Je voulais pousser un coup de gueule et même un très grand cri d’alarme concernant les jeunes qui cassent pendant les manif.Je ne trouve pas cela normal que pendant un combat qui concerne tout le monde, certains que je qualifierais d’imbéciles (et je suis gentil) s’amusent et prennent du plaisir à  retourner des voitures, caillasser les forces de l’ordre, et mettre la pagaille dans les rues de la France entière.

Moi je dis, « honte à ces gens qui ne pensent qu’à eux-mêmes », qui dénaturent une manifestation pacifique, et qui par-dessus le marché décrédibilisent la lutte contre un contrat précaire. Je suis révolté, car à cause de certains idiots, on passe tous pour des idiots ! Quand on voit ce qui se passe, on donne une image exécrable des banlieues où les jeunes arabes et noirs passent pour des casseurs. Déjà que l’on avait une « pancarte » collée sur notre dos, et cela ne va pas en s’arrangeant.

De plus, ce pourquoi nos parents se sont battus se retrouve réduit à néant à cause de certains jeunes qui n’ont rien compris à la vie. Imaginez nos pères et mères qui se sont battus avec tout leur cœur, leur âme, de toutes leurs forces, pour nous faire devenir ce que l’on est ? Que doivent-ils penser de tout cela ? 

Et après on a du mal à trouver du travail ! Ne sommes nous pas en train de faire le jeu de notre ministre de l’intérieur ou du président du FN ?

Cela me laisse sans voix. Je suis scandalisé.

Par Chaouki Aroua

Chaouki Aroua

Articles liés

  • La première maison d’écologie populaire de France est à Bagnolet

    #BestOfBB Le mouvement citoyen pour le climat Alternatiba et l'organisation Front de Mères inaugurent un lieu inédit à Bagnolet : Verdragon, la première maison d'écologie populaire de France. Situés dans le quartier populaire de la Noue, les locaux abriteront un projet d’écologie populaire, avec l’ambition d’un fort ancrage politique et citoyen accessible aux enfants et aux familles. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 30/07/2021
  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021