#Bondygnon : pendant cinq jours, le Bondy Blog a carte blanche au festival de la Cité des Papes. Au programme : débats, conférences de rédactions ouvertes au public, rencontres et reportages au-delà des remparts dans les quartiers populaires de la ville délaissés du Festival.
Le Bondy Blog fait escale à Avignon et devient momentanément #Bondygnon. Quatre blogueurs posent leurs bagages en plein cœur de l’été (32 degrés aujourd’hui!) dans cette cité en ébullition culturelle aux murs envahis durant trois semaines de centaines d’affiches de spectacles, pièces de théâtre et autres représentations. Pendant cinq jours, le Bondy Blog rencontre le festival d’Avignon, fête du théâtre originellement populaire grâce à son créateur, Jean Vilar, fer de lance de la tradition du Théâtre National Populaire. Une question pourtant : ce festival poursuit-il sa mission première de s’adresser au plus grand nombre, de toucher tous les publics, au-delà des initiés ? L’engagement envers les classes défavorisées a-t-il été maintenu tout au long des années ? Cette ambition d’accompagner tous les spectateurs a-t-elle perduré ?
Cette question, le Bondy Blog tentera d’y répondre au cours de cette semaine avignonnaise lors des conférences de rédactions ouvertes au public organisées tous les matins à 10h sur le site Louis Pasteur et lors des débats organisés en partenariat avec Mediapart et la Revue du Crieur. Le Bondy Blog, fidèle à lui-même, se nichera tout au long de la semaine dans les interstices du festival : il ne s’arrêtera ni au « in » ni au « off ». Il suivra la démarche de ces jeunes issus de quartiers, accompagnés d’adultes engagés au service d’une réappropriation du théâtre et la culture en général.
Le Bondy Blog fera également étape dans les quartiers populaires de cette capitale culturelle aux côtés de leurs habitants ; de Monclar, à la Reine-Jeanne et la Rocade, en passant par La Barbière pour donner la parole à celles et ceux qui vivent à l’extérieur des remparts du centre festif loin d’une culture considérée comme élitiste.
Ahmed Slama

Articles liés

  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021
  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021
  • La cantine des femmes battantes : solidarité féminine, ambition et cuisine

    #BestOfBB Lancée en fin 2019, l’association dionysienne La cantine des femmes battantes vise l’émancipation des femmes précaires grâce à la cuisine. Tous les weekends, Aminata, Mariame, Maïté et Fatou se réunissent pour cuisiner, vendre et livrer une cinquantaine de plats à Paris et en Seine Saint Denis. Issues de parcours compliqués, ces cuisinières ont décidé de monter l’association dont elles avaient besoin, afin d’aider, par la suite, les femmes qui leur ressemblent. Reportage.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 26/07/2021