Derniers articles

  • « La bourgeoisie a fait de la honte de soi une sorte de visa social »

    "Comme nous existons" (aux éditions Actes Sud) est le quatrième roman de Kaoutar Harchi. Elle y raconte son enfance et son adolescence dans l'est de la France ainsi que son rapport au monde et à travers cela, rend un hommage fort et politique à l'existence de ses parents immigrés.

    Par Latifa Oulkhouir
    Le 17/09/2021
  • Doit-on encore écouter Kanye West ?

    Comme beaucoup, Felix Mubenga, est tiraillé à l'idée d'écouter le dernier album de Kanye West. Après ses prises de position polémiques, et son association politique avec Donald Trump, notre contributeur a de plus en plus de mal à écouter l'un de ses artistes préférés. Mais est-ce que l'on peut vraiment "cancel" pour de bon un rappeur ? Analyse.

    Par Félix Mubenga
    Le 16/09/2021
  • A leur tour, les influenceuses beauté investissent dans la pierre

    Pas une semaine ne passe sans qu'on y ait droit. Depuis quelque temps, les traditionnelles revues sur le thème de la beauté ont fait place à une ribambelle de vidéos house tour sur Youtube. Caméra à la main, les créatrices de contenus nous emmènent dans leur nouvelle propriété, décorée avec soin. Confinement ou effet de l'âge, une irraisonnable jalousie se fait ressentir. Humeur et analyse.

    Par Meline Escrihuela
    Le 13/09/2021
  • Bac Nord : un film dangereux

    Sorti à la fin de cet été, Bac Nord est le carton cinéma de la rentrée. Alors qu'il a depassé le million d'entrées, ce film réalisé par Cédric Jimenez, continue d'alimenter une polémique née au festival de Cannes : Bac Nord est-il dangereux pour l'image qu'il donne des quartiers populaires et leurs habitants dans une année électorale ? Farah El Amraoui l'a vu et analyse le long-métrage. Critique.

    Par Farah El Amraoui
    Le 10/09/2021
  • Festival Hallnaywood : l’amour et le talent d’Aulnay projeté au cinéma

    Peu à peu, le festival de cinéma Hallnaywood, commence à faire sa place. Pour sa cinquième édition, le festival a une nouvelle fois réuni un jury prestigieux, autour d'une sélection de courts métrages de haut vol.Les spectateurs d'Aulnay-sous-Bois ont pu ainsi apprécier les émotions fournies par les futurs grands cinéastes de demain. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 08/09/2021
  • Cinéma à ciel ouvert : pour que les quartiers ne soient pas que des décors

    Ouvrir la porte du cinéma aux autres pour éviter de passer par la fenêtre. C’est l’objectif de la formation « Cinéma à ciel ouvert » d’Aulnay-Sous Bois. Un projet initié par l’acteur Steve Tientcheu et le scénariste et réalisateur Tarik Laghdiri. Tous deux originaires d’Aulnay-Sous-Bois, qui n’ont pas voulu oublier leur ville. Reportage.

    Par Farah El Amraoui
    Le 06/09/2021
  • Amandine Gay, ‘une histoire à soi’ pour raconter les non-dits de l’adoption

    Dans son dernier film ‘Une histoire à soi’, la réalisatrice Amandine Gay propose cinq récits intimes de personnes adoptées à l'international. Sur fond d'archives personnelles, les protagonistes livrent leurs questionnements tout au long de leur parcours de vie, au sujet de leur adoption. Des témoignages forts qui ouvrent une discussion plus large sur la famille, la parentalité, l'acculturation ou encore la quête identitaire. Entretien. 

    Par Louise Aurat
    Le 13/07/2021
  • « Gagarine », cité céleste sur grand écran

    Une cité devenue film. Le premier long métrage de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh sort ce mercredi 23 juin au cinéma. À quelques jours de sa sortie nationale, le film était projeté en avant-première au cinéma le Luxy, situé à quelques mètres de l'ancienne cité Gagarine (Ivry-sur-Seine), au centre de cette histoire étonnante et poétique. Reportage et témoignages.

    Par Louise Aurat
    Le 23/06/2021
  • Kery James à l’INA pour guider les jeunes vers le « show-business »

    Accéder aux métiers de l’audiovisuel, sans diplôme, ni réseau : c’est la promesse de la classe Alpha, une promotion de 100 jeunes guidés par l’INA (Institut National de l’Audiovisuel). Et pour les aider à garder la motivation, qui de mieux que Kery James pour animer une master class attendue par tous. Le dramaturge, réalisateur et artiste a pu échanger avec ses jeunes sur son expérience et son parcours.

    Par Nolwenn Bihan
    Le 02/06/2021