La Seine-Saint-Denis un département de droite ?

AMBIANCE mercredi 30 septembre 2015

Par Tom Lanneau @TomLanneau93

Alors que le département avait plébiscité François Hollande à la dernière élection présidentielle, avec 65,32% des voix, ce “fief” traditionnel de gauche est dorénavant plus marqué à droite. Les prochaines élections régionales vont-elles confirmer cette tendance ?

« Ce n’est pas parce qu’on est né en Seine-Saint-Denis et qu’on y grandit qu’on pense tout de suite Jean Jaurès quand on a 8 ans (…) pourquoi le 93 serait prédéterminé à rester à gauche ? ». Cette phrase prononcée par Saïd Harbaoui lors d’une conférence de rédaction du Bondy Blog, l’année dernière, s’est avérée prémonitoire. Depuis dimanche 20 septembre, suite à l’élection de Brigitte Marsigny (Les Républicains) à la mairie de Noisy-le-Grand, la Seine-Saint-Denis, ce « bastion rose et rouge » compte 22 communes de droite contre 18 situées sur la gauche de l’échiquier politique. Claude Bartolone fulmine, des militants des Républicains discutent gare de Bondy et clament que « la Seine-Saint-Denis est aujourd’hui un département de droite ». Vraiment ?

« Ce n’est pas que les quartiers populaires adhèrent aux idées de la droite, c’est juste que les gens dans la merde, qui votent sociologiquement plus à gauche, ne croient plus en la politique et s’abstiennent » juge Mickaël, 22 ans, qui habite dans la cité des Marnaudes à Rosny-sous-Bois. Deux jeunes devant une pizzéria rigolent lorsqu’on leur parle politique : « ça nous regarde pas ces magouilles, nous on est dans la vraie vie ! ». En effet, lorsque l’on observe les résultats par bureaux de vote, on peut remarquer que les personnes issues des quartiers populaires ont de plus en plus tendance à s’abstenir.

Au Blanc-Mesnil où la mairie a basculé à droite en 2014 après près de 80 ans de communisme, le maire Thierry Meignen (Les Républicains) a été élu avec près de 7 000 votes sur les 55 000 habitants que comptent sa commune. De même, à Bobigny, bastion historique de la gauche, Stéphane de Paoli (UDI) a été élu avec moins de 6 000 voix alors même que sa ville dénombre 50 000 âmes.

Le fait que ce basculement intervienne sous le mandat de François Hollande n’est pas anodin. En effet, de nombreux habitants des quartiers populaires évoquent la « trahison socialiste » en citant notamment le soutien à Israël lors de l’opération Bordure Protectrice de 2014, le recul du gouvernement à l’égard du droit de vote pour les étrangers et sur les contrôles au faciès, l’augmentation continuelle du chômage et les scandales qui ont éclaboussé le gouvernement depuis 2012 (affaire Cahuzac, Thévenoud…). « Eux ils s’en mettent plein les poches avec nos impôts pendant que nous on galère » déclare Mourad avec volubilité, 42 ans, qui travaille depuis ses 16 ans.

La suppression récente du ministère délégué à la ville envoie également un message fortement néfaste du PS à l’égard d’une partie de ses sympathisants. Ces évènements amènent à penser que les socialistes ont suivi les conseils du think tank Terra Nova, qui suggérait en 2011 d’abandonner les couches populaires au profit des classes moyennes pour consolider sa base électorale. D’ailleurs, certains journaux avaient souligné que les banlieues furent les grandes oubliées de la campagne présidentielle de Hollande en 2012. « Moi qui ai voté à gauche toute ma vie, demain si y a un deuxième tour PS-Les Républicains, je ne me déplace plus un dimanche » déclare Eric, instituteur en Seine-Saint-Denis. Dans ce contexte de désamour d’une grosse partie de sa base électorale, une défaite de grande ampleur pour la gauche voit ses contours se préciser, et ce à quelques semaines des élections régionales.

