2005-2015 : SOUVIENS-TOI ? Les blogueurs se rappellent de leur octobre et novembre 2005.
Dix ans ce mardi 27 octobre 2015, que Zyed Benna et Bouna Traoré sont décédés. On dit que le temps guérit les blessures, mais dix ans après les plaies saignent et restent encore ouverte ! Dix ans après le 27 octobre 2005 ? Cette date me glace le sang, elle m’impose des images ! La banlieue, la police, la peur. La France a ses vices et les politiques brassent du vent ! Un vent, la banlieue s’en est pris un par la justice à la suite du jugement prononcé à Rennes le 18 mai dernier. Un vent et une dent contre la justice où dans cette affaire les espoirs de justice se sont envolés.
Il y’a des mots qui font plus mal que des coups ! Certaines choses ne s’expliquent pas avec des mots, c’est pour ça que notre cœur en souffre !
La banlieue, elle, a un cœur ! Elle aime la France et les révoltes de 2005 ne sont qu’un crime passionnel, un moyen ou une façon indélicate peut être de témoigner notre affection à la France ! Deux morts, dix ans, un jugement : les tribunaux se font scènes de ménage. Dix ans d’amour de la France par la banlieue et les médias tiennent la chandelle ! Je préférerai pas me rappeler de ça ! Le foot, le rap, la rue notre scène. Notre terrain de jeux, la banlieue
Pour la journée du 27 octobre 2015, plusieurs initiatives sont mises en place par la mairie et l’association » au-delà des mots, qui, depuis 2005, vise à aider moralement et financièrement les familles des victimes. La journée commence à 10 h, par un tournoi de football au gymnase Paul Vaillant Couturier, suivi des concerts de Youssoupha et Mc Tyer à l’Espace 93 en partenariat avec la radio Mouv » (à15h00). Un rassemblement aura lieu à 17 h 45, ce mardi 27 octobre, devant la mairie ; enfin, la journée se termine à 20 h par un spectacle de Yacine Bellatar à l’Espace 93. Seul le spectacle sera payant (entrée 10 euros). Les recettes seront reversées aux familles de Zyed, Bouna et celle de Muhittin Altun, rescapé du drame.
Samir Benguennouna

Articles liés

  • Le blues des petites mains du monde de la nuit

    Après 16 mois de fermeture administrative, les discothèques ont rouvert leurs portes le 9 juillet dernier. Mais alors que l’épidémie repart, l'étau se ressert déjà pour bon nombre de professionnels partagés entre la colère des derniers mois sans activité, et le doute concernant le futur. Nous avons rencontré quelques petites mains du milieu, qui racontent la précarité des derniers mois.

    Par Lucas Dru
    Le 22/07/2021
  • « On avait envie de ramener les vacances en bas de leurs bâtiments »

    Avec la crise sanitaire, pour de nombreux jeunes des quartiers populaires, l’été se passe souvent à la maison. Pour faire face à un été compliqué, des associations proposent (heureusement) des alternatives pour les plus jeunes. Reportage.

    Par Kamelia Ouaissa
    Le 16/07/2021
  • Le fast food social de l’Après M, 13 organisé à Marseille

    Dans les quartiers Nord marseillais, l’Après-M est en pleine phase de transition : de la débrouille à la structuration, mais toujours dans une quête d'indépendance. En pleine discussion avec la mairie phocéenne qui a annoncé son rachat, le 9 juillet prochain l’Après-M connaîtra la nature de sa propriété et de ses propriétaires. En attendant, l’auto-organisation locale reste toujours la marque de fabrique de la structure qui continue de fournir de l’aide alimentaire. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 08/07/2021