#Bondygnon : pendant cinq jours, le Bondy Blog a carte blanche au festival de la Cité des Papes. Au programme : débats, conférences de rédactions ouvertes au public, rencontres et reportages au-delà des remparts dans les quartiers populaires de la ville délaissés du Festival.
Le Bondy Blog fait escale à Avignon et devient momentanément #Bondygnon. Quatre blogueurs posent leurs bagages en plein cœur de l’été (32 degrés aujourd’hui!) dans cette cité en ébullition culturelle aux murs envahis durant trois semaines de centaines d’affiches de spectacles, pièces de théâtre et autres représentations. Pendant cinq jours, le Bondy Blog rencontre le festival d’Avignon, fête du théâtre originellement populaire grâce à son créateur, Jean Vilar, fer de lance de la tradition du Théâtre National Populaire. Une question pourtant : ce festival poursuit-il sa mission première de s’adresser au plus grand nombre, de toucher tous les publics, au-delà des initiés ? L’engagement envers les classes défavorisées a-t-il été maintenu tout au long des années ? Cette ambition d’accompagner tous les spectateurs a-t-elle perduré ?
Cette question, le Bondy Blog tentera d’y répondre au cours de cette semaine avignonnaise lors des conférences de rédactions ouvertes au public organisées tous les matins à 10h sur le site Louis Pasteur et lors des débats organisés en partenariat avec Mediapart et la Revue du Crieur. Le Bondy Blog, fidèle à lui-même, se nichera tout au long de la semaine dans les interstices du festival : il ne s’arrêtera ni au « in » ni au « off ». Il suivra la démarche de ces jeunes issus de quartiers, accompagnés d’adultes engagés au service d’une réappropriation du théâtre et la culture en général.
Le Bondy Blog fera également étape dans les quartiers populaires de cette capitale culturelle aux côtés de leurs habitants ; de Monclar, à la Reine-Jeanne et la Rocade, en passant par La Barbière pour donner la parole à celles et ceux qui vivent à l’extérieur des remparts du centre festif loin d’une culture considérée comme élitiste.
Ahmed Slama

Articles liés

  • Au Parc des Princes, mouiller le maillot pour lutter contre les violences intrafamiliales

    Pour la journée des droits de l’enfant, 250 jeunes pris en charge par l'ASE ont foulé la pelouse du Parc des Princes. Au menu de la 2nd édition du Tournoi de l’Enfance : du foot, de la musique et des invités de marque. L'objectif était de sensibiliser à la cause des violences intrafamiliales et de rendre heureux les enfants concernés. Reportage. 

    Par Ayoub Simour
    Le 24/11/2022
  • 7 ans après la mort de Othmane, la famille va manifester devant le siège d’Otis

    Une nouvelle fois, l’ascensoriste se pourvoit en cassation. Depuis la mort de Othmane, sa famille se retrouve dans une bataille judiciaire sans fin. Bloqué dans un ascenseur, l’enfant de 7 ans est mort asphyxié. Sa famille poursuit le bailleur et la société Otis en justice. Mais l’ascensoriste rejette toute responsabilité et pointe « l’imprudence des parents ». Une manifestation se tiendra, le 24 novembre, devant le siège d’Otis.

    Par Céline Beaury
    Le 23/11/2022
  • À Bobigny, la justice des mineurs dans « une situation intenable »

    Le tribunal pour enfants de Bobigny tire la sonnette d’alarme. Les greffières se retrouvent régulièrement en sous-effectif, une situation qui entraîne l’annulation d’audiences pour un public pourtant très vulnérable. Le 22 novembre, les syndicats dénonçaient « une justice toujours plus dégradée au tribunal de Bobigny ».

    Par Marie Koyouo, Héléna Berkaoui
    Le 23/11/2022