En nous rendant hier au festival Place publique Junior qui a lieu sur la friche de la Belle de Mai, nous sommes passés devant un pôle « médias ». Notre guide, Pierre-Alain, nous a appris que c’était là que l’on tournait les épisodes de « Plus belle la vie ! ». Il ne se rendait pas compte de l’importance de ses mots : Aminata a ressenti comme un électrochoc. Elle n’eut alors plus qu’une seule idée en tête, se rendre sur le tournage de sa série favorite.

Première tentative jeudi. En ce jour férié, point de tournage. Qu’a cela ne tienne, Aminata retourne le cerveau de l’agent de sécurité, elle veut savoir quand le tournage reprendra, quand les acteurs arriveront, repartirons…

Il lui dit qu’il est incapable de la renseigner précisément et qu’il faudra qu’elle revienne à l’accueil le lendemain matin, les studios ouvrant leurs portes à 9 heures pour le début du tournage. Notre blogueuse n’avait que ces mots en tête jeudi soir. Elle s’est couchée tôt pour être au top lors de sa rencontre avec Rudy, son héros !

Aujourd’hui, mon téléphone sonne à 8 heures tapantes, c’est Aminata qui me réveille. Je me demande si elle a dormi cette nuit car elle est déjà opérationnelle pour THE rencontre. 9 heures, nous sommes à la grille des studios, attendant le droit de passer avec impatience. Lorsque l’agent de sécurité de la veille ouvre la porte, Aminata se transforme. Je ne reconnais plus la jeune fille calme. Aminata de Bondy est devenue la groupie une peu folledingue de « Plus belle la vie ! »

Nous nous dirigeons vers l’accueil dans l’espoir de rencontrer l’équipe. L’hôtesse nous informe que les fans ne peuvent pas assister au tournage. C’est à ce moment qu’Aminata se fait passer pour une journaliste de 20 Minutes. Désolé, mais on n’a pu l’arrêter ! Aminata n’a pas laissé le choix à l’hôtesse, qui a appelé la production pour lui permettre l’accès au plateau.

Quand soudain… Déception ! La directrice de production l’a stoppe dans son élan. Impossible d’organiser une rencontre sans rendez-vous ! Aminata tombe de haut ! Déterminée, elle me demande de détourner l’attention de l’hôtesse, afin de pouvoir se faufiler jusqu’au plateau. Elle réussit son coup et se fraye un chemin dans les immenses studios. Là, elle rencontre un autre obstacle dans sa quête, un poste de sécurité se trouve en travers de sa route.

Miracle ! Un camion de livraison arrive sur les lieux. Sans se poser de questions, Aminata s’accroche à l’arrière du camion croyant pouvoir franchir la dernière barrière qui la sépare de Rudy. Arrestation ! Un autre agent de sécurité veille, bloque notre blogueuse et lui indique la sortie. Abattue ! Aminata observe le plateau entre les barreaux de la grille. Là, elle rencontre une autre fan, Christelle, qui lui donne un plan B : revenir à 18 heures, pour la sortie des acteurs.

Fethi Ichou et Aminata Diani

PS : Rudy, si tu lis l’article, envoie un email à la rédaction du Bondy Blog. Bisous (Aminata).

Fethi Ichou

Articles liés

  • 2 ans après la mort de Sabri, la famille demande toujours justice

    Samedi 21 mai 2022, à Argenteuil, une marche blanche a été organisée par la famille de Sabri Choubi. Mort, il y a deux ans, dans un accident de moto, les proches demandent des réponses dans cette affaire qui impliquerait un véhicule de la BAC. Reportage.

    Par Audrey Pronesti
    Le 23/05/2022
  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022