Derniers articles

  • Trois petites heures et puis s’en vont

    C'était censé être une démonstration de force du gouvernement : un Premier ministre volontaire, une demi-douzaine de ministres à différents endroits du territoire, des annonces fortes... Ce fut, finalement, une visite officielle comme beaucoup de celles qu'accueille la Seine-Saint-Denis. Un moment de communication bien ficelé, express et très quadrillé. Reportage.

    Par Héléna Berkaoui
    Le 01/11/2019
  • Tout ça pour ça

    Malgré la force de l’attente, la présence du Premier ministre et d’une demi-douzaine de membres du gouvernement et l’urgence de la situation, le gouvernement n’a pas offert une réponse à la hauteur des enjeux, ce jeudi à Bobigny. Si certaines des mesures proposées vont dans le bon sens, le plan présenté ne va ni assez vite, ni assez loin pour offrir aux habitants de la Seine-Saint-Denis une République digne de ce nom. Analyse.

    Par Ilyes Ramdani, Amine Habert
    Le 01/11/2019
  • De la « déception » face aux « mesurettes » : les élus du 93 pas emballés par le plan de Philippe

    Encourageant mais insuffisant. La tonalité générale était à la déception chez les élus, de gauche comme de droite, à l'issue de l'annonce par Edouard Philippe du plan gouvernemental pour la Seine-Saint-Denis. En cause, des moyens jugés trop légers, des décisions trop timides. Pour les maires et parlementaires de Seine-Saint-Denis, c'était donc un petit pas, qui avait le mérite d'aller vers l'avant mais sans aller bien loin. Réactions.

    Par Soraya Boubaya
    Le 31/10/2019
  • Les 23 mesures du plan gouvernemental pour la Seine-Saint-Denis

    Le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé jeudi à Bobigny les contours du plan « L’Etat plus fort en Seine-Saint-Denis », une série de 23 mesures sur l’action de l’Etat dans le département. Ces mesures concernent les domaines de l’éducation, du logement, de la santé, de la police et de la justice. Très peu d’éléments ont, en revanche, été donnés sur leur chiffrage et leurs modalités.

    Par Ilyes Ramdani
    Le 31/10/2019
  • Le gouvernement sort le grand jeu, la Seine-Saint-Denis attend des actes

    Ce jeudi, le Premier ministre va annoncer une série de mesures destinées à améliorer l'action de l'Etat en Seine-Saint-Denis. Pour ce faire, l'exécutif a déployé un dispositif massif, qui verra sept membres du gouvernement se déplacer ce jeudi matin dans le département, avant une annonce en grande pompe à la mi-journée à Bobigny. Elus et acteurs de terrain seront là, attentifs et vigilants.

    Par Ilyes Ramdani
    Le 30/10/2019
  • Les tirailleurs comoriens à l’honneur sous l’Arc de Triomphe

    Une cérémonie de ravivage de la flamme du Soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe a été organisée ce 27 octobre par l’Amicale pour la Mémoire des Tirailleurs Comoriens (AMTC). L’association est à sa cinquième commémoration et entend faire connaître l’implication des troupes africaines dans la libération de la France. Reportage.

    Par Yassine Bnou Marzouk
    Le 28/10/2019
  • Si vous saviez, vous nous signaleriez ?

    Le président de la République a appelé les citoyens à surveiller les « signaux faibles » de la radicalisation islamiste. Mais ces signaux sont loin de permettre de reconnaître d’éventuels terroristes. Pire : ils englobent et stigmatisent des millions de musulmans en France qui pratiquent leur religion de façon apaisée. Trois cents d’entre eux, des inconnus, ont décidé de signer une tribune dans laquelle ils se déclarent « détenteurs de signaux faibles ».

    Par Bondy Blog
    Le 15/10/2019
  • Clic, clac, au revoir Chirac

    Jacques Chirac est mort ce matin à l'âge de 86 ans. L'ancien président a évidemment marqué l'histoire de la Vème république, il est le premier président qu'ont réellement connu les enfants des années 90. Parmi eux, Latifa Oulkhouir qui raconte un peu du meilleur et du pire de 40 ans de vie politique.

    Par Latifa Oulkhouir
    Le 26/09/2019
  • Désengagement de l’Etat, initiatives privées : nos réponses à vos critiques

    Le 3 septembre dernier, nous avons consacré un article à l'association Le Choix de l'école, qui coache des jeunes diplômés qui souhaitent enseigner en REP. Sur les réseaux sociaux, un certain nombre de lecteurs (dont beaucoup de professeurs) ont critiqué ce choix qui met en lumière, selon eux, une initiative privée qui vient pallier une faille de l'Etat. L'auteure de l'article, Anne-Cécile Demulsant, leur répond.

    Par Anne-Cécile Demulsant
    Le 18/09/2019