Le Tour de France des villages : « Les moines, comme le maire, sont tendance à droite, voire très, très à droite »

AMBIANCE vendredi 14 février 2014

Par Mehdi Meklat ET Badroudine Said Abdallah

A Fontgombault, dans l’Indre, la mairie et l’abbaye sont comme cul et chemise. Mehdi et Badrou ont rendu visite au maire qui refuse “de marier les pédés” et aux indignés, un collectif qui s’est monté pour s’opposer à la municipalité.

Paris-Austerlitz. Prendre le train jusqu’à Châteauroux. Attendre l’autocar. Le prendre jusqu’à Le Blanc. Regarder la campagne par la fenêtre, verte, vallonnée, humide. Au Blanc, se laisser conduire à Fontgombault, un petit village, le long d’une route, aux deux cents soixante dix têtes.

Il y a le bruit de la pluie, en discontinue, qui tape le sol. La cloche de l’abbaye aussi, qu’on entend loin dans l’air, qui retentit. Il y a André, un retraité de l’aéronautique, qui pourrait traverser le village en fermant les yeux. C’est un enfant d’ici, pour toujours. Ses yeux sourient. Il y a des bons et des moins bons souvenirs. Il fait vite le tour de Fontgombault. Son bled à lui, là où ses racines l’ont fait grandir.

photo 2 (1)photo 2 (1)André, aux prochaines élections municipales, se présente face au maire actuel. Pour la deuxième fois. La dernière fois, il a été le seul à voter pour lui-même. Maintenant, c’est différent. Il a « les indignés du village » avec lui. Un groupe de citoyens, énervés, qui veulent juste crier un peu que le système, qui a duré jusqu’ici, ne devait pas s’éterniser encore très longtemps. Faire s’envoler le maire aux affaires depuis 1977, Jacques Tissier.

André ose y croire, malgré les calculs. « Si on compte bien, c’est pas gagné. Nous avons un maire et 70 moines qui sont liés comme personne ». Une indignée en rajoute une couche : « Les moines, comme le maire, sont tendance à droite, voire très, très à droite ». Il y a Philippe aussi. Il vit avec son fils et son père dans une ferme. Il y a pas grand chose accroché aux murs. Une grande cheminée, au milieu du salon. La télé, éteinte. Philippe s’enrage quand il voit le maire chouchouter les moines, rien que les moines.

Il est agriculteur. Il sème du blé et de l’orge. Et puis, il le récolte. Il raconte sa vie agricole qui, au fil du temps, ne ressemble plus à rien. Avant, il y avait une ambiance presque familiale dans les champs. Les peines du labeur étaient atténuées par les coeurs de chacun. Depuis, les champs et les campagnes se désertent. Les jeunes s’en vont. « Ca manque de vie tout ça. Bientôt, on aura un agriculteur pour deux communes. Même s’il faut dire qu’on s’emmerde dans les champs. » Heureusement, il y a la radio qui lui tient compagnie.

Le drapeau tricolore brille à la mairie. A l’intérieur, Jacques Tissier, maire stagnant, signe et paraphe des papiers à la volée. La secrétaire de mairie, seule employée, les classe. Celui pour qui il est « hors de question de marier les pédés » ne veut répondre à aucune question. Ni dire s’il est homophobe, ou peut être un peu trop extrême. Il dit : « Je ne réponds pas aux médias, décision du conseil municipal ». Il quitte la mairie, un moine à son bras. Ils s’en vont, ensemble, vers l’abbaye.

Frédérique et Jean-Philippe regardent le spectacle navrant, depuis le garage, en face de la mairie. Ils font partis des indignés. Jean-Philippe réparent les voitures malades. Frédérique répond au téléphone qui sonne souvent. Mais son bureau, c’est surtout un lieu de rencontres, où tout le monde passe et s’arrête. Lorsqu’elle n’est pas occupée à remplir des papiers, Frédérique aime prendre le temps d’écouter les histoires des autres.

Elle dit : « La foi du maire doit rester à la porte de la mairie. C’est le principe de la laïcité et de la République : le religieux n’a pas à être mêlé aux affaires de la mairie ». Aimé, habitant depuis 1971, passe par là, l’écoute, tranche : « Ce qu’on voudrait : c’est que les moines s’occupent de leurs prières, qu’ils laissent la commune tranquille. Faut arrêter d’être au dessus des lois. »

affiche 2Tous ensemble, demain, à 15h, ils organisent la « fête de la laïcité » au centre de loisirs du village, à côté du cimetière, là-haut. Ils ont appelé ça « la laïcité dans tous ses états ». Au programme : des lectures de textes sur la laïcité et un goûter-concert. Ils dresseront aussi un « mur d’expression ».

Des villageois, des alentours, ont promis de venir. Parce que leur combat est celui, clairement, de la laïcité. “La laïcité est essentiel à notre République, nous pouvons plus laisser faire ces méthodes“. Le maire, peut être, finira par trembler. D’autant plus que le tribunal d’instance de Châteauroux vient de donner raison aux Indignés, en radiant dix moines de l’abbaye des listes électorales de la commune.

