Cher Papa, j’ai appris que cet été tu viendrais avec nous en vacances au bled. C’est super cool, on va pouvoir faire plein, plein de choses. Mes dernières vacances avec toi remontent à 2006 précisément. En général, quand je pars avec toi, tu aimes bien nous emmener dans de la famille que je ne connais même pas, mais bon… Le bon coté des choses c’est que l’on va pouvoir aller à Alger, une ville que je n’ai jamais vue, cela me changera de du train-train de Tlemcen (photo).

Mais je te le dis, cet été au bled sera le dernier pour moi, car l’année prochaine je compte bien travailler et changer de destination pour mes grandes vacances. Jusqu’à maintenant, j’étais la petite fille sage qui écoutait papa et maman et qui n’osait pas trop ouvrir sa bouche de peur de vous blesser. Cet été en Algérie sera donc le dernier, je vous en fais la promesse.

A vrai dire, je ne comprends pas toutes ces personnes qui payent 500 euros un billet d’avion pour aller dans un pays où il y a mille et une contraintes, un pays où tantes et voisines voyant quelle belle et jeune mariée je ferais pour leur cher « beau » et « gentil » petit « blédard » de fils, me harcèlent avec douceur. Comme si, à 16 ans j’allais me marier.

Amariya 

Partir avec mes amies, sans adultes

Le soleil, le sable, les palmiers, la chaleur, une destination de rêve… Enfin pour mes parents. Pour moi, c’est plutôt mes amies, le soleil et surtout un autre pays que le bled. Une autre destination de rêve, quoi ! Ce que veulent mes parents, c’est voir leur famille, se reposer, retrouver leur culture. Mais ce que moi je veux, c’est m’évader, rencontrer de nouvelles personnes et surtout m’amuser ! C’est même devenu une menace, ces vacances en Tunisie, car si je ne suis pas sage ou fais des conneries, eh bien je risque d’y aller direct !

Mes vacances idéales, ce serait plutôt avec mes amies, dans un endroit magnifique et sans adultes. Alors que là, je suis obligée d’aller au bled, obligée de voir la famille, obligée de m’adapter. En fait, je ne suis plus trop libre. Je ne pense pas non plus que tout le monde soit comme moi. Il y’en a bien sûr qui « kiffent » aller au bled l’été. Moi, j’en ai marre…

D’autres se reconnaîtront peut-être dans ma description. En tout cas, ce que je sais, c’est que pour tous ceux et celles qui ont l’habitude de passer deux mois au bled, avec une chaleur épouvantable qui nous plaque au lit et nous force à ne rien faire, l’envie est forte de vivre autre chose. Quelque chose de nouveau, une nouvelle destination de rêve, quoi…

Sophia

Avec la collaboration de l’association Zy’va

Amariya et Sophia

Articles liés

  • Covax : « la crise rappelle à quel point l’Afrique est dépendante de l’Occident »

    Alors que l'épidémie de Covid-19 se stabilise en France grâce notamment au vaccin, le reste des pays du Sud font face à une pénurie d'approvisionnement. Le mécanisme Covax de l'OMS destiné à mettre en place un accès équitable des doses de vaccin a des difficultés à remplir ses objectifs, principalement en raison de l’accaparement des doses vaccin par les États les plus riches. Analyse.

    Par Olorin Maquindus
    Le 11/10/2021
  • Au Sénégal, on célèbre le grand Magal à Touba

    Ce dimanche 26 septembre, la ville sainte de Touba au Sénégal accueille des centaines de milliers de pèlerins musulmans venus de tout le pays, mais aussi d’Afrique, d’Europe, et des États Unis pour le grand Magal. Un pèlerinage, fait d'histoire coloniale, de résistance et de foi, centré autour de la figure de Cheikh Ahmadou Bamba. Récit.

    Par Kab Niang
    Le 26/09/2021
  • GameStop : révolution des traders amateurs ou victoire illusoire ?

    C’est un vent de panique qui a soufflé sur Wall Street en ce début d’année lorsque des traders en herbe, inscrits sur un forum Reddit de conseils boursiers, se sont coordonnés pour faire échouer les plans de puissants fonds d’investissements concernant une franchise de vente de jeux-vidéos. Retour sur cette folle saga qui n’a pas fini de faire parler d’elle.

    Par Yunnes Abzouz
    Le 04/03/2021