Obsèques de Dany à Bondy

AMBIANCE samedi 6 avril 2013

Par Inès El laboudy @InesLabou

Le jeune bondynois  Dany, mort il y a 10 jours d’une balle dans la tête, a été enterré hier. Le matin, une messe à l’église et l’après-midi, une prière funéraire à la mosquée. Puis une marche jusqu’au cimetière. Inès nous relate cette journée forte en émotion. 

Vendredi 5 Avril, Bondy a célébré les obsèques de Dany, jeune bondynois assassiné mercredi 27 Mars 2013. Jeudi soir, une veillée s’est tenue à l’Eglise « Le Christ Ressuscité », avenue Suzanne Buisson. Une jeune fille du quartier raconte : « Hier soir, on était tous à l’Eglise. Le prêtre parlait de Dany mais ses amis et sa famille aussi. Il y avait une grande croix avec la photo de Dany. On y a déposé des fleurs, des bougies et on a fait des louanges. Tout le monde pouvait verser de l’argent dans une urne pour son enterrement. » Dany avait onze frères et sœurs. Une famille nombreuse extrêmement soudée. Hier, à 11 heures, une messe d’Adieu s’est tenue dans cette même église. Des photos de Dany ainsi que plein de souvenirs depuis son enfance y ont défilé. Tout le monde était soudé. Une maman du quartier qui était présente me raconte : « C’était beau de voir tout ce monde soudé pour notre petit Dany. Même les musulmans étaient présents, les voiles, les djellabas… La famille a besoin de ce soutien, et ses amis aussi. »  Une urne était présente de nouveau mais cette fois-ci pour l’avocat. En effet, la famille ne compte pas en rester là et ils se battront pour que justice soit faite.

A 14 heures, le second rendez-vous de la journée a été donné à la Mosquée de Bondy où le corps de Dany se trouvait. La RATP a précisé dans ses bus 615 et 616, qui empruntent la rue de la mosquée, que durant la journée du 5 avril, en raison d’un cortège, le trafic serait perturbé et dévié. Après la prière du vendredi, s’en est suivi la « salat janaza », c’est-à-dire la prière du mort. Encore une fois, sans distinction de religion, tout le monde était présent. Tellement nombreux que certains ont prié sur les trottoirs devant la mosquée. Le silence et le respect étaient maîtres. Une maman qui connaissait bien le défunt me dit : « je ne pensais pas qu’il y aurait autant de respect et de soutien entre ces jeunes. C’est une énorme force et ça réchauffe vraiment le cœur… » Une fois la prière terminée, le corps de Dany a été placé dans un fourgon noir qui servait de corbillard.

Dès lors, une marche s’est organisé et un des « grands du quartier » a précisé à haute voix de suivre le corbillard et de rester groupés à droite pour laisser la voie de gauche libre à la circulation. Sans grand bruit, le cortège a débuté. Des centaines de personnes ont suivi la marche qui est passée en bas de chez lui et devant l’Eglise où se trouvaient d’autres personnes. Une fois la marche pleine, nous avons pris la direction du cimetière intercommunal de Bondy / Le Pré-Saint-Gervais. La famille et les amis proches ont tenu la tête du cortège et tout le monde s’est rassemblé au cimetière où Dany a été enterré. Les larmes ne se sont plus  retenues mais par respect et vis-à-vis de la religion musulmane, tout le monde les a essuyées et est resté dans le plus grand calme. La famille et les amis proches ont versé les premières pelles de terre sur le corps et d’autres l’ont fait à la main.

photos DanyAprès cela, aux alentours de 17 heures, la foule a pris la direction du Palais des Sports de Bondy où des familles avaient préparé le terrain afin de recevoir tout le monde autour de boissons, repas et grignotages. Des photos de Dany se trouvaient sur les tables ainsi que de magnifiques montages. Un rétroprojecteur s’est mis en place pour diffuser sur grand écran des images du jeune homme. Selon le gardien du Palais des Sports, les portes resteraient ouvertes jusqu’à minuit.

Avant de partir, la mère d’un ami très proche de Dany me confie : « je suis vraiment déçue de comment on a sali Dany. BFM n’a pas cessé de parler sur le fait que Dany avait fait de la prison. Toute la presse a dit qu’il en avait fait pour trafic de drogue alors que c’est faux ! Il n’a jamais fait de prison pour cela mais pour une affaire de bagarre. Ils ont inventé des histoires de dealer pensant que parce que c’est un mec de cité, il a un lien obligatoire avec la drogue.  J’ai toujours été présente quand il se trouvait au commissariat ou en prison et il a toujours accepté ses erreurs et est toujours resté calme, même si le jour de sa sortie de prison prévue à minuit, il resta enfermé et insulté gratuitement dans une cellule jusqu’à 3 heures du matin ! » Dany était très aimé dans son quartier et à aucun moment je n’ai entendu ne serait-ce-qu’un mot déplacé à son égard. Uniquement de bons et joyeux souvenirs. Ce beau cap-verdien aux yeux verts comme beaucoup le décrivaient, manquera beaucoup à sa famille.

Cet après-midi, une marche blanche et silencieuse se déroulera dans les rues de Bondy.

Inès El Laboudy