 

Mehdi Meklat et Badroudine Said Abdallah

 

Retrouvez l’article de Charlotte Cosset : A Fontgombaut on se refuse à marier les homosexuels

 

Les réactions des internautes

  1. dimanche 16 février 2014 14:49 Amélie

    Prochain article du Bondy Blog dans lequel les thèmes de laïcité et d'homophobie devraient être repris sur le "Parti des musulmans" à Bobigny : http://www.leparisien.fr/municipales-2014/municipales-le-parti-des-musulmans-veut-conquerir-bobigny-06-02-2014-3565103.php
  2. samedi 15 février 2014 08:49 ledaron

    Certaines franges de la population ne veulent pas voir se substituer ( avec raison ?) la religion laique à la religion "première" qu'est le catholicisme ,ils en ont le droit .
    • samedi 15 février 2014 12:58 Talleyrand

      Il va falloir vous le dire combien de foi que la laïcité n'est pas une religion, l'athéisme est une forme de religion; la laïcité est un concept qui permet à chacun de vivre en liberté dans le respect de l'autre et qui fait une distinction entre espace public et privé , on entend par espace public ce qui relève du service public qui doit être neutre , tant que l'Islam n'aura pas compris cette notion et entre autre l'Islam de France, l'Islam sera incompatible avec notre République ...
      • samedi 15 février 2014 23:04 ledaron

        Va falloir que tu t'ouvres aux discours des thuréféraires de la religion laique Talleyrand,tes dénégations ( fruit d'un formatage institutionnelle,cela va de soi ) ne changeront rien ,petit rappel de Vincent Peillon ( http://www.youtube.com/watch?v=AA3dtPLHGWw ).Au fait,en Islam pas de dédoublement de la personnalité ( etre soi chez soi et quelqu'un d'autre dans l'espace public,va falloir s'en inspirer pour éviter la sur-consommation de camisoles chimiques ).
        • lundi 17 février 2014 19:40 Talleyrand

          Vous démontrez tous les jours par vos propos ce que nous dénonçons : à savoir mettre l'Islam au dessus des lois de la République; et ce n'est pas parce que vous répèterez que la laïcité est une religion que cela en fera une; la laïcité est une organisation juridique de la société (je reconnais que c'est un concept un peu difficile à comprendre pour vous !)
          • jeudi 20 février 2014 23:24 ledaron

            Tu es réellement autiste ou bien fuis-tu la réalité factuelle pour ne pas te mettre en délicatesse avec toi meme ? As-tu regardé et écouté Mr Peillon dans le lien ci dessus ? Il est marrant de te voir t'enferrer dans un discours alors que la réalité est tout autre ,une petite étude systémique devrait t'aider à déconstruire certains mythes,pour peu que tu te débarrasses de tes oeillères idéologiques ( je sais que cela est dure car l'idéologie structure la personnalité ,tu passes cependant à coté de l'essentiel : la vérité nue et sans artifices ,ton état d'esprit du moment n'est pas encore pret à sauter le pas d'un savoir dépouillé de toutes considérations dogmatique ? Nous pouvons discuter d'un concept religieux issu des "lumières" ( certains diront des "loupiottes"), qui vit le positivisme prendre le pas sur la religion dominante ,qui en son nom commis quelques massacres,mis en place la Terreur et plaça orgueilleusement L'Homme comme début et fin de toutes choses.Il est vrai que j'ai, effectivement, du mal à comprendre certaines inepties idéologiques......
  3. vendredi 14 février 2014 16:47 olympe

    merci les kids. Voilà un bien bel article criant de vérité. On est fier de notre combat pour que la laïcité revienne au village
  4. vendredi 14 février 2014 15:27 BC

    que voulez vous prouver avec cet article ?.....................que les cathos intégristes sont à la tête de tous les villages de France ?....... je peux vous dire que c'est loin d'être le cas mais que la génération des vieux maires encore en activité (comme celle dont vous parlez) est issue d'une époque où l'engagement social était lié à la foi chrétienne.....c'était la jac (jeunesse agricole catholique ) et comme le dit wiki ;l'écrasante majorité des responsables agricoles français et des élus ruraux en était issue.......
    • vendredi 14 février 2014 19:08 aymar

      On veut rien prouver ami ! on veut simplement un peu plus de démocratie dans ce village, ou le mélange des genres Religion/République est permanent. Avec une nette domination de l'église. 36 ans que ça dure , n'est-ce-pas un peu beaucoup ? 36 ans que ce maire a "plomber" cette commune en organisant méticuleusement sa mise sous le boisseau,en ne faisant rien pour faire venir de nouveaux habitants de manière à être réélu sans problème tous les 6 ans . Voir le nombre d'habitants depuis 20 ans et le niveau de la majorité. Lorsque l'on dispose dès le départ de 70 voix de moines l'affaire est gagnée d'avance .
      • vendredi 14 février 2014 20:59 BC

        je comprends très bien votre démarche ...... mais dans les communes où il n'y a pas de moines ,le maire trouve autre chose ..... comme de donner un petit colis de friandises aux personnes de plus de 65 ans .......mais dans votre commune ,je me demandais qui était demandeur est ce le maire qui veut garder son écharpe .... ou les moines qui veulent garder le maire ? ..... à la lecture de cet article j'ai cru comprendre que le maire faisait des déclarations qui allaient dans le sens des moines "intégristes" ...... or ma remarque avait pour but de dire que tous les maires cathos qui ont la chance de n'avoir pas des électeurs moines sont beaucoup plus libres de leurs paroles ...... les moines de votre monastère ont carrément pris le maire en otage ...... mais je me trompe peut être
  5. vendredi 14 février 2014 14:53 mumu

    quand le bondy blog fait le boulot de l'état http://www.leparisien.fr/municipales-2014/en-regions/municipales-a-fontgombault-dix-moines-radies-de-la-liste-electorale-14-02-2014-3590969.php