Seine-Saint-Denis-les-Eaux

C'EST CHAUD lundi 6 juillet 2015

Par Inès El laboudy @InesLabou

Avec la montée du mercure ces derniers jours, certains ont pris au pied de la lettre les conseils diffusés en boucle dans les médias : s’hydrater régulièrement. Quitte à le faire autant profiter du spectacle, façon grandes eaux de Versailles et ouvrir les bouches à incendie.

Par ces temps de chaleur, on a envie de se rafraîchir, tout en profitant d’un beau soleil qui nous frappe de plein fouet. Mais comment concilier les deux quand on habite une cité du 93 qui n’est pas équipée en piscine ou fontaine ? Depuis une semaine, certains malins ont décidé d’ouvrir les bouches à incendie utilisées par les pompiers. Bien que ce phénomène ne soit pas nouveau et que plusieurs quartiers s’y sont déjà essayés, cette année le phénomène choque par son ampleur. Des dizaines de geysers ont été aperçus en Seine-Saint-Denis, notamment à Aubervilliers, Bobigny, La Courneuve, Pantin, Saint-Denis ou encore Saint-Ouen. Mais aussi les départements voisins comme les Hauts-de-Seine. Vendredi 3 juillet, près de 300 bouches à incendie ont été ouvertes dans le 93. Si ces litres d’eau déversés dans la rue amusent les plus petits qui n’hésitent pas à sortir de chez eux directement en tongs et maillot de bain, beaucoup n’ont pas conscience des dégâts et risques causés par ces pertes conséquentes en eau.

Pourtant, bien que cela ne profite essentiellement qu’aux enfants, ce sont les plus grands qui ouvrent ces arrivées d’eau, parfois avec une simple clé à molette. « Il fait trop chaud. On ne peut pas emmener les mômes à la piscine, car elles sont presque toutes fermées et il n’y aurait pas assez de place pour accueillir tous les quartiers du centre », explique Stéphane*, 25 ans, qui habite Bobigny. Et il n’est pas le seul à trouver cela « normal ». Samira*, une mère de famille, la quarantaine, est ravie de voir tous ces enfants s’amuser autant, riant aux éclats tout en restant dans leur quartier : « Moi je trouve que c’est une bonne chose. Les grands les surveillent, si on a chaud ils nous arrosent aussi. Certains ont même apporté une petite piscine gonflable. Toutes les tensions sont mises de côté. On voit nos quartiers unis et s’amuser ensemble pour une fois et surtout on sait où sont nos enfants ». Sauf que si ces mômes s’éclatent autant à s’arroser avec de l’eau, cela à un prix.

Rafraîchissant, mais pas pour tout le monde

Les parkings des villes s’inondent, les commerces aux abords des geysers aussi. Les routes deviennent impraticables pour les deux-roues tant l’eau est importante. Et certains se blessent en voulant se mettre au-dessus de l’arrivée d’eau. À Bobigny, un enfant s’est retrouvé propulsé par le jet puissant qui envoie 500 litres par seconde. Il s’est blessé à la tête. Mais ce n’est pas tout. Certains jets ont été allumés près du tramway T1 et ses caténaires de 15 000 volts. Très dangereux indique la Préfecture qui précise aussi que certains travaux aux alentours sont alimentés par des câbles électriques.

Et la RATP en souffre également. Certains se sont amusés à bloquer des bus aux stations, les arrosant en dirigeant les jets vers eux. À Bobigny, une équipe de jeunes a même pénétré le bus et l’a aspergé de l’intérieur, laissant tout le monde trempé. Les agents dans la rue se rendant au dépôt pour prendre leur service ont reçu des bouteilles entières sur la tête. Les médiateurs qui ont tenté d’arrêter le spectacle aussi. Celui qui vient interrompre l’activité est vu comme le monstre qui met fin à l’amusement des petits. Salim témoigne : « La police est venue dans mon quartier avec un agent de Véolia pour éteindre le geyser, mais ils se sont fait caillasser. » Car seuls les agents de la société Véolia et les pompiers sont équipés pour arrêter l’arrivée d’eau. Du coup, ils viennent escortés par des policiers pour éviter les débordements.

