J’ai rencontré Saïd Boulal via le café internet. Et ça tombe bien.

 

Saïd est conseiller emploi-formation et président de l’association « L’Elan » qui, comme son nom l’indique, vise à donner de l’élan, ou un coup de main, aux jeunes du quartier.

 

Les jeunes, Saïd les connais bien: cela fait près de vingt ans qu’il travaille avec et pour eux. Son association est née il y a tout juste un an. Son objectif: la création d’un spectacle écrit et mis en scène par les gens d’ici, afin que chacun puisse se faire plaisir en y apportant un peu de sa passion (danse et musique d’ici ou d’ailleurs, de rue ou de salon). Le thème: l' »interculturel », qui doit permettre de mettre en avant son appartenance à une culture différente; une différence, pour Saïd, à voir comme une richesse.

 

Si de tels projets sont assez courants dans les banlieues, « L’Elan » a plusieurs particularités: L’admission comme membre de l’association « coûte » 250 stylos. L’entrée au spectacle demande, elle, un euro et une fourniture scolaire. le fruit de la « récolte » est destiné à sept pays choisis en fonction des origines de la population du quartier. A Bondy, le projet vise des villages et écoles marocains, algériens, tunisiens, maliens, camerounais, sénégalais et haïtiens.

 

Pour les contacts et la distribution, c’est simple, « L’Elan » utilise les réseaux existants dans la cité: le lien est fait entre les gens installés en banlieue et leurs familles restées là-bas au pays.

 

Des spectacles sont déjà en cours de montage à Sarcelles, Drancy, Taverny, Villetaneuse et Saint Denis. Le projet doit bientôt démarrer à Bondy. Avis aux jeunes talents bondynois!

 

L’année dernière Saïd Boulal est parti en voiture au Maroc, dans la région d’Agadir, accompagné de trois amis et d’une remorque pour distribuer 1,5 tonnes de matériel scolaire et autres habits récoltés. 7 jours de route, 6000km et un essieu quasi fondu à l’arrivée (la remorque contenait plus du double du poids consenti par son fabriquant!). Mais ils ont fini par arriver… Motivés!

 

Parmi les futurs projets de « L’Elan »: un rallye au Maroc dans le courant de cette année et un concert en 2007 avec, en guest star parmi les artistes amateurs, les percussions de Guem et le rap de Busta Flex.

 

Pour plus d’info: www.lelan.euro.tm

 

Merci Saïd… Et bonne chance!

Rédigé par Karin Suini

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Karin Suini

Articles liés

  • Précarité menstruelle : à Grigny, on veut « changer les règles »

    Au cours de l’année 2021, la ville de Grigny, dans l’Essonne, a mis en place des dispositifs de distribution gratuite de protections périodiques. Cette initiative s’accompagne d’une politique teintée d’actions de sensibilisation pour lutter contre le tabou des règles. Cécile Raoul a rencontré les concernées de la précarité menstruelle. Reportage.

    Par Cécile Raoul
    Le 18/01/2022
  • Père Jean-Luc Ferstler : « La misère n’attend pas les business plans »

    Cette année Emmaüs Forbach fête ses 40 ans. Le prêtre et fondateur d’Emmaüs Forbach, Jean-Luc Ferstler, figure emblématique de la ville, a choisi d’accompagner les personnes les plus fragiles depuis les années 1980. Portrait d’une vie qui raconte un territoire paupérisé après la fin du charbon, heureusement riche en solidarités.

    Par Amina Lahmar
    Le 14/01/2022
  • À Saint-Denis, Profs et Parents épuisés mais solidaires face au protocole sanitaire

    Face à des protocoles sanitaires compliqués à suivre pour les profs et les parents, une grande majorité du personnel de l'Éducation Nationale fait grève ce jeudi 13 janvier 2021 pour signifier sa colère au Ministre Jean-Michel Blanquer. À Saint-Denis, à la fracture sociale s'ajoute la gestion de la crise sanitaire pour des profs au bord de l'implosion. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 13/01/2022