A ma table, Josefa l’Espagnole soupire: « cela me rappelle des souvenirs. J’ai travaillé à la mairie et j’ai donc aussi servi les personnes âgées. Maintenant, c’est à mon tour de me régaler ». A côté de lui, Albino l’Italien, son mari, un ancien maçon, reluque en douce les belles danseuses. Josefa le gronde gentiment. Albino, c’est le seul qui reste assis pour la photo. « Il est timide, mon mari », lâche Josefa. Je leur demande dans quelle langue ils se parlent, français, italien, espagnol? Albino: « quand on s’engueule, chacun parle dans sa langue! » Ce couple attachant s’est connu en 1956. Elle venait de Castille, il débarquait de Perugia. Ils habitent Bondy et sont grand-parents.

Un autre couple surgit (à droite, sur la photo). Aussi espagnols. Joaquin vient de Saragosse, Maria de los Dolores de Grenade. Ancien ajusteur-tourneur-fraiseur (il tient à ce que les trois métiers figurent), il se rappelle des « années Simca », lorsque les fonderies du constructeur automobile faisaient vivre une bonne partie de la ville. Joaquin a grandi en France. Ses parents, des Républicains, ont fui la dictature de Franco dès son accession au pouvoir, en 1936. La famille a passé les Pyrénées avant d’être parquée dans un camp puis de regagner, petit à petit, la région parisienne. Joaquin est resté fidèle aux idées de gauche: il anime l’Association Garcia Lorca.

Soudainement, Maria de los Dolores se lève, tape des mains. Place au paso doble! Suivi d’un tango. Il faudra que je raconte ça à Pierre-André, un des journalistes de L’Hebdo. Il est fou de tango. Il s’est même rendu jusqu’à Buenos Aires pour s’enivrer dans cette danse. La prochaine fois, il lui suffira d’aller jusqu’à Bondy.

 

Par Roland Rossier

Roland Rossier

Articles liés

  • GameStop : révolution des traders amateurs ou victoire illusoire ?

    C’est un vent de panique qui a soufflé sur Wall Street en ce début d’année lorsque des traders en herbe, inscrits sur un forum Reddit de conseils boursiers, se sont coordonnés pour faire échouer les plans de puissants fonds d’investissements concernant une franchise de vente de jeux-vidéos. Retour sur cette folle saga qui n’a pas fini de faire parler d’elle.

    Par Yunnes Abzouz
    Le 04/03/2021
  • Une école francophone à Gaza pour l’avenir des Palestiniens

    À Rafah, au sud de Gaza, l’association Tabassam Gaza entreprend d’ouvrir une école francophone. Son président Waleed Aboudipaa, enseignant de français et humanitaire gazaoui tente de proposer une offre éducative aux écoliers de la ville dont la scolarité est menacée par la guerre avec Israël et la pauvreté qui en découle.

    Par Amina Lahmar
    Le 15/02/2021
  • « Sans le vouloir on contribue au génocide des Ouïghours »

    Les États-Unis, par le biais du secrétaire d'État sortant Mike Pompeo, ont accusé la Chine de "génocide" et de "crime contre l'humanité", à propos du traitement réservé à la minorité musulmane des Ouïghours, réduite en esclavage dans des camps et acculturée par le régime. Une accusation historique, dans une période où la cause de cette minorité a été plus que jamais médiatisée. Mais où en est-on dans la lutte pour la libération d'au moins un million de personnes ? Entretien avec Dilnur Reyhan, présidente de l'institut ouïghour d'Europe.

    Par Lila Abdelkader
    Le 22/01/2021