« Il fallait voter contre le FN, c’est tout »

AMBIANCE dimanche 13 décembre 2015

Par Rouguyata Sall @rouguyata

Dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, le candidat de droite Xavier Bertrand remporte près de 58% des voix, devançant de 16% des suffrages Marine Le Pen.

Il y a celui qui vote à chaque élection, celui qui ne s’est pas pointé au bureau de vote depuis 2012, celle qui culpabilise de ne pas avoir pu voter au premier tour. Et celui qui s’est déplacé, mais n’était pas inscrit. Il reste une heure pour voter dans le 8ème bureau du canton sud-ouest de Compiègne dans l’Oise, où les électeurs du quartier du Clos des Roses sont venus en masse voter pour Xavier Bertrand (à Compiègne le candidat d’Union de la droite remporte 71,09% des suffrages).

Il est 17h00. Les derniers arrivés se pressent. Parmi eux, Soufiane, 25 ans. Du haut de son mètre quatre-vingt, il précise que c’était important de venir voter pour lui aujourd’hui. « On n’avait pas vraiment le choix. C’était soit la droite soit l’extrême droite. Ça ferait bizarre si c’est Marine qui passe, ça voudra dire qu’on est entouré de personnes qui pensent comme Marine. Ça fait flipper un peu. Espérons qu’elle ne passe pas. Moi je pense que c’est mort pour elle ».

Fouley, 36 ans, est venue avec sa fille quelques dizaines de minutes avant la fermeture du bureau de vote. « Je n’ai pas pu voter au premier tour. Et quand j’ai vu que Marine Le Pen était passée à 40 %, je me suis dit aujourd’hui on va tout faire pour aller voter. J’ai peur de ce qu’elle peut engendrer. » Fouley se pose beaucoup de questions sur un potentiel avenir sous Marine Le Pen. « Déjà la sortie de l’euro, est-ce que la France toute seule pourra s’en sortir ? Ce qu’elle veut faire aussi avec les immigrés, est-ce que la France peut s’en sortir sans les immigrés en sachant qu’ils contribuent à la France ? »

Vélaïd, 22 ans, rejoint Fouley sur l’aspect économique. Il est déjà venu voter, mais vient d’accompagner son ami Moussa. « Je pense qu’économiquement c’est impossible. Son plan de sortir de l’euro, tout ça. Un pays est obligé de faire du commerce avec les autres pour survivre. Aucun pays n’est autosuffisant ». Il ajoute que c’est important de contrer le FN. « C’est un vote important pour l’avenir. Ce sont les nouvelles régions, il faut bien choisir celui qui va les diriger ». Il termine l’explication de son vote pour Xavier Bertrand par un « Marine Le Pen, depuis qu’on est tout petit, on a appris à voter contre elle, contre ses idées, contre ses principes ».

Son ami Moussa, 21 ans, n’a pas pu voter. Il n’était pas inscrit sur les listes électorales. « Je suis venu tout à l’heure, on m’a dit qu’il fallait une pièce d’identité. Je suis rentré chez moi et revenu avec et là ils m’ont dit que je n’étais pas inscrit ». Pourtant, il avait vraiment envie de voter aujourd’hui. « Marine Le Pen a gagné le premier tour. Et j’aimerai bien qu’elle ne gagne pas le deuxième ».

Contrairement à Moussa, ce deuxième tour est un scrutin normal pour Nabil. Ce trentenaire vient tout juste de sortir du sport et passe illico au bureau de vote. Le vote est pour lui systématique : « ça reste toujours important de voter, tout le temps, c’est un automatisme, c’est normal, c’est mon devoir tout simplement ». Il ajoute toutefois d’un air désabusé : « Je le fais pour moi-même, je ne le fais même plus pour les politiques, j’ai arrêté avec eux. Je suis citoyen et je fais mon boulot ». Une mère de famille vient elle aussi d’accomplir son devoir électoral. « Mes enfants, je les ai envoyés ce matin. Moi je suis passée à la dernière minute, mais quand même, je l’ai fait ».

Son vote contre Marine Le Pen vient surtout de la peur qu’il y ait des discriminations : « On a peur pour notre communauté musulmane et pour tous les gens d’origine étrangère qui sont ici en France. Après on va dire : le travail pour les français, les personnes d’origine étrangère, ils n’ont pas le droit. Donc on peut être privé de plein de choses ».