Tom Lanneau

Les réactions des internautes

  1. lundi 5 octobre 2015 08:22 brat

    A droite et même extrême-droite dans l'idéologie puisqu'on vote pour les islamistes au bled et à gauche pour les mollassons qui distribuent le fric en France.
    • lundi 5 octobre 2015 18:45 Tartenpion94

      Livre qui explique les mécanismes de la " haine " : " De la haine de soi, à la haine de l'autre de Didier Lauru " À partir d’observations cliniques, il montre cependant que la haine de l’autre ou de la société commence souvent par la haine de soi. Comment prévenir cette haine-là, c’est la question à laquelle il apporte ici quelques réponses, afin qu’elle cesse de nourrir l’autre...
    • lundi 5 octobre 2015 15:33 Tartenpion94

      bla bla bla ...
  2. jeudi 1 octobre 2015 21:22 Amélie

    Dommage que l'article n'évoque pas l'aspect "sociétal" du mariage homo, qui n'est toujours pas accepté au sein de populations conservatrices. Certains élus de droite l'ont bien compris... C'est une problématique qui mériterait d'être abordée.
  3. jeudi 1 octobre 2015 14:13 Jarnac

    les banlieues populaires en ont marre d’être les poubelles de la république . Elles en ont marre de de la surpopulation issue de l’immigration n'en déplaise aux bobos bien pensant. vous n'avez qu'a voir les discours que l'on entend ces derniers jours et des indignations des pseudo bien pensant qui ne rêvent que de bateaux traversant la méditerranée du nord au sud sans avoir le courage de le dire ouvertement. Le peuple lui le dit et c'est par saturation qu'il s'exprime les agressions verbales physiques , de la drogues ....qui ne sais pas fait volée sont téléphone par une catégorie de personnes non intégrées et non intégrable qui baragouine notre langue hélas .C'est le résultat de l'incurie de nos politiques de droites et de gauches et ceux qui paient c'est ceux qui s’intègrent ou sont intégrés arrêtons de ce voilé la face ou cela finira mal .et que l'on ne me parle pas de classe moyennes les Sarko et Holland les ont détruites car c'est bonnet blanc et blanc bonnet .
    • jeudi 1 octobre 2015 21:47 Tartenpion94

      Bla bla bla ...........
  4. mercredi 30 septembre 2015 11:07 Rémy

    Les "classes populaires" sont promptes à dire non à tout, mais pas là quand il s'agit de fonder des partis pour faire fonctionner la démocratie. Pourtant au niveau d'une ville de 50 000 habitants, ça n'aurait rien de bien compliqué.
    • jeudi 1 octobre 2015 07:48 eric de saint estève

      bonjour Rémy, ça y est c'est fait, l'UDMF s'est lancé, nous verrons bien ce que cela donne, j'ai l'intime conviction que nous allons au devant de gros problèmes à l'avenir, parce que ce qu'à dit Nadine passe encore pour le buzz, c'est la réponse de Moix qu'il faudrait analyser pour être honnête,mais personne ne s'y aventure bien entendu, et ça, malheureusement, ça ne fera que renforcer les positions du fn.......... http://udmf.fr/ ..........
      • jeudi 1 octobre 2015 21:48 Tartenpion94

        bla bla bla .....
      • jeudi 1 octobre 2015 10:29 El_Guinness

        On y est, on fait un bond en arrières de plusieurs décennie, plusieurs année de lutte pour la séparation du pouvoir et de la religion vole en éclats, avec un partie politique qui lie étroitement religion et politique. "Un projet politique, tourné vers une éthique musulmane" ....... "La France" avais une voie d'eau, mais on risque très prochainement de heurter une iceberg avec de genre de partie "politico-religieux". La "Liste UDMF "Faire ensemble, une Île-de-France qui nous rassemble" - http://nizarrbourchada.fr/#team - à méditer ....
        • jeudi 1 octobre 2015 21:48 Tartenpion94

