Pour les fumeurs de cannabis, il existe une terre d’asile, une terre, où ils peuvent aller se réfugier pour aller fumer leurs pétards tranquillement en toute légalité. Je parle bien sûr des Pays Bas. Comment à quelques centaines de kilomètres de Bondy, ce qui est passible de sanction chez nous est autorisé en vente libre là-bas ? De passage à Amsterdam, j’ai voulu en savoir plus sur cette situation. Dans ce pays, le cannabis a été légalisé pour pouvoir mieux contrôler le trafic. Légalisation égale solution ? En tout cas en France, le cannabis n’est pas prêt d’être légalisé, et débat, il n’y en a pas trop, le non me semble plutôt catégorique.

Détestant la fumée, la cigarette, c’est donc purement professionnellement que j’ai dû me rendre dans un coffee-shop. Ces fameux bars où on arrive normal, et on commande son verre, et son herbe, et où on peut fumer son pétard. Vraiment inhabituel de pouvoir choisir sur une carte la drogue que l’on désire. Le menu : de l’afghan, du jamaïcain, du AK47, ou encore du SKUNK, mais pour moi, un Coca me suffira. Je suis mal tombé pour ma petite investigation, je ne trouve pas de Français qui puisse me raconter le chemin qu’il a parcouru pour venir fumer son pétard. Le barman qui aurait pu me renseigner sur le nombre de clients français, me parle en Néerlandais, une langue que je maîtrise aussi bien que l’ukrainien.

Finalement, je tombe sur deux individus, ils ne sont pas d’origine néerlandaise, mais habitent Amsterdam. L’un est Marocain, l’autre est Libyen. Ils sont là pour étudier et m’expliquent en anglais que c’est génial de pouvoir fumer sans problème. On parle alors un peu de la France, je leur parle des élections : « Nicolas Sarkozy, vous connaissez ? » « non ! » « Et Ségolène Royal ? » « non plus ! » « Et Jacques Chirac ? » « oui ! », le pouce levé et le sourire aux oreilles. Les étrangers apprécient le président Chirac. Et c’est l’étonnement et l’incompréhension lorsque je leur explique que c’est bientôt les élections et que Jacques Chirac ne va certainement plus être président. On aurait presque pu penser qu’ils étaient tristes que je leur annonce cette nouvelle.

Un peu étourdi par les vapeurs, je me dis que finalement l’investigation n’a pas lieu d’être, je n’y arriverai pas. Mais en me promenant dans un parc, je rencontre une Française et un Suisse à qui je demande de me laisser faire un tour de vélo avant de leur demander leur avis sur la question. La fille est là pour venir s’éclater dans l’ambiance d’Amsterdam, par contre le gars me dit qu’il vient essentiellement pour fumer du bon shit. « En suisse, on fait pousser de l’herbe partout, j’en ai marre, je viens pour fumer du shit, alors que chez vous en France, c’est le contraire, vous fumez du shit là-bas et vous venez fumer de l’herbe ici. Chez moi, on fait pousser trop d’herbe, et on fait passer ça pour des machins expérimentaux. Un tiers de ce qui est vendu à Amsterdam provient de Suisse. La légalisation du cannabis a été votée déjà deux fois dans notre pays, mais elle n’est toujours pas passée dans les actes, je ne pense pas que ça passera un jour, nous les Suisses on tient trop à notre image, on aime bien se distinguer des autres, regarde, on n’est même pas dans votre Europe. Par contre, ça ne se voit pas, mais qu’est-ce qu’on fume ! ».

J’aurais également bien aimé rencontrer des Français qui viennent à Amsterdam pour aller voir les prostituées, mais quelques pas dans le quartier rouge bien glauque m’ont vite fait renoncer à chercher quoi que ce soit. En tout cas, nos voisins Néerlandais ont vraiment une vie bien différente de la notre, légaliser certaines drogues et la prostitution, pas beaucoup de pays ont fait la même chose, et ce n’est pas prêt d’arriver chez nous…

Articles liés

  • Bamako vu de Paris : le regard de la diaspora sur la junte au pouvoir

    Le Mali est au centre de l’actualité internationale. Accusations de crimes de guerre en lien avec les milices Wagner ; restrictions de la liberté de la presse ; fin de l’opération Barkhane, la junte militaire au pouvoir est largement décriée. Les injonctions de la communauté internationale afin que le pays organise des élections démocratiques se multiplient. Mais quel regard les Maliens de la diaspora, très présents en France, portent-ils sur les mutations politiques de leur pays ?

    Par Rémi Barbet
    Le 09/05/2022
  • Ukraine : la fuite des exilés africains à la marge

    Depuis le début de l'attaque de l'armée russe en Ukraine, étudiants étrangers et expatriés de longue date ont pris la route de l'exil, avalés par le basculement de l'invasion russe. Des ressortissants africains ont documenté et témoigné sur les réseaux sociaux de pratiques ségrégationnistes de la part des autorités ukrainiennes, dans un pays qu'ils chérissent pourtant. Témoignages.

    Par Meline Escrihuela
    Le 02/03/2022
  • Malgré le mépris européen, la CAN a bien lieu

    La 33ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2022 a débuté au Cameroun le 9 janvier dernier. Pendant des semaines, la CAN a été sujette à des rumeurs de report ou d’annulation. La FIFA et certains clubs européens ont souhaité jusqu’au bout gâcher la fête du football africain, en invoquant des arguments jugés méprisants voire racistes à l’encontre de l’Afrique. Décryptage.

    Par Mokrane Smaili
    Le 10/01/2022