À Bobigny dans le quartier Berlioz, les parents ont donc décidé d’agir. Ils montent la garde eux-mêmes pour éviter que des jeunes ne viennent ouvrir la bouche incendie. Car en dehors des dégâts matériels et des rues inondées, il y a un réel danger que tout le monde oublie. Ces arrivées d’eau sont censées éteindre les incendies. En cette période de forte chaleur, le risque est d’autant plus grand. Mais aujourd’hui, le débit est affaibli et les pompiers n’auront peut-être pas assez d’eau pour circonscrire un feu. Véolia indique de son côté que la baisse du débit d’eau peut également toucher les habitations aux alentours. Seule solution ? Monter la garde 24 h/24 ou condamner ces arrivées d’eau. Une chose impossible bien entendu. Pour dissuader les jeunes, les collectivités commencent à agir. Les maires de Pantin et Asnières ont indiqué qu’une « amende forfaitaire de 9 000 € (soit le prix de 2000 m3 d’eau) sera appliquée » aux contrevenants, qui devront aussi s’acquitter des frais de réparation en cas de dégradation. Espérons que cela cessera le gâchis d’eau…

Inès El Laboudy

Les réactions des internautes

  1. vendredi 17 juillet 2015 14:16 MAIS QUE FAIT LA POLICE ?

    Pffff, et dire que les municipalités et la police paralysées par la peur n'osent pas agir et sanctionner comme il le faudrait tous ces handicapés du civisme, de peur de déclencher une émeute (c'est vrai que le jour il y a les jeux d'eau et la nuit les commissariats assiégés, ça occupe...) ça crève mon coeur de gauche, mais on a tellement laissé pourrir la situation que je me dis parfois qu'il n'y a que des mesures radicales et pas très démocratiques, au moins pour un temps, qui pourront changer les choses. (et que dire de l'autre article avec le collabo qui nous explique que le salafisme c'est innofensif...)
  2. dimanche 12 juillet 2015 11:54 Romudaulnay

    Par ces températures caniculaires, il convient de s'abreuver régulièrement. C'est un conseil, mais ça devrait être une obligation pour celles et ceux qui se privent de boire pour d'obscures raisons idéologiques/religieuses. Les municipalités et sociétés privées devraient même pouvoir virer celles et ceux qui font le ramadan malgré ces températures élevées; en tout cas les employés endossant des responsabilités particulières comme la conduite de véhicules, notamment les transports en commun. Quelques mairies PCF ont tenté de mettre à pied des animateurs faisant le ramadan il y a quelques années mais, hélas, ont finalement renoncé (électoralisme oblige).
    • mardi 14 juillet 2015 19:25 rosebonbon

      Si on vous comprend bien et si on suit votre logique et résonnement il faudrait interdire les religions et les lieux de cultes (musulman, juif, bouddhiste... ). Il faudrait aussi interdire tous les signes ostentatoires ( kippa, voile turban shikk... ). Il faudrait interdire les restaurants chinois les shushis... tout ce qui n'est pas du terroir franco français... allons y commençons par interdire les écoles, les crèches et tous les établissements privés confessionnels, (écoles, crèches, centre de loisirs, associations communautaires, les collectifs, les clubs privés... Mais aussi le nouvel an chinois, le carnaval de Paris...Il faut aussi interdire de boire de l'alcool en semaine voire toute l'année quant on a des enfants... C'est irresponsable de boire et de fumer quand on est chargé de famille. Vous êtes sur d'avoir intégré les valeurs de notre pays: liberté, égalité, fraternité et les valeurs humanistes de la convention des droits de l homme ? Vous voulez une dictature et un pays de clone obéissants; Ou est "CHARLIE"
      • jeudi 16 juillet 2015 13:21 Rom

        Dans les forces armées, un individu qui ne peut s'alimenter correctement ne peut être recruté. Cela se mesure notamment via le coefficient de mastication. Pourquoi ? Parce qu'une mauvaise alimentation/digestion provoque un état de faiblesse rédhibitoire. Un chauffeur de bus, par exemple, doit être en pleine possession de ses moyens s'il veut assurer sa mission. Or, un individu s'abstenant de s'alimenter et de s'abreuver durant 17 heures par jour, et ce, sur une période de 40 jours surtout en période estivale, est un danger ambulant; en tout cas s'il doit endosser des responsabilités comme la conduite d'un moyen de transport en commun. A moins qu'il n'existe de sérieuses études démontrant les bienfaits d'une carence en eau et en nourriture, 17 heures sur 24, durant plus d'1 mois.
        • jeudi 16 juillet 2015 16:39 rosebonbon

