Cet été, une fois de plus il fait chaud. Quelle nouvelle ! On passe peut-être les trois-quarts de l’année à attendre impatiemment la chaleur estivale, en prévoyant mille et unes choses sympathiques, comme les pique-niques, les sports en plein air, et surtout le shopping ! Le shopping ! Eh oui, c’est les soldes depuis hier, et les lionnes sont au taquet. Les magazines féminins parlent de ce qui est « in » ou de ce qui est « out ». De ce qui est « top » ou de ce qui est un « flop ». Ainsi que les fameux « do » et « don’t ». Chez les fashionistas, le « french » est « has been ».

Allez zou ! Pour ce faire, moi aussi je vais jouer le jeu, et je vous dirai tout, tout, tout sur les tendances de cet été, du moins je ferai de mon mieux. Promis juré. Voic le panier de la modes, mesdemoiseilles (messieurs, va falloir débourser). En entrée, les « in », comprenez les « indispensables et nécessaires ». En repas principal : les tenues et les astuces. En dessert, les chaussures. Et entre les plats, les gourmandises, c’est-à-dire les accessoires. 

« In » parmi les « in », la paire de lunettes. Celles de cet été ne sont ni trop « mouches », ni trop carrés, elles sont entre les deux. Si vous êtes tentées par le look simple et ado, voire enfantin, vous pouvez acheter celles en coeur de H&M. Mais passé 25 ans, prière de s’abstenir. Carrément classiques, les aviateurs, les Ray Ban fines, mi-rock, mi-bohème. Très passe-partout. Et que dire des Wayfarer, les lunettes carrés immortalisées par Audrey Hepburn, si chics, si décontractées.

Voici le repas principal, et il est copieux. Les sarouels font leur grand retour. Le sarouel, vient de l’arabe « sérouel » qui veut dire pantalon. C’est un peu le pantalon d’Aladdin relooké (ou pas). Ce qu’il y a de bien, c’est que tout va avec le sarouel : simple débardeur, tunique ou veste en jean… En plus, il s’accessoirise à volonté.  L’actrice Milla Jovovitch en a fait un must.

Du sarouel on passe aux robes. Celles qui traînent au sol et celles qui arrive aux cuisses. Les imprimes fleurs sont dans le vent. Il ya dix ans, j’aurais dit « beurk c’est vieillot ». Mais maintenant c’est in, good, of course, j’en passe et des best, baby… L’été c’est aussi, mais oui, la plage. Comme tout le monde aimerait y être, les citadines qui bossent dures l’été pour se faire une place au soleil à la rentrée, font comme Delanoë : elles ramènent la plage en ville. Elles portent shorts ou jupes, au-dessus du genou, de toutes les couleurs et de toutes les matières, et même, c’est pas croyable, avec des imprimés dessus. 

On y fait toujours très attention au dessert. Nos papilles doivent être rassasiées comme nos pieds chouchoutés. Ce n’est pas très jojo comme image, je l’admets, mais ce sont nos pieds qui nous portent, alors ils méritent le plus grand soin, et la plus grande attention. Pour rester « in, good, top and truc », il vous faut chausser des ballerines et/ou des spartiates. Les tongs c’est bon pour les j’m’enfoutistes et les talons de 10 cm et plus pour les ce qu’on voudra.

Je vous avais promis les gourmandises d’entre les plats, les voici : sacs, boucles d’oreilles, porte-clés, colliers, montres, bagues, chapeaux et bobs ; même les lunettes de vue sont devenues de vrais accessoires à la mode !

Etre bien habillé et avoir du style, ce n’est pas uniquement suivre à la lettre Public Look, la rubrique Style Guide de H&M.com ou encore imiter les mannequins en vitrine de chez Zara. Etre looké, c’est avoir une tenue originale