Un quarantenaire, bonnet vissé sur la tête, explique son vote contre Marine Le Pen par une solidarité avec ses voisins. « Ce n’était pas un scrutin ordinaire. Il y a un risque avec l’extrême droite. Et pour moi le risque le plus important, c’est les amalgames qui sont déjà faits par les gens. J’ai des voisins musulmans, qui sont horrifiés par tout ce qu’il s’est passé [lors des attentats]. Et il y en a certains, on les regarde un peu de travers, et ça me choque énormément. Il faut que les gens se serrent les coudes. Même si je ne pense pas qu’ils soient élus, il faut faire très attention

Deux jeunes de 24 ans sont presque les derniers à se présenter au bureau de vote. L’un précise que c’est une journée un peu particulière. « On ne veut pas que l’extrême droite passe, on ne veut pas voir Marine Le Pen au pouvoir ». L’autre ajoute qu’« aujourd’hui on est venu, même si c’est un peu tard, mieux vaut tard que jamais ». Les deux amis sont abstentionnistes du premier tour. Le plus grand des deux, précise leur vote : « Nous, à la base on ne vote pas pour la droite, mais là on a voté pour eux parce qu’il fallait voter contre le FN, c’est tout. De toute façon, on n’est que des pions… »

18h00 arrive. Les assesseurs ferment le bureau de vote. Place aux scrutateurs qui, une heure et demie plus tard, ont le résultat de ce bureau vote du quartier du Clos des Roses : Sur les 1879 inscrits, il y a eu 978 votants. Dont 722 voix pour Xavier Bertrand et 206 pour Marine Le Pen. Bref, presque 74 % pour la droite et un peu plus de 21 % pour le Front national. De quoi rassurer la plupart de ceux qui ont fait le déplacement aux urnes.

Rouguyata Sall

Les réactions des internautes

  1. mardi 15 décembre 2015 20:51 El_Guinness

    La gauche et la droite ont su se mettre d'accord et pour cause .... Un élus régional reçois une indemnité suivant le nombres d'habitant dans sa régions. On nous a dis que le nombre de régions serais réduite pour faire des économies ..... je vous laisse donc calculer ce que devais toucher un élus dans votre ancienne région et ce qu'il touchera après la fusion des régions. Une fort belle augmentation ....J'avais un gout amer après cette élection mais j'ai aujourd'hui carrément envie de vomir!!! Un élu du limousin passe de 1500€ brut a 2600€ brut. Bizarrement les chiffres sorte 2 jours après les résultats du second tours. http://www.lesechos.fr/politique-societe/politique/021556922181-elections-regionales-combien-touche-un-elu-1184540.php .Je n'ai pas de mot pour exprimer ce que je ressent.
  2. lundi 14 décembre 2015 19:02 zoé

    Impressionnantes analyses politiques mais après tout cette diversité n'est-elle pas une immense chance pour la France, et elle le prouve. Bien disciplinés comme la gauche et la droite les aime, et qui en contrepartie leur donneront beaucoup de subventions pour des assos bidons, des postes à la région pour ne rien faire et des terrains pour des mosquées, pardon des centres culturels....
    • lundi 14 décembre 2015 20:43 Tartenpion94

      A votre avis toutes les personnes qui votent sont biens disciplinés.......? ce qui veut dire que vous, vous n'avez pas voté. Vous êtes donc soit irresponsable, soit anti démocratique... Vous avez une piète image de la démocratie vous êtes peut être pour une dictature?????
      • mardi 15 décembre 2015 10:23 El_Guinness

        @TARTEmPION94 - "Vous êtes donc soit irresponsable, soit anti démocratique" - Vous trouvez sans doute le résultat démocratique...... En faisant une totale abstraction des "bords politiques", des trois partis politique encore présent au second tour. Vous trouvez normal que sur 3 partis qui totalisent environ chacun 30% des suffrages seul 2 sortent "victorieux" et que le 3eme n'obtienne rien...... Ce système : "scrutin de liste, à deux tours, avec représentation proportionnelle à la plus forte moyenne" Expliquez moi ou est la représentation proportionnelle avec les événements du weekend .... Ou est la proportionnelle alors qu'il suffit a 2 parti de s'entendre pour faire barrage a un 3eme parti. Alors oui il a fallu faire fasse au FN et oui nous avons permis que le FN n'obtienne pas de région. Mais quand je vois les réactions a gauche et a droite, il devrais avoir la victoire modeste. Alors vu ce qui s'est passé je ne peux pas jeter la pierre a quelqu'un qui n'ai pas venu voter, car si le vote est un droits, le fait de ne pas voter en est un aussi ....... En ayant fait mon devoir civique j'ai quand même eu l'impression que quelqu'un avais glissé le bulletin de vote a ma place..... Alors qui est irresponsable .....Celui qui ne vote pas car aucun parti ne le représente ou celui qui vote pour un parti qui ne le représente pas. Ce n'est pas anti démocratique que de voter par défaut, tel les pays totalitaire ou un seul parti se présente. Nous avons eu l'illusion d'avoir le choix mais tout été déjà jouer d'avance et orchestrer en coulisse par le PS et les ReP dans le seul but de se partager les régions. Le droits de vote est notre seul pouvoir face a l’Exécutif et aux politiques
        • mardi 15 décembre 2015 10:40 El_Guinness

