Le froid me pousse dans un petit troquet au coin de la rue de Versailles, à Bondy Nord. Au bar, un inconnu me dévoile ses projets. Mustafa Maouloudi (en photo), habitant du quartier, a monté en septembre dernier l’Association Bondynoise de Transport pour Handicapés, dont il est président. Subventionné par le Fond Social Européen à raison de 26’000 euros les six premiers mois et investissant beaucoup de fonds personnels, il propose à 13 handicapés de Bondy les services de trois chauffeurs, une secrétaire et quatre véhicules.

 

Il existait auparavant une association semblable qui du jour au lendemain a disparu. Travaillant alors comme surveillant de nuit dans des homes pour handicapés, Mustafa s’est lancé dans une aventure courageuse, mais non dépourvue d’obstacles. Pour transporter des handicapés moteurs, il faudrait équiper ses véhicules en fonction: 18’000 euros pour adapter chaque voiture.  Pour gérer son affaire, il lui faut un local permanent et accessible, au rez-de-chaussée. Deux écueils qui l’empêchent de répondre à une demande croissante. Aux centres « Diapason », rue de Strasbourg, et « Coutrou », le long de la N3, viendront s’ajouter deux centres qui vont ouvrir prochainement. On continue de faire venir des équipe des alentours, mieux équipées, mais plus chères et moins disponibles, voire même des ambulances ou des taxis, inappropriés. Il désire investir dans l’achat d’un camion 9 places (570’000 euros), mais n’en a pas les moyens. Pour concrétiser ses ambitions, il espère un coup de main de la mairie, qui, selon lui, « investit trop dans la culture et pas assez dans le social ».

 

Bonne chance Mustafa!

 

 

 

Par Blaise Hofmann

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Blaise Hofmann

Articles liés

  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021
  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021