Des filles qui parlent de filles. Voilà ce que les lecteurs et lectrices du blog réclament à corps et à cri depuis quelques semaines déjà. Disons-le, l’agression de Paul et les tensions vécues par Alain et les Michels ont un peu refroidi, à la rédaction, les candidatures féminines pour la semaine de villégiature en banlieue parisienne. Les fantasmes sur les risques encourus vont bon train, et j’en connais plus d’un qui s’attend à lire bientot sous ma plume « Ma tournante à Bondy ». Pour assurer ma sécurité, Michel Beuret, à qui je succède aux commandes du blog, n’a pas lésiné. Je suis par exemple logée chez une Bondynoise plutôt qu’au local, où je viens quand même régulièrement, notamment pour poster mes textes. Honnêtement, depuis que je suis arrivée hier après-midi, c’est le calme plat; on se sent plus à l’aise à la gare de Bondy qu’à la gare de Fribourg. Mais c’était quand même agréable d’avoir un garde du corps pendant quelques heures – c’est une expérience dans une vie. Merci Michel.

Cela dit, ça reste une drôle d’idée à mon sens d’avoir besoin d’une femme pour parler de sujets féminins. D’abord je suis sûre que mes collégues auraient fait ça très bien. La preuve: le frigo est plein de produits laitiers allégés, il y en a donc au moins un qui sait de l’intérieur ce qu’est le diktat de la ligne et la douleur du régime. Ensuite, on n’a pas envoyé des Musulmans avant moi sous prétexte qu’il fallait parler de l’Islam dans les banlieues. Bon, en même temps, si on envoyait plus d’Américains faire des articles aux Etats-Unis, on lirait peut-être moins de bêtises sur le sujet dans la presse francophone.

Toujours est-il que me voilà. Alors bonjour.

Par Sonia Arnal

Sonia Arnal

Articles liés

  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021
  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021