Derniers articles

  • Le lycée Blanqui de Saint-Ouen en lutte pour Walid, menacé d’expulsion

    Mercredi 6 novembre, Walid, étudiant en BTS au lycée Auguste-Blanqui à Saint-Ouen, s’est fait contrôler à Saint-Lazare alors qu’il n’avait plus de titre de séjour. Le jeune homme de 22 ans dort désormais en rétention à Vincennes. Enseignants, élèves et parents se sont mobilisés ce jeudi pour empêcher son expulsion vers le Maroc, son pays d’origine. Reportage.

    Par Nada Didouh
    Le 15/11/2019
  • Cécile Marcel (OIP) : « L’Etat nourrit un désintérêt sur la question carcérale »

    L’Observatoire International des prisons (OIP) va-t-il mourir, faute de financements ? Après avoir perdu en 5 ans les deux tiers de ses subventions publiques, l’organisme indépendant a annoncé le 6 novembre dernier que sa survie était en jeu. Une campagne de financement a été lancée et largement suivie. Entretien avec Cécile Marcel, directrice d’un observatoire indispensable.  

    Par Yassine Bnou Marzouk
    Le 12/11/2019
  • A Villiers-le-Bel, un millier de personnes exigent la vérité pour « Ibo »

    Le décès du jeune Ibrahima Bah, 22 ans, à Villiers-le-Bel a suscité de l'émotion et de la colère, bien au-delà des limites de la commune du Val-d'Oise. Les circonstances troubles de sa mort et la volonté des pouvoirs publics de l'en rendre responsable étaient au coeur des discours lors du rassemblement qui s'est tenu lundi soir, à l'endroit même des faits. Reportage.

    Par Hervé Hinopay
    Le 08/10/2019
  • Assa Traoré mise en examen : le monde à l’envers

    Attaquée en diffamation par les gendarmes impliqués dans la mort de son frère, Assa Traoré, la soeur d'Adama Traoré, a été convoquée et entendue par les autorités ce mardi. Elle va être mise en examen, lui ont notifié les agents de police judiciaire qui l'auditionnaient. Après les arrestations et incarcérations des frères, voilà la grande soeur d'Adama Traoré dans le collimateur de la justice.

    Par Sarah Belhadi
    Le 02/10/2019
  • Wilson, défiguré par la police en rentrant du travail

    Le 9 mai dernier, Wilson a été violemment interpellé par un équipage de police dans son quartier, à la limite d’Aubervilliers et de Saint-Denis. Bilan : un nez cassé, un œil gonflé et ensanglanté et le souvenir d’une violence inouïe. Ce responsable associatif reconnu à la Plaine a décidé de porter plainte à l’IGPN et de raconter ce qui lui est arrivé. Pour que cela serve à d’autres. Témoignage.

    Par Ilyes Ramdani
    Le 26/07/2019
  • La marche Adama III : pleine de force, teintée de jaune

    Samedi 20 juillet, à Beaumont-sur-Oise, le collectif Adama a réuni plus de 1500 personnes pour rendre hommage à Adama Traoré, décédé il y a trois ans entre les mains des gendarmes. En présence d'élus de gauche, de syndicats et de nombreux gilets jaunes, la marche Adama III a permis de redire l'exigence de vérité et de justice des proches d'Adama et de leurs soutiens. Reportage.

    Par Miguel Shema
    Le 21/07/2019
  • Idriss, 19 ans, gazé, coursé, menotté, frappé, insulté

    #BestOfBB, semaine violences policières. Le 19 mai dernier, en marge d'un match de football de rue entre jeunes de Levallois, Idriss a été violemment interpellé par la police, menotté, plaqué au sol, pris de convulsions. Les images ont fait le tour des réseaux sociaux et le jeune homme de 19 ans est poursuivi pour outrage. De la violence de son interpellation, il ne reste pourtant rien, sinon le traumatisme. Témoignage.

    Par Sarah Ichou
    Le 18/07/2019
  • A Grenoble, des larmes, de la rage et des doutes après la mort d’Adam et Fatih

    #BestOfBB, semaine « violences policières. » Deux jeunes Grenoblois, Adam et Fatih, sont morts samedi 2 mars à scooter, poursuivis par une voiture de la Brigade anti-criminalité. Dans leur quartier, le Mistral, on pleure leur perte, on crie sa révolte et on s'interroge à haute voix sur les failles de la version officielle fournie par les policiers. Une marche blanche organisée en leur honneur a réuni près de 2000 personnes, mercredi. Reportage.

    Par Arno Pedram
    Le 15/07/2019
  • Idriss, 19 ans, gazé, coursé, menotté, frappé, insulté

    Le 19 mai dernier, en marge d'un match de football de rue entre jeunes de Levallois, Idriss a été violemment interpellé par la police, menotté, plaqué au sol, pris de convulsions. Les images ont fait le tour des réseaux sociaux et le jeune homme de 19 ans est poursuivi pour outrage. De la violence de son interpellation, il ne reste pourtant rien, sinon le traumatisme. Témoignage.

    Par Sarah Ichou
    Le 08/06/2019