Comme chaque premier vendredi du mois, nous vous présentons #LesBâtisseurs sur les ondes de France Bleu Paris (107.1) ! Pour ce huitième numéro, c’est Mohamed Koussa, un enseignant de Seine-Saint-Denis, que nous mettons à l’honneur. Vous le connaissez puisque le Bondy Blog lui a consacré un portrait en février 2018.

En décembre dernier, Mohamed Koussa a lu 800 pages d’un livre écrit en anglais en 1h25. Un exploit qui lui a permis de décrocher la première place lors des championnats du monde de lecture rapide à Shenzhen en Chine. Pourtant, il y a encore quatre ans, il était un lecteur lent et un « professionnel de la procrastination », comme il le dit avec humour. Professeur dans un lycée professionnel de Seine-Saint-Denis, à La Courneuve, le quadragénaire essaie aujourd’hui de transmettre certaines des techniques qui lui ont permis d’accomplir ses exploits de lecture à ses élèves.

Un entretien mené par Alban Elkaïm, reporter au Bondy Blog et Laurent Petitguillaume, journaliste à France Bleu Paris. Bonne écoute !

Articles liés

  • #LesBâtisseurs avec Laëtitia Nonone

    Notre rubrique #LesBâtisseurs devient interview sur France Bleu Paris ! Objectif : mettre en avant ces anonymes, entrepreneurs, éducateurs, sportifs, artistes qui font bouger les lignes au quotidien dans les villes et quartiers populaires ! Notre invitée en cette rentrée est Laëtitia Nonone, militante associative

    Par Miguel Shema
    Le 10/09/2018
  • À l’école Casa 93 de Saint-Ouen, une autre idée de la mode

    Ce lundi au Quartier Général, dans le 11ème arrondissement de Paris, les élèves de la première promotion de lla Casa 93 ont présenté leur collection devant leurs familles et des professionnels de la haute couture. Un premier défilé après un an de scolarité dans cette école pas comme les autres. Reportage.

    Par Rouguyata Sall, Mohammed Bensaber
    Le 11/07/2018
  • Le premier frigo solidaire pour lutter contre le gaspillage alimentaire débarque à Paris

    #REDIFF Coup de projecteur sur une idée lumineuse : le frigo solidaire. Porté par les association "CAP ou pas Cap ?" et "Le Carillon", le projet s'enracine dans le 18ème arrondissement, et plus précisément dans le restaurant de La Cantine du 18. Margaux Nasreddine, cheffe de projet, a accepté de nous recevoir. Interview.

    Par Fatma Torkhani
    Le 02/07/2018