes

  1. vendredi 29 mars 2013 14:11 Amélie

    Quel joli euphémisme que cette expression "mixité sociale" pour qualifier en réalité la mixité ethnique... C'est la famille du défunt qui doit quitter le quartier, on marche sur la tête...
  2. vendredi 29 mars 2013 12:42 didi

    je trouve le com de TALLEYRAND complètement débile.... dealers peut être ( et je tiens a te préciser que sa peine a était payé donc pourquoi le blâmer sur ses erreurs passé...)mais c'est toujours un être humain avec un coeur donc oui il peut être gentil et dévoué et il ne méritait certainement pas une fin pareille...il n'est pas coupable donc c'est normal de parler de lui comme quelqu'un de généreux et aimant...je comprends pas les personnes de ton genre a manquer de respect envers un disparue et en plus tu oses faire un petit commentaire sur la façon dont sa mère la élevé ba PUTAIN moi je dis chapeau bref réfléchis avant d'ouvrir ta bouche stp...
  3. vendredi 29 mars 2013 10:45 BC

    quel malheur ! je plains la mère ....on ne met pas au monde un enfant pour qu'il finisse ainsi ......il y a quelque chose qui me chagrine dans ce qu'a dit la prof de français du commentaire de Munch ..... pourquoi l'absence de mixité sociale favoriserait elle les incivilités et la violence ?.....il faudrait peut être se le demander .....et je ne voudrais pas qu'on se méprenne sur ce que j'écris .....est ce que le manque d'éducation de certains enfants à la vie en sociéte en France n'est il pas plutôt la cause de ces incivilités et cette violence .....la mixité sociale n'y fera rien ...ce n'est pas parce qu'on intégrera quelques enfants de "bourges " bien blancs qu'on changera l'éducation des enfants violents ....
  4. vendredi 29 mars 2013 10:27 hop HOPE

    MUNICH ...BONJOUR ..Merci de votre réponse qui m'a interpellée quand au voisinage de l'hopital A Colombes l'hopital es aussi proche d'une "barre " d'immeubles Les voitures étaient vidées de leur contenu régulièrement ; porte-feuille carnt de maternité et a
    • vendredi 29 mars 2013 11:06 hop HOPE

      Le texte s'est échappé ....porte-feuille carnet de maternité etc.. tous des objets très personnels indispensables lors de l'admission d'une parturiente ...Une collègue s'est même fait voler sa voiture un jour de neige et de grand froid à vingt-trois heures trente à la loge alors qu'elle "pointait" et qu'elle avait laissé la clé sur le contact et, le moteur en marche ; car elle avait peur qu'une nouvelle fois la voiture ait des difficultés pour démarrer Vous dites qu'au collège il y a surtout un manque de mixité ... sincèrement même les enfants de votre "pire ennemi" vous ne leur souhaiteriez pas d'évoluer dans un milieu aussi .. disons ....stressant ..pour le moins A la campagne on aurait dit ;il faudrait du "grésyl " pour "désinfecter "tout ça ( c'est un désinfectant puissant dont on se sert dans les étables , porcheries etc..afin de maitriser une infection ou la prévenir ) L'armée à mon humble avis y aurait sa place idem qu'au Mali car il y a là aussi des .. à éradiquer afin de permettre à la civilisation et aux citoyens normaux d'y retouver leurs DROITS .....Bonne journée
  5. vendredi 29 mars 2013 02:20 Une amie de Dany

    Donc d'apres toi c'est pas possible d'etre gentil et serviable si on vend de la drogue??? La drogue en question crois tu reellement qu'il en aurait vendu si il y aurait pas des abrutis qui en consommait?? Et d'apres toi sa justifirai cet acte sanguinaire?? Mais comment reflechit tu serieusement?? Et laisse sa mere en dehors de tout sa. Et encore mieux si tu sais lire tu verra que tout cela na aucun rapport avec la drogue tu n'est qu'un mouton qui croit tout et n'importe quoi.
  6. jeudi 28 mars 2013 23:24 Munch

    "Heureux sous son ombre", belle devise de Bondy. Dans cet article, il manque une information: "La tension est montée dans la cité au moment de l’intervention des forces de l’ordre et des pompiers, et un policier de la BAC de Seine-Saint-Denis a été blessé au crâne, ont indiqué Michel Marrec, délégué départemental du syndicat Unité-SGP Police FO et Sébastien Bailly, secrétaire zonal du syndicat Alliance. «Même quand on intervient pour des choses aussi importantes qu’apporter assistance à un blessé et aider les secours, les jeunes des cités n’hésitent pas à s’en prendre aux policiers», a regretté M. Bailly. "http://fr.news.yahoo.com/bondy-coca%C3%AFne-cannabis-drogue-synth%C3%A8se-saisis-apr%C3%A8s-go-081200164.html
    • vendredi 29 mars 2013 00:29 ledaron

      Quels sont les types d'interventions qui suscitent des réactions non coopératives ? Il faut se poser la question de temps en temps aux vues du modus operandi de la Bac notamment.Les Invectives,gestes équivoques et autres insanités ne font pourtant pas partie du code déontologique des agents assermentés,d'autant que ces agents,représentants de l'état sont censés etre exemplaire .....On peut argumenter à juste titre que les conditions d'interventions sont souvent limites ,mais n'est-ce pas faire montre de professionalisme que de savoir discerner les fauteurs de troubles des autres ? Le rapport police/population s'effectue en France sur un mode de méfiance ,rapport qui est tout autre dans pas mal de pays européen ,ce problème structurel mine la "qualité" du controle sociale dans l'héxagone. .http://quefaitlapolice.samizdat.net/
      • vendredi 29 mars 2013 00:48 ...

        Non, ces exactions existent aussi en Belgique, Pays Bas, Suisse, Italie, Espagne, Norvège, Suède, Grande Bretagne, Allemagne. N'y aurait-il pas un autre point commun ?
  7. jeudi 28 mars 2013 18:24 ledaron

    Bonjour, Etait-il encore dealer au moment de sa mort ou fut-il rattrapé par un passé récent ? Quoi qu'il en soit la violence qui gangrène certains quartiers n'est qu'un des violences qui accablent notre société.Violence économique,sociale,administrative,violence dans les rapports humains ou l'aggresivité prend le pas sur la courtoisie,il suffit de conduire un véhicule pour se rendre compte de cette réalité Nous nous devons de nous poser la question du "pourquoi de cette situation" et du "comment l'améliorer" ? La réponse est en chacun d'entre nous,pour ne pas faire de notre société un enfer !!!