          Contrairement au fait de conduire à "jeun" dans notre pays c'est l'alcool qui pose problème. L'alcool au volant et la conduite en état d'ivresse est un fléau dans notre pays. Il est responsable de centaines de mort tout les ans, sans compter le coût pour la sécurité sociale, les mutuelles....C'est conduire en ayant absorbé de l'alcool ou des stupéfiants quand on est salarié, parents...alors qu'on a la responsabilité d'enfants ou d'adultes qui doit être sanctionné. Vous vous tromper de cible.
  3. mercredi 8 juillet 2015 17:29 Flo

    Atterrant! aussi peu de bon sens. Que des gamins s'amusent, certes, qu'il fassent des bêtises, c'est normal. Mais que les parents s'en amusent, et que les forces de l'ordre soient caillassées lors de l'intervention que ces mêmes gamins ont provoquée, alors là on touche le fond. Comment justifier un "retour" de l’état et des services publics dans les zones sensibles quand on voit quel est l'accueil réservé. Ces jeunes sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis, et ensuite on criera à l'apartheid...
    • mardi 14 juillet 2015 19:34 rosebonbon

      Vous mélangez tout, il est évident que les actes délictueux et les incivilités doivent être sanctionnés. En revanche des services publics il doit y en avoir partout quelque soit la ville et les habitants, l'état doit assurer et assumer son rôle sans aucune condition.
      • jeudi 16 juillet 2015 13:34 Rom

        Si je comprends bien, tout contribuable n'ayant pas accès à une piscine municipale peut légitimement saboter des bornes incendie pour se rafraîchir. Ces individus n'ont-ils pas de douche chez eux ?...
        • jeudi 16 juillet 2015 16:40 rosebonbon

          Vous ne savez pas lire?
  4. mercredi 8 juillet 2015 11:22 Perrine

    Des imbéciles ! Pas d'autre mot pour décrire les adultes qui ne voient aucun problème à ouvrir les bouches à incendie. Tout le monde a eu chaud ces derniers jours. Pourtant dans la majorité des villes, les bouches n'ont pas été ouvertes. "comment concilier les deux quand on habite une cité du 93 qui n’est pas équipée en piscine ou fontaine". Ils font comment les autres qui n'habitent pas le 93 et qui n'ont pas n'ont plus de piscine à proximité ? Raz-le-bol de la victimisation !
  5. mardi 7 juillet 2015 22:13 isa

    Au fait, pourquoi les piscines sont-elles fermées?
    • mardi 7 juillet 2015 23:33 Amélie

      Etonnant en effet, c'est habituellement plus calme pendant le ramadan.
      • mardi 14 juillet 2015 19:47 rosebonbon

        Ni les fêtes de noël, ni les fêtes juive, ni le ramadan... et encore moins la pratique religieuse n'empêche les incivilités, les délits et les crimes. Si c'était le cas au vu du nombre de croyant toute religion confondue, nous serions dans un monde parfait et idéal. Hélas, les religions et les pratiques religieuses ne semble pas adoucir les hommes sur notre planète. Il faut trouver autre chose que les religions pour installer la paix, la tolérance, la fraternité et l'humanisme.
      • vendredi 10 juillet 2015 21:30 rosebonbon

        bla bla bla
  6. mardi 7 juillet 2015 21:25 Amélie

    On comprend, aux propos des adultes rapportés dans l'article, où sont les défaillances éducatives.
  7. mardi 7 juillet 2015 14:21 Linaphael

    La réaction des adultes est affligeante ... Qu'un enfant s'amuse avec plaisir à ces jeux d'eau, on le comprend mais que leurs parents ne s'en émeuvent pas en voyant les conséquences que ces jets peuvent entraîner (gaspillage et danger) cela laisse perplexe ... Il y a même une mère qui dit "surtout on sait où sont nos enfants"... Elle devrait s'en préoccuper aussi le reste du temps, les grands n'étant pas toujours le modèle à suivre ...
  8. mardi 7 juillet 2015 11:45 Zelda

    Article plutôt amusant, et qui serait parfait si "bien que" était suivi ... du subjonctif :') Continuez, le Bondyblog!
  9. mardi 7 juillet 2015 11:39 Sylvie

