Au départ, il semble qu’un tractopelle ait heurté un tuyau principal de gaz selon Toufik Sourhou, ouvrier dans un bâtiment, qui a assisté au drame. Ce dernier se trouvait juste en face de la brasserie du Centre vers 13h50. Ce lieu est un endroit dynamique du centre ville. De nombreuses personnes de la mairie y avaient l’habitude de déjeuner. Eduardo Rihan Cypel, chef de cabinet du maire de Bondy devait ainsi partir à la préfecture quand il a apprit par une collègue en larme l’accident : «  il y a eu une explosion, des gens sont blessés ». 

Selon Jean Claude Gallet, Colonel des pompiers et chef de l’opération : « Il y avait un risque important aujourd’hui, on a frôlé l’explosion pendant une heure. On a dû aussi se glisser derrière la torchère (flamme soufflante de plusieurs mètres provenant de la conduite de gaz) pour tenter d’évacuer d’éventuels blessés. Cela a vraiment été une opération difficile ». C’est vers 16h30 que l’incendie a pu être maîtrisé. Le bilan officiel annoncé par le préfet lors de la conférence de presse est de 1 mort, 46 blessés, dont 10 graves (pour au moins 3 d’entre eux le pronostic vital est engagé). Certains ont été conduits dans les hôpitaux parisiens de Cochin et de Saint-Antoine et à l’hôpital militaire de Percy à Clamart, spécialisé dans le traitement des grands brûlés. Les victimes souffrent de blessures par effet de souffle et de brûlures profondes au visage et aux mains. 

Michèle-Alliot Marie, ministre de l’Intérieur, puis François Fillon premier ministre, sont venus à Bondy et ont constaté l’ampleur du sinistre. Ce dernier a tenu a affirmé que  » tout sera mis en oeuvre pour que les conséquences matérielles, au moins, de cet accident, soient effacées le plus vite possible ». En attendant selon Gilbert Roger, trois familles ont été relogées en urgence car l’immeuble qu’elles habitaient, risquait de s’écrouler. 

Si l’identité de la victime n’est pas connue officiellement. Différentes sources, permettent de dire qu’il s’agit d’une femme qui a été retrouvée dans le sous-sol du restaurant. Le sexe de la victime, la localisation du corps font penser qu’il pourrait s’agir d’une personne travaillant pour ce restaurant. Une autre personne aurait également été transportée dans un état critique au service des grands brûlés de Lille. 

En fin d’après-midi, un point presse s’est tenu en mairie. Le préfet de la Seine-St-Denis, le maire de Bondy et le colonel des pompiers ont répondu aux questions des journalistes : bondy.mp3

Un numéro pour les proches des victimes a été mis en place par la préfecture de Seine-Saint-Denis : 01 41 60 63 53 ou 01 41 60 63 59 

Axel Ardes, Chou Sin

A suivre, un reportage à l’hôpital Jean Verdier de Bondy.

Chou Sin

Articles liés

  • Précarité menstruelle : à Grigny, on veut « changer les règles »

    Au cours de l’année 2021, la ville de Grigny, dans l’Essonne, a mis en place des dispositifs de distribution gratuite de protections périodiques. Cette initiative s’accompagne d’une politique teintée d’actions de sensibilisation pour lutter contre le tabou des règles. Cécile Raoul a rencontré les concernées de la précarité menstruelle. Reportage.

    Par Cécile Raoul
    Le 18/01/2022
  • Père Jean-Luc Ferstler : « La misère n’attend pas les business plans »

    Cette année Emmaüs Forbach fête ses 40 ans. Le prêtre et fondateur d’Emmaüs Forbach, Jean-Luc Ferstler, figure emblématique de la ville, a choisi d’accompagner les personnes les plus fragiles depuis les années 1980. Portrait d’une vie qui raconte un territoire paupérisé après la fin du charbon, heureusement riche en solidarités.

    Par Amina Lahmar
    Le 14/01/2022
  • À Saint-Denis, Profs et Parents épuisés mais solidaires face au protocole sanitaire

    Face à des protocoles sanitaires compliqués à suivre pour les profs et les parents, une grande majorité du personnel de l'Éducation Nationale fait grève ce jeudi 13 janvier 2021 pour signifier sa colère au Ministre Jean-Michel Blanquer. À Saint-Denis, à la fracture sociale s'ajoute la gestion de la crise sanitaire pour des profs au bord de l'implosion. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 13/01/2022