Respirer, s’évader quelques instants. Pas pour fuir. Juste pour sortir de cette prison à ciel ouvert qu’est devenu la bande de Gaza. Souffler, mais aussi et surtout se ravitailler. Car pour ces dizaines de milliers de Palestiniens qui traversent en masse la frontière égyptienne depuis la destruction partielle à l’explosif hier matin de la clôture séparant les deux territoires, l’objectif premier est de s’approvisionner. 

Hommes, femmes, enfants, vieillards : ils affluent des quatre coins de l’étroite bande de Gaza pour faire leurs courses en Egypte. C’est une ruée vers le lait, le sucre et l’huile. Le carburant et les produits électriques sont eux aussi source de convoitise. Il faut dire qu’après six jours de blocus et d’embargo israélien, la situation est dramatique à Gaza. La région est confrontée à une pénurie de produits en tous genre. Signe de cette crise humanitaire, la plupart des commerces situés aux alentours de la frontière égyptienne étaient déjà vides hier après-midi. Du coup, beaucoup renoncent à traverser la frontière.

Raja vit dans la bande de Gaza. Il a assisté hier à ces allers et venues incessants.

20minutes.bondyblog.fr/files//BB_Son_Gaza.mp3

Raphaëlle Thomas (Extramuros)

Raphaëlle Thomas

Articles liés

  • Bamako vu de Paris : le regard de la diaspora sur la junte au pouvoir

    Le Mali est au centre de l’actualité internationale. Accusations de crimes de guerre en lien avec les milices Wagner ; restrictions de la liberté de la presse ; fin de l’opération Barkhane, la junte militaire au pouvoir est largement décriée. Les injonctions de la communauté internationale afin que le pays organise des élections démocratiques se multiplient. Mais quel regard les Maliens de la diaspora, très présents en France, portent-ils sur les mutations politiques de leur pays ?

    Par Rémi Barbet
    Le 09/05/2022
  • Ukraine : la fuite des exilés africains à la marge

    Depuis le début de l'attaque de l'armée russe en Ukraine, étudiants étrangers et expatriés de longue date ont pris la route de l'exil, avalés par le basculement de l'invasion russe. Des ressortissants africains ont documenté et témoigné sur les réseaux sociaux de pratiques ségrégationnistes de la part des autorités ukrainiennes, dans un pays qu'ils chérissent pourtant. Témoignages.

    Par Meline Escrihuela
    Le 02/03/2022
  • Malgré le mépris européen, la CAN a bien lieu

    La 33ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2022 a débuté au Cameroun le 9 janvier dernier. Pendant des semaines, la CAN a été sujette à des rumeurs de report ou d’annulation. La FIFA et certains clubs européens ont souhaité jusqu’au bout gâcher la fête du football africain, en invoquant des arguments jugés méprisants voire racistes à l’encontre de l’Afrique. Décryptage.

    Par Mokrane Smaili
    Le 10/01/2022