Pendant un an, Alice Diop a filmé des consultations de médecine destinées aux personnes en difficulté, à l’hôpital Avicenne de Bobigny. « On m’a parlé de peuples, et d’humanité. Mais je n’ai jamais vu de peuples ni d’humanité. J’ai vu toutes sortes de gens, étonnamment dissemblables. Chacun séparé de l’autre par un espace dépeuplé ». L’exergue de Fernando Pessoa pointe un enjeu fort de La Permanence : dans le défilé de patients d’une permanence aux soins pour nouveaux migrants, jamais le collectif n’éclipse l’individuel, jamais le sociologique n’efface la reconnaissance émue d’une même personne revenant des mois plus tard, amaigrie ou au contraire remplumée.

En choisissant de demeurer dans l’huis-clos du cabinet, Alice Diop y souligne les qualités d’écoute des médecins et leur lucidité sur les limites de leur action. Mais elle n’y fait que plus fortement résonner l’extérieur, le vaste hors-champ de misère et de violence qui constitue – aussi – notre société.

La projection sera suivie d’un échange avec Evelyne Vaysse, psychiatre de la PASS d’Avicenne, animé par la rédaction du Bondy Blog.

TARIF UNIQUE : 4€ Réservation au 09 61 21 68 25 ou lestudio.billetterie@gmail.com

Adresse : Cinéma Le Studio, 2 rue Édouard Poisson, Aubervilliers.