    Les espaces verts, c'est pas ce qui manque en Seine-Saint-Denis. La Courneuve, le Saussaie, la Poudrerie, la Bergère, la Corniche des Forts ....sans compter les places, les placettes, les aires de jeux et les piscines. Sont-ils au pied des cités ? Certains oui, d'autres méritent quelques centaines de mètres à parcourir. . Alors, le côté, comment peut-on se rafraichir quand on habite une cité du 93 qui n'est pas équipée en piscine ou fontaine ? A d'autres. Même les parisiens les plus chanceux n'ont pas forcément le jardin du Luxembourg, le parc de la Villette ou la piscine Deligny à portée de 30 pieds. Certains sont mêmes plus éloignés d'un espace vert que des Balbyniens du parc de la Bergère ou de Pantinois du parc de la Villette. C'est plutôt l'mmense égoîsme et la flemme incommensurable de certains qu'il faut pointer du doigt. Il est plus facile d'ouvrir la bouche à incendie, quitte à mettre en péril la vie de certains, que de faire l'effort de prendre ses gamins par la main pour les emmener à quelques centaines de mètres. Quand à l'eau deversée, qu'importe, c'est pas nous qu'on paye.
  10. mardi 7 juillet 2015 03:15 Insoumis

    Nous ne faisons décidément pas partis du meme monde...et encore moins de la même civilisation! Tout cette chienlit va se payer et, je l'espere, au centuple aux élections ou autre...
    • mardi 7 juillet 2015 14:55 Ronron

      Trop tard! C'est le Premier ministre qui l'a dit: maintenant c'est l'apartheid, et vlan! En attendant le GIGN...
      • mercredi 8 juillet 2015 00:33 ledaron

        A part Ted ,tout le monde va bien :)
    • mardi 7 juillet 2015 14:26 ledaron

      La chienlit est fomenté par les gens qui sont élus et profitent de leur situation ( voir affaires politico-financières) au détriment du bien être des populations .Charité bien ordonnée commence par soi même !!!
  11. mardi 7 juillet 2015 03:15 ledaron

    Voila comment la sous-culture ricaine influence certaines personnes. Tout le monde fantasme sur une hypothétique islamisation de la France alors que celle çi s'américanise. Le soft power comme cheval de Troie, un "beau" programme au demeurant.
    • mardi 7 juillet 2015 15:35 reverjovial

      On peut porter des Nike, faire de l'internet (invention américaine en cas de guerre nucléaire) téléphoner avec un iphone, manger au Mac Do, boire du Coca et vouloir que l'Islam domine le monde !
      • mardi 7 juillet 2015 19:39 ledaron

        Au dela de porter des Nike ,l'utilisation du franglais et l'imposition de l'anglais comme langue de travail ,la négociation pour le traité transatlantique qui mettra sur un même pied d'estale états-nations et multinationales selon un cadre juridique anglo-saxon à part ca tout va bien......
  12. lundi 6 juillet 2015 21:56 Coret

    A saint ouen hier, rue du dr bauer : une jeune femme et son fils en autolib, bloquée par ces gamins qui ont tenté de l'empêcher d'aller se garer, pour le fun... Un crétin plus âgé, autour de 17 ans, s'est amusé à sauter sur le parebrise de la voiture. La mère et le gosse, totalement paniqué, sont sortis de la voiture pour les calmer. Heureusement, la mère a réussi à se faire entendre... Ça va pas la tête ?!!! Pour info, jeudi dernier la piscine de la porte de clignancourt, à deux pas de là, était gratuite....
  13. lundi 6 juillet 2015 20:11 abimelek

    après ils se plaignent de ne pas être aimés ...
    • dimanche 12 juillet 2015 07:27 ledaron

      Ce "Ils" est intéressant ,il dénote toute la volonté d'ethniciser une thématique afin d'ostraciser le fond du débat qui est d'ordre éducatif. le nivellement par le bas est une donnée incontournable dans des échanges ou le pathos l'emporte sur la réflexion et l'intelligence.On vit une époque formidable !!!
  14. lundi 6 juillet 2015 19:01 Makhno

    Il y avait UNE connerie à faire, nos d'jeun'z, se sont précipités. Ne manque plus que l'abruti de service pour dire "Nan, mais 'faut les comprendre, il n'y a rien pour eux, ni travail, ni argent, ni vacances, donc...".
  15. lundi 6 juillet 2015 14:34 Hadrien

    Ces histoires de bouches à incendies ouvertes sont d'une bêtise ahurissante ! "Il fait trop chaud !" "Moi, je trouve que c'est une bonne chose...!"