« Je vous souhaite la bienvenue dans les locaux de l’ESJ Bondy, rue Roger Salengro, ancien maire de Lille. » C’est en ces termes que Nordine Nabili, directeur de l’antenne de l’ESJ Lille à Bondy et instigateur du projet, entame son discours. Après une brève présentation des invités venus nombreux pour inaugurer les lieux – parmi eux, Gilbert Roger, maire de Bondy, la députée Elisabeth Guigou, Philippe Vasseur et Daniel Deloit, respectivement président et directeur de l’Ecole supérieure de journalisme de Lille, M. Lenormand, sous-préfet de la Seine-Saint-Denis, Najat Azmy, chargée de mission au sein de l’agence pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSE), – la parole est donnée à Philippe Vasseur, qui rebondit sur les mots de Nordine Nabili.

« Effectivement, dit-il, Roger Salengro était le maire de Lille, mais c’était aussi un symbole. Nous avons à la mémoire l’entre-deux-guerres, où, à la suite d’accusations calomnieuses d’une presse d’extrême droite de caniveau, Roger Salengro s’est suicidé. Ce qui illustre bien l’importance et le poids de la presse. L’ESJ montre son engagement citoyen et marque son intérêt de former des jeunes à la profession de journaliste. C’est pourquoi nous les ferons profiter de la totalité de notre formation et je vous remercie de nous avoir donné la possibilité de faire ça. »

Hervé Bourges, ancien directeur de l’ESJ Lille et aujourd’hui son président d’honneur, prend le micro pour féliciter cette initiative en insistant sur le fait que « les écoles de journalisme ne représentent pas la France d’aujourd’hui ». Il ajoute avec fermeté et enthousiasme que « l’ESJ Lille n’est pas une école qui dit aux jeunes venez à nous, mais nous venons à eux, ici, en banlieue ».

De bien beaux discours qui se succèdent, d’où il émane un engagement qui se veut fort et concret en faveur de cette « prépa » diversité, le mot « diversité » ayant ici un sens social et non ethnique. Serge Michel, fondateur du Bondy Blog, se dit fier de voir se transformer « cet ancien local de Bondy Insertion en Bondy propulsion » – le bâtiment qui abrite l’ESJ Lille recevait il y a peu encore les allocataires du RMI. Le sous-préfet de Seine-Saint-Denis quant à lui, salue « cet acte de foi en l’égalité des chances » et félicite les acteurs de ce projet pour leur investissement.

Elisabeth Guigou clôt la partie officielle – qui précède la ruée sur les petits fours : « Les jeunes ici méritent l’excellence tout comme les autres, ce département est un réservoir d’énergie et de créativité. Ce qui s’est passé ici grâce au Bondy Blog mérite son rayonnement international. » Yves Renard, directeur délégué aux activités internationales et au développement de l’ESJ Lille, se dit épaté par la rapidité avec laquelle s’est mis en place ce projet : « On est parti d’une idée en mars dernier, sans aucune préparation préalable, sinon des valeurs que nous partagions avec Nordine Nabili. Et voilà où on en est aujourd’hui, les locaux sont totalement équipés (en fait, non, pas complètement encore, ndlr). On n’est pas du tout dans le discours théorique mais dans le concret. »

Les vingt jeunes sélectionnés, dont trois Bondy blogueuses, pour l’année de préparation au concours d’entrée de l’ESJ Lille, ont déjà effectué six semaines de formation, trois à Lille en juillet et trois autres qui s’achèvent ces jours-ci à Bondy. Durant ces six semaines intenses, des journalistes professionnels se sont relayés pour conseiller et surtout former les jeunes aux épreuves du concours.

Tout au long de l’année, les vingt sélectionnés bénéficieront d’un « coaching » sur une plateforme de formation à distance, de façon à ce qu’ils puissent mener de front leurs études en cours et la classe prépa. Cette télé-préparation existe depuis quatre ans et jouit d’un taux de réussite de 40%, mais vu le talent et la motivation des candidats, cette volée de 20 enregistrera peut-être un taux de réussite de 100% !

Widad Kefti

  
inauguration ESJ
envoyé par Bondy_Blog

Soutenez le Bondy Blog

Pour continuer à faire son travail éditorial et développer ses contenus, le Bondy Blog a besoin de vous. Soutenez-nous en participant à notre campagne de financement.

Articles liés