          bla bla bla ......;
        • jeudi 1 octobre 2015 10:57 eric de saint estève

          bonjour El_Guinness, Le plus choquant est la réponse de Moix pendant l'émission, puisqu'il laisse présager qu'un jour la France, (reprenant insidieusement les propos démentis d'un ancien porte parole du ccif), pourrait se trouver en concordance avec le dernier livre de Houellebecq, et que lui personnellement, il n'y verrait aucun inconvénients, mais là personne ne relève parce que le débat s'envenimerait de suite et soulèverait des peurs incontrôlables, puisqu'aux vues de comment procède ce culte en pressions et intimidations pour taire toutes critiques, et s'arroger le devant de la scène avec des slogans ne correspondant pas à la réalité, il est certain que la levée de bouclier serait terrible au sein de la population, faisant ainsi passer le débat sur l'identité nationale au rang de feuilleton télévisé de début d'après midi...mais cela n'empêchera pas pour autant le fn de récupérer tous les tenants de ces peurs, puisque sans en évoquer réellement le fait, il valide par ses souhaits lointains la théorie qui voudrait qu'un jour la majorité ne soit plus celle qui est, ce qui ne serait pas gênant si tous les tenants du dit culte partageaient les mêmes valeurs que les autres, ce qui est loin d'être le cas.....
          • lundi 5 octobre 2015 21:53 RL

            je dois dire que la conclusion de Moix est flippante.
          • lundi 5 octobre 2015 12:39 eric de saint estève

            re, " commencent de plus en plus à être insuffisant à masquer tous les travers, qui ne sont pas dénoncés par les modérés qui ont peur des représailles, et quand dans le population ça se voit et ça se sait,", j'ai attendu d'être plus sur que cela relevait d'un mouvement "de fond", plus que d'un simple constat fait au doigt mouillé, je l'explicite plus en détail ici, puisqu'à présent, je suis certain que ce n'est pas qu'un épiphénomène.......... http://bondyblog.liberation.fr/201510031600/alain-soral-le-petit-epicier-de-lextreme-droite/#.VhJS1Csxjcs ................
          • vendredi 2 octobre 2015 14:01 eric de saint estève

            re, juste un article résumant bien "un certain" état d'esprit hein, pourtant pas "gaulois" visiblement, mais qui finalement s'y apparente tellement.............. http://www.lemonde.fr/festival/article/2015/09/26/la-femme-avenir-du-monde-arabe_4773227_4415198.html .........................
          • vendredi 2 octobre 2015 13:27 eric de saint estève

            re, et il faut bien se rendre à l'évidence que les explications d'Aubenas et de Lançon ne sont partagées que d'un côté de l'échiquier de population et que l'analyse de Finkelkraut regroupe certainement la majorité des autres hein.....
          • vendredi 2 octobre 2015 13:03 eric de saint estève

            re, écoutez ce qu'a à dire Aubenas, Lançon et Finkelkraut, tout y est...... http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=5063277 .......
          • vendredi 2 octobre 2015 10:15 eric de saint estève

            bonjour blablabla, Le problème qui se pose, c'est ce que je vous expliquais sur un autre post, Paix, Amour et Tolérance et Pas d'Amalgames commencent de plus en plus à être insuffisant à masquer tous les travers, qui ne sont pas dénoncés par les modérés qui ont peur des représailles, et quand dans le population ça se voit et ça se sait, ben, vous pouvait toujours ramer avec vos slogans, il n'y a que les convaincus qui y adhèrent, et qui reprennent en coeur la litanie repoussoir de tout ce qui pose problème.....si depuis quinze ans au lieu d'assimiler les dénonciations de dérives, les attaques aux valeurs, et les pressions subies, à des "fantasmes" ou à de "l'islamophobie", ceux qui étaient en charge de faire quelque chose s'en étaient occupé, nous n'en serions pas là, à présent, repartir dans le sens inverse pour trouver un équilibre est impossible, puisque les gens sont convaincus du contraire....
          • jeudi 1 octobre 2015 21:48 Tartenpion94

            Bal bla bla .........