Je voulais pousser un coup de gueule et même un très grand cri d’alarme concernant les jeunes qui cassent pendant les manif.Je ne trouve pas cela normal que pendant un combat qui concerne tout le monde, certains que je qualifierais d’imbéciles (et je suis gentil) s’amusent et prennent du plaisir à  retourner des voitures, caillasser les forces de l’ordre, et mettre la pagaille dans les rues de la France entière.

Moi je dis, « honte à ces gens qui ne pensent qu’à eux-mêmes », qui dénaturent une manifestation pacifique, et qui par-dessus le marché décrédibilisent la lutte contre un contrat précaire. Je suis révolté, car à cause de certains idiots, on passe tous pour des idiots ! Quand on voit ce qui se passe, on donne une image exécrable des banlieues où les jeunes arabes et noirs passent pour des casseurs. Déjà que l’on avait une « pancarte » collée sur notre dos, et cela ne va pas en s’arrangeant.

De plus, ce pourquoi nos parents se sont battus se retrouve réduit à néant à cause de certains jeunes qui n’ont rien compris à la vie. Imaginez nos pères et mères qui se sont battus avec tout leur cœur, leur âme, de toutes leurs forces, pour nous faire devenir ce que l’on est ? Que doivent-ils penser de tout cela ? 

Et après on a du mal à trouver du travail ! Ne sommes nous pas en train de faire le jeu de notre ministre de l’intérieur ou du président du FN ?

Cela me laisse sans voix. Je suis scandalisé.

Par Chaouki Aroua

Chaouki Aroua

Articles liés

  • Des JO et des Juges : les vendeurs à la sauvette dans le viseur

    À l'approche des Jeux Olympiques, consigne a été donnée de nettoyer l'espace public. Une directive qui a forcément des conséquences sur les juridictions. Jusqu'à l'ultime épreuve, le BB chronique le quotidien du tribunal de Bobigny. Dans ce premier numéro, il est question des vendeurs à la sauvette. Poussés par la faim, ils reviennent inlassablement dans la rue malgré les arrestations et les condamnations.

    Par Meline Escrihuela
    Le 27/02/2024
  • Région Île-de-France : les coups de pouce aux lycées privés ne passent pas

    Les révélations en cascade au sujet du lycée Stanislas ont remis sur la table la question du financement des établissements privés par les deniers publics. À l’échelle de la région Île-de-France, les fonds consacrés à cet établissement, et au privé en général, interrogent.

    Par Imane Lbakhar
    Le 26/02/2024
  • Série – Musulman(e)s & Citoyen(ne)s

    Séparatisme, communautarisme… On ne compte plus les anathèmes lancés à la communauté musulmane. Pourtant, de nombreux citoyens, pleinement français et fièrement musulmans, s’engagent quotidiennement pour le « bien commun », mus entre autres par leur foi. Dans cette série, nous mettons en avant quatre jeunes engagé(e)s de confession musulmane. Une série signée Ayoub Simour.

    Par Bondy Blog
    Le 23/02/2024