Kery James, Ärsenik ou encore Medine se réuniront à la Cigale de Paris, jeudi 2 février, pour saluer la mémoire d’Adama Traoré, jeune homme décédé en juillet dans les locaux de la gendarmerie de Persan (Val-d’Oise). Le comité « Vérité pour Adama » a organisé une conférence de presse ce lundi dans un café parisien. Les artistes Dosseh, Youssoupha et Mac Tyer, étaient présents aux côtés d’Assa et Youssouf Traoré, soeur et frère d’Adama. 

Le concert affiche complet depuis plusieurs jours. Le comité « Vérité pour Adama » organise une grande soirée de soutien à la famille, ce jeudi à la Cigale à Paris. L’affiche rassemble des noms d’artistes parmi les plus éminents de la scène rap et hip-hop française : Youssoupha, Mac Tyer, Kery James, Médine, Sofiane, Ärsenik ou encore Dosseh. Mais aussi quelques artistes de Beaumont-Sur-Oise qui ont dédié plusieurs morceaux à Adama. Ce n’est pas la première fois que des figures du genre soutiennent la cause. C’est le rappeur Youssoupha, membre actif du comité, qui est à l’origine de cet événement. « On s’est rapidement demandé ce que l’on pouvait faire en tant qu’artistes, rapporte le rappeur. Nous avions pensé à un titre mais l’idée d’un concert nous a paru plus fédérateur. Il fallait que le concert parte de la banlieue parce que si on n’en parle pas, personne ne le fera, on doit être le relais ».

« J’ai immédiatement répondu à l’invitation, je n’ai pas hésité. C’est une affaire qui me touchait parce qu’il était question de bavure policière », explique Dosseh. L’histoire d’Adama Traoré rappelle à Mac Tyer le sort de son petit frère « mort dans des conditions bizarres ». Ce dernier est décédé à la suite d’une opération à la hernie abdominale dans des circonstances qui ne sont à ce jour toujours pas établies. « Le combat de la famille Traoré peut inspirer les familles qui vivent la même chose. Ça peut motiver », explique Mac Tyer.

« Cette mobilisation nous touche beaucoup »

Youssoupha se félicite que toutes les places se soient vendues « en moins de quinze jours ». Preuve que la mobilisation se poursuit. « Cette mobilisation nous touche beaucoup », affirme Assa Traoré. Les fonds ainsi récoltés serviront en grande partie à payer les frais de justice qui, comme le rappelle Assa Traoré, « sont extrêmement coûteux à cause de la durée de la procédure ».

« Ce concert c’est aussi dire que la mobilisation continue », assure Assa. La promotion autour de ce concert a été assez minimaliste, rappelle Youssoupha. puisqu’une simple affiche « Justice Pour Adama » avec le nom des rappeurs mobilisés et la date du concert a été mise en ligne sur les réseaux sociaux il y a deux semaines. Quelques jours plus tard, Youssoupha mettait en ligne sur Facebook la vidéo « Qui est Adama Traoré ?« , dans laquelle des amis du jeune homme le décrivent et racontent quelques anecdotes à son sujet. Cette vidéo a déjà été visionnée et partagée des milliers de fois.

Au cours de la conférence de presse ont également été évoquées les situations de Bagui et Youssouf Traoré, deux frères d’Adama Traoré. Le premier, condamné à huit mois de prison ferme en décembre dernier, attend son jugement en appel en mars prochain. Le second, qui avait perdu son travail suite à son incarcération, est toujours au chômage et à la recherche d’un nouvel emploi.  A la fin de cette conférence, chaque artiste a exprimé la volonté que cette mobilisation autour de la famille Traoré puisse servir d’exemple à ceux qui ont perdu ou perdront un proche des suites d’une bavure policière.

Félix MUBENGA

Soutenez le Bondy Blog

Pour continuer à faire son travail éditorial et développer ses contenus, le Bondy Blog a besoin de vous. Soutenez-nous en participant à notre campagne de financement.

Articles liés

  • Trois policiers parisiens condamnés pour violences sur mineurs : « L’usage de la force était illégitime »

    Trois policiers du 12e arrondissement de Paris ont été reconnus coupables de violences sur mineurs. C’est un soulagement pour les deux jeunes plaignants, qui voient reconnaître, en même temps que leurs droits, leur statut de victimes.

    par Amanda Jacquel
    le 04/04/2018
  • Hommage à Mireille Knoll : une marche contre l’antisémitisme

    Des milliers de personnes ont défilé à Paris mercredi en mémoire de l'octogénaire juive assassinée le 23 mars dernier dans son domicile. Ce rassemblement unitaire organisé par le Crif a réuni des anonymes venus rendre hommage à Mireille Knoll et protester contre l'antisémitisme. Le moment de recueillement a toutefois été terni par des incidents liés à la présence de Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen.

    par Alban Elkaïm
    le 29/03/2018
  • À Argenteuil, Ilyès, 13 ans, accuse des policiers de violences

    Ilyès M., 13 ans, affirme avoir été interpellé violemment avec un ami dans le parc du Cerisier à Argenteuil samedi 24 mars. Il raconte avoir été frappé à plusieurs reprises par les policiers. Son visage porte encore des stigmates de coups au niveau de l’œil gauche. Sa mère accuse la police de ne pas l'avoir informée de la garde à vue de son fils.

    par Eric Arnold Nguenti
    le 28/03/2018