          Le droits de vote est notre seul pouvoir face a l’Exécutif et aux politiques et nous l'avons bradé, trahi ce droit sous couvert de l’intérêt général .... La démocratie est en deuil car si deux partis soit disant opposé arrive a s'entendre et arrive a se partager le gâteau cela montre bien que notre droits, notre choix n'arrive plus a changer la donne politique. TARTENPION94, vous êtes sans doute très jeune et encore très naïve pour croire que votre bulletin peut changer les choses mais le résultat de ce weekend montre le contraire malgres un Hollande et un Sarkozy avec une cote de popularité aux raz des pâquerettes les deux seul partir "victorieux" reste et restons la droite et la gauche. Alors gargarisons nous de cette victoire, de ne voir aucune régions au mains du FN mais en ayant fait cela nous nous sommes ôtez le droits de critiquer la politique actuelle car nos votes leurs ont montré que nous leurs faisons confiance....... Je vous entend parler a tour de bras que nos politiques sont a l'origine de tout nos maux, mais cela ne vous a pas empêcher de glisser un bulletin de vote leur donnant les pleins pouvoirs dans les régions. En ce qui me concerne je me sens sali d'avoir accordé ma confiance a des politiques qui ne la mérite pas, même si j'ai fait ce choix pour l’intérêt général ....
          • mardi 15 décembre 2015 12:30 Tartenpion94

            Je suis en parti d'accord avec vous, nos politiques nous utilisent et nous manipulent que pour leur propre intérêt personnel. de droite comme de gauche ils se foutent royalement des personnes, du peuple et des français. Avons nous le choix en ce qui concerne le vote et bien pas vraiment on est pris en otage a chaque fois. Pour éviter de voter par défaut, il faudrait que le VOTE BLANC soit reconnu et comptabilisé comme un vote à part entière, mais bien sur nos politiques refusent cette solution préfèrent jongler sur la peur et la haine de " l'autre " et masquer ainsi leur incapacités à trouver de vrai solution contre le chômage, la pauvreté et la précarité mais aussi contre les inégalités, le racisme... Notre système éducatif est un des plus inégalitaire... Nous sommes devenu les derniers de la classe selon le classement PISA. A qui la faute certainement pas aux français lambda ce sont nos politiques et patrons les seuls responsables de la situation dramatique que nous vivons dans notre pays notamment sur le plan économique.
          • mardi 15 décembre 2015 10:47 El_Guinness

            Le terme démocratie (du grec ancien δημοκρατία / dēmokratía, aujourd'hui souvent interprété comme « souveraineté du peuple », combinaison de δῆμος / dêmos, « peuple » et κράτος / krátos, « pouvoir », ou encore kratein, « commander »), est le régime politique dans lequel le peuple a le pouvoir (avec la distinction à faire entre la notion de «peuple» et celle plus restrictive de « citoyens » : en effet la citoyenneté n'est pas forcément accordée à l'ensemble de la population). Selon la célèbre formule d'Abraham Lincoln (16e président des États-Unis de 1860 à 1865) prononcée lors du discours de Gettysburg, la démocratie est « le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». C'est l'une des définitions canoniques couramment reprises, ainsi qu'en témoigne l'introduction de la Constitution de 1958 de la Cinquième République française. Cette définition est proche du sens étymologique du terme démocratie. - Je vous laisse méditer sur la définition de la démocratie, car en ce qui me concerne, le vote de ce weekend n'avais absolument rien de démocratique, les enveloppes aurais pu être déjà rempli avec le "bon" bulletin que cela n'aurais pas changer grand chose.
  3. lundi 14 décembre 2015 17:29 Amar

    On n'a voté contre le FN pour défendre la république avant tout ! Oui nous défendons la république car seul rapport contre l'extrémisme et le rejet . Qu'on cesse de dire que nous somme pas républicains nous musulmans .Il fallait agir et nous l'avons fait en conscience car notre moral nous interdit d'être passif devant l'innommable.
    • lundi 14 décembre 2015 20:48 Tartenpion94

      Vous n'avez pas à vous justifier "AMAR" vous êtes un CITOYEN FRANCAIS à part entière et libre de choisir et de faire ce qu'il vous plait. Ceux qui pense le contraire, sont des anti républicains antidémocratique et inintéressant.
  4. lundi 14 décembre 2015 09:31 El_Guinness

    Les citoyens Français / Nous avons fait face au FN, mais je me suis réveillé tout de même ce matin avec un sale gout dans la bouche, comme Zahia pourrais se réveiller après une finale de coupe du monde ..... J'ai fait mon devoir il est vrai comme a chaque fois me dirais vous, mais cette "victoire" est une sale victoire ..... Nous avons fait barrage au FN mais a quel prix? En votant contre plutôt que pour ..... J'ai espéré, que pendant la période d'entre deux tours, la gauche et la droite aurais a minima fait un mea-culpa et aurais orienté les débats sur leurs erreurs et/ou comment ne pas les reproduire. J'aurais espéré que la droite et la gauche aurais tiré les leçons du premier tour.... Au lieu de cela, rien !!! Les discours d'entre deux tours se sont "simplement" focalisé sur le FN et comment leur faire barrage. Laissant de coté, a leur plus grand bonheur je pense, les vrais questions de fond. J'ai l'impression d'avoir bradé mon droit civique, en ne votant pas pour le candidats qui me/nous semblais le plus "pertinent" mais le moins pire .... La priorité a été de faire face, tous unis, au FN. Nous lavons fait mais la démocratie ne se réveille pas grandie ce matin je trouve. Je repense a ce que disais Coluche :"Si voter servait encore à quelque chose, il y a longtemps que ce serait interdit." .......
    • lundi 14 décembre 2015 09:59 eric de saint estève

      bonjour El_Guinness, C'est ce matin que l'addition va être salée, à droite, quelle sera la ligne, Sarko droitière qui éjecte l'udi ou presque, Jupéiste qui s'alliera avec le centre/centre gauche libérale, à gauche "il faut une inflexion" soit disant mais c'est ce que demandent les frondeurs depuis le début du quinquennat et il est évident que comme à droite le grand écart entre Sarko et Bayrou sera impossible, ce sera la même à gauche de Mélenchon à Valls, que pourront t-ils faire, continuer de dire qu'ils travaillent, qu'ils ont entendu le mécontentement, mais que les déficits doivent être restreints, que l'emploi doit venir de la croissance et de l'investissement qui depuis 7 ans ne montrent aucunement de résultats, alors entre les gauchistes qui ne veulent pas du libéralisme, et des droitistes qui estimeront que la ligne Sarko est celle à tenir, l'impossibilité de réconciliation des uns et des autres ne fera que s'accentuer. C'est bien beau de dire qu'il faut faire les réformes, mais de quoi parle t-on, de couper les dépenses qui sauvent encore quelques quidam de la pauvreté totale, de libéraliser le marché du travail qui fera encore plus de mécontents, et d'arriver un soir d'élection à gagner parce que des gens qui traitaient de facho Bertrand et Estrosi ont mis un bulletin dans l'urne pour eux car sur le papier ils étaient juste un peu moins facho que les le pen.....hier ce n'était que le début de la grande dérive et des soupes de grimaces qui s'annoncent.
      • mardi 15 décembre 2015 09:30 eric de saint estève

        re, On voit bien que les égos des uns et des autres pour être celui qui affrontera le pen au deuxième tour feront capoter toute alliance qui ne serait pas salvatrice en elle même, mais qui contiendrait le mécontentement encore quelques temps. Tout va se jouer sur la capacité du fn à faire "la pédagogie" de son programme et à le faire accepter comme alternative crédible à ceux qui croient encore que la "fermetures des frontières" veut dire être coupé du monde, et que l'abandon de l'Euro serait une catastrophe alors que ça ne fait que treize ans que l'on vit avec cette monnaie. Ils ont déjà tous les peureux xénophobes avec eux et les évènements qui se produiront ne pourront que renforcer cette manne, et si ils gagnent encore quelques retraités qui ont peur pour leur économies du fait du changement de monnaie, il se pourrait que tous les pronostiqueurs se trompent et que les pro Europe perdent sur le terrain des idées....on verra bien hein.