Début de soirée, Samedi 19 mai 2012. Le temps est maussade, la journée rythmée par des pluies intermittentes laisse s’enfuir le soleil vers un autre hémisphère. Un début de week-end qui n’a pas tenu ses promesses laissant pressentir un début d’été tout aussi fade. Mais qu’importe. Que la journée n’ait été baignée que d’éclaircies de-ci de-là, qu’importe que la semaine ait été éreintante, qu’importe que l’été ne débute pas bien, de toute façon je prendrais mes vacances en septembre. Cette soirée sera certainement la meilleure pour les 66 000 spectateurs qui assisteront à la finale de ligue des champions à l’Allianz Arena de Munich. Elle sera également une très bonne soirée pour les quelques 100 millions de spectateurs assis devant leurs postes.

20h50 : Les deux équipes rentrent enfin sur le terrain. Toute la France suit ce match car depuis 50 ans d’existence il n’y a eu que 5 clubs finalistes, et un seul champion : Marseille. Ce soir l’Olympique à l’occasion de réitérer l’exploit de 1993 face à une très grande équipe de Barcelone donnée favorite par tous les professionnels du ballon rond.

Hulk, la recrue hivernale de Marseille donne enfin le coup d’envoi. En face, le FC Barça a aligné son 11 habituel hormis Abidal blessé qui a cédé sa place à Maxwell. Les 20 premières minutes sont pour Barcelone bien que les Marseillais aient eut l’engagement. Le taux de possession de balle est indécent, avec seulement 35% pour l’OM on a l’impression qu’ils ne sont que spectateurs de leur propre match. Néanmoins sur un corner de Lucho, Remy a eu la première occasion du match. Celle-ci passe à quelques centimètres de la barre transversale.

Lorsque les Phocéens ont la balle au pied, ils dépassent difficilement le milieu de terrain et jouent essentiellement reclus en défense. A l’inverse, le trident offensif Barcelonais (Messi, Sanchez, Iniesta) tente à maintes reprises de percer cette défense compacte en vain. La mi-temps approche à grand pas. Il ne reste plus que 10 minutes de jeux. Les Blaugranas sont de plus en plus poussifs à l’image de Messi qui décoche une somptueuse frappe des 30 mètres repoussée en Corner par Mandanda. Le corner tiré par Xavi est vendangé par Cesc Fabregas qui propulse la balle à l’extrême droite des cages marquant la fin de la première partie.

La mi-temps permet de repenser au parcours des Français n’ayant pas démérité tout au long de cette ligue des champions après avoir éliminé tour à tour les plus grandes écuries d’Europe telles que l’Inter de Milan en huitième de finale grâce à un retour en force de Lucho lors du match aller. Le match franco-français des deux Olympiques (Lyon et Marseille) en quart. Ou encore en demie contre le Benfica mené par un grand Valbuena. Même s’ils perdent cette finale, cela fera toujours des points en plus pour la L1 dans le classement UEFA.

21h55 : Les équipes ont changées de côté. L’équipe de Barcelone ayant terminé la première partie avec un taux de possession de plus de 60% semble sereine. La balle colle aux pieds des joueurs catalans, et la font tourner afin de créer des ouvertures, ce qu’ils ne tardent pas à faire. 57e minute de jeu, Messi dribble toute la défense du côté droit pour centrer sur la tête de Sanchez à une dizaine de mètre à peine des cages. C’est un grand Mandanda qui renvoie le ballon repris et dégagé par N’Koulou.

Jusqu’ici, le match est totalement dominé par les Barcelonais. Et c’est à la 66e minute que le jeu se décante grâce à une stratégie bien rôdée des Espagnols. C’est une passe réalisée au millimètre près d’Iniesta sur le côté gauche de la surface qui vient se poser sur les crampons de Sanchez qui n’a plus qu’à envoyer un missile bien enroulé dans le petit filet opposé de Mandanda qui ne peut rien faire. Le match est lancé. 1-0 pour le FC Barcelone.

Dès lors c’est une pluie de cartons jaunes qui s’abat sur l’Olympique de Marseille. Lucho à la 69e qui tacle lourdement Xavi, suivit de Diawara à la 72e qui bouscule Messi juste à côté de la surface et lui piétine la jambe droite donnant ainsi un coup franc très bien situé. Grâce à ce coup de pied arrêté tiré par Daniel Alves, Iniesta marque une nouvelle fois face à Mandanda, mais l’arbitre siffle une position de hors-jeu contestable et contestée par Seydou Keita rentré à la place de Xavi juste avant. Andre Ayew s’étant montré invisible tout au long de la rencontre, est remplacé par Valbuena qui ne tardera pas à se montrer décisif en délivrant un centre magnifique à Hulk qui marque de la tête à la 81e minute. À 10 minutes de la fin Marseille revient à 1 partout.

La fin de match nous livre une lutte âpre. Un scénario rocambolesque se réalise sur le terrain du Bayern de Munich avec cette frappe des 25 mètres de Loïc Remy détournée dans ses propres filets par Puyol prenant à contre pied son gardien. Ce but à la 88e minute sera fatal aux Barcelonais qui, malgré les 5 minutes de temps additionnel ne reviendront jamais à la marque.

22h45 : Le match est terminé. L’Olympique de Marseille est sacrée Champion 2012 de la plus prestigieuse des compétitions de football. Les joueurs expriment leur joie sur la pelouse d’Allianz Arena avant que Steve Mandanda le capitaine de l’équipe aille chercher le trophée. Les rues de Marseille sont euphoriques, la place du grand port est noire de monde. Ce soir, bien que l’air soit frais et que le vent souffle dans les rues de la corniche la chaleur de la victoire envahit le corps et l’esprit des supporters marseillais après cet exploit magnifique. Après presque 20 ans de sécheresse, une équipe française remporte la coupe aux grandes oreilles. Marseille peut désormais placer une deuxième étoile sur son maillot lors de la saison 2012/2013. Pour la deuxième fois de sa vie, Didier Deschamps peut brandir la coupe de la ligue des Champions.

J. Parat

Articles liés

  • La cantine des femmes battantes : solidarité féminine, ambition et cuisine

    #BestOfBB Lancée en fin 2019, l’association dionysienne La cantine des femmes battantes vise l’émancipation des femmes précaires grâce à la cuisine. Tous les weekends, Aminata, Mariame, Maïté et Fatou se réunissent pour cuisiner, vendre et livrer une cinquantaine de plats à Paris et en Seine Saint Denis. Issues de parcours compliqués, ces cuisinières ont décidé de monter l’association dont elles avaient besoin, afin d’aider, par la suite, les femmes qui leur ressemblent. Reportage.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 26/07/2021
  • Le blues des petites mains du monde de la nuit

    Après 16 mois de fermeture administrative, les discothèques ont rouvert leurs portes le 9 juillet dernier. Mais alors que l’épidémie repart, l'étau se ressert déjà pour bon nombre de professionnels partagés entre la colère des derniers mois sans activité, et le doute concernant le futur. Nous avons rencontré quelques petites mains du milieu, qui racontent la précarité des derniers mois.

    Par Lucas Dru
    Le 22/07/2021
  • « On avait envie de ramener les vacances en bas de leurs bâtiments »

    Avec la crise sanitaire, pour de nombreux jeunes des quartiers populaires, l’été se passe souvent à la maison. Pour faire face à un été compliqué, des associations proposent (heureusement) des alternatives pour les plus jeunes. Reportage.

    Par Kamelia Ouaissa
    Le 16/07/2021