Après avoir suivi la consigne de la prof, Haithem et ses camarades de classe se sont lancés dans l’écriture de nouvelles. Ils sont au lycée professionnel Jean-Pierre Timbaud d’Aubervilliers. Lui, a choisi le thème des harkis. Pourquoi ? Parce que cela l’intéressait, répond-il du tac au tac. Savoir qu’il y a eu des « rebelles algériens » – ce sont ses mots pour désigner les harkis – l’a motivé à écrire même si, ajoute-t-il, « j’ai fait cette nouvelle parce qu’elle était obligatoire ».

Ces écrits faisaient suite à la lecture obligatoire du livre « Pierre sang papier ou cendres » de Maïssa Bey. Haithem, un jeune homme de 18 ans d’origine tunisienne, est né en au pays. « Que peux-tu me dire sur la colonisation, ton regard là-dessus ? lui demandé-je. – Sincèrement je n’y connais rien… – Et le livre, il t’a plus, ou alors tu l’as lu parce que c’était obligatoire ? – Au départ, je n’aimais pas trop. Mais je me suis forcé. Finalement, j’ai accroché et je l’ai lu en entier. – Et comment t’y es-tu pris pour rédiger ta nouvelle ? – Une écrivaine est venue dans notre cour pour nous parler de la guerre d’Algérie ainsi que pour nous aider à écrire nos nouvelles. C’était très intéressant et j’ai pris plaisir à écrire. »

Son implication a payé. Il a fait partie d’un groupe de jeunes lycéens qui, ce matin, ont été récompensés de deux chèques « culture » de 10€ chacun, car sa nouvelle a été jugée l’une des meilleures de sa classe. Comme quoi, même en BEP Carrosserie, on peut avoir de la verve et écrire sur un sujet méconnu au départ.

Inès El Laboudy

Inès El Laboudy

Articles liés

  • Grégory Nicolas : « Mon acte politique, c’est celui d’écrire »

    De passage à la librairie des 2 Georges à Bondy, l'éditrice Charlotte Bayart-Noé et l'écrivain Grégory Nicolas, auteur "Des histoires pour cent ans", ont défendu une vision commune : celle d'une littérature en parfaite adéquation avec son temps, s'alignant sur la révolution numérique et les événements qui composent et identifient notre temps actuel.

    Par Jimmy Saint-Louis
    Le 13/06/2018
  • « Le mythe de la virilité » : chronique d’une aliénation (épisode 4)

    Dans son Mythe de la Virilité, un piège pour les deux sexes, la philosophe Olivia Gazalé s’affaire à montrer que la virilité s’est construite par l’exclusion des femmes et invite les hommes à sortir du culte de la puissance dans lequel ils se sont enfermés. Notre reporter Miguel Shema vous propose un état des lieux en plusieurs épisodes de cet ouvrage à la fois lumineux et foisonnant.

    Par Miguel Shema
    Le 12/06/2018
  • Amnkk_93, 15 ans, collégienne et humoriste star sur Instagram

    Tournant en dérision des candidates de télé-réalité, Amnkk_93 a envahi depuis quelques temps vos écrans de Smartphone avec ses petites vidéos humoristiques. Cumulant 108 000 abonnés sur Instragram pour seulement 77 publications, la jeune fille s'est frayée une place de choix parmi les Instagrameurs comme Justriadh ou encore Vargass. Portrait

    Par Fatma Torkhani, Azzedine Marouf
    Le 12/06/2018