J’ai décollé à 0h15. J’ai traversé les nuages vers une destination inconnue. Pas le temps d’en voir plus, je me suis finalement écroulée dans les bras de Morphée. C’est les vacances, j’en ai pour minimum 10 heures. Arrivée à destination. J’ai une vue de rêve : cocotiers et mer turquoise. Moi, pas farouche, je commence par grimper à un arbre pour en saisir le fruit. Je redescends avec une dizaine de noix de coco, comme si j’avais fait ça toute ma vie. Puis, comme dans un remake de Koh-Lanta, je saisis un harpon abandonné sur la plage de sable blanc et rentre d’un pas ferme dans une eau à 25 degrés. Entre deux falaises je plante du premier coup la lame entre les deux yeux d’une raie. Sûrement les restes d’un docu d’Arte que je me suis tapé avant de m’endormir.

Les aventures étranges et surprenantes de Robinson Crusoé, à côté de ce que je vis, c’est chocolat. Je me découvre un instinct de survie qui ferait pâlir de jalousie Bears Grylls, le mec de Man vs Wild qui déguste des larves géantes en se léchant les babines. Bon, moi, je suis en pension complète, j’ai le buffet à volonté d’un hôtel 5 étoiles qui m’attend, et comme je suis une dingue, que je n’ai pas peur du danger, je m’y rends pieds nus. Cocktail maison, crevettes à l’ail, riz au paprika et salade de fruits. La peau du ventre bien tendue je rejoins ma chambre d’hôtel.

Demain, journée de folie en prévision : admirer le lever du soleil en prenant un petit-déj sur la plage, retrouver quelques amis pour une plongée sous-marine, errer dans les allées d’un marché pittoresque en se shootant à l’odeur envoutante des épices, enfourcher un jet ski et finir la journée sur la plage, autour d’un feu, un cocktail à la main tout en écoutant les cris de la faune locale. Je plonge donc dans un lit aux dimensions indécentes et m’endors sans plus tarder dans mon 6 mètres par 3.

Mais la chaleur a raison de la tranquillité de mon sommeil, très vite je transpire, suffoque, et finit par me lever en sursaut. J’essuie les gouttes de transpiration qui coulent sur mon visage. Un coup d’œil à droite sur le radio réveil : 10h15. Je me retourne pour un coup d’œil à gauche et dégringole de mon lit de princesse. Au réveil mon lit est tout ce qu’il y a de plus standard, par la fenêtre je vois des sapins et mon chat qui tente de croquer un oisillon. J’ai passé exactement 10 heures aux Caraïbes. Retour à la réalité, mission du jour : déposer des CV à Rosny 2 pour taffer tout l’été.

Joanna Yakin

Articles liés

  • Covax : « la crise rappelle à quel point l’Afrique est dépendante de l’Occident »

    Alors que l'épidémie de Covid-19 se stabilise en France grâce notamment au vaccin, le reste des pays du Sud font face à une pénurie d'approvisionnement. Le mécanisme Covax de l'OMS destiné à mettre en place un accès équitable des doses de vaccin a des difficultés à remplir ses objectifs, principalement en raison de l’accaparement des doses vaccin par les États les plus riches. Analyse.

    Par Olorin Maquindus
    Le 11/10/2021
  • Au Sénégal, on célèbre le grand Magal à Touba

    Ce dimanche 26 septembre, la ville sainte de Touba au Sénégal accueille des centaines de milliers de pèlerins musulmans venus de tout le pays, mais aussi d’Afrique, d’Europe, et des États Unis pour le grand Magal. Un pèlerinage, fait d'histoire coloniale, de résistance et de foi, centré autour de la figure de Cheikh Ahmadou Bamba. Récit.

    Par Kab Niang
    Le 26/09/2021
  • GameStop : révolution des traders amateurs ou victoire illusoire ?

    C’est un vent de panique qui a soufflé sur Wall Street en ce début d’année lorsque des traders en herbe, inscrits sur un forum Reddit de conseils boursiers, se sont coordonnés pour faire échouer les plans de puissants fonds d’investissements concernant une franchise de vente de jeux-vidéos. Retour sur cette folle saga qui n’a pas fini de faire parler d’elle.

    Par Yunnes Abzouz
    Le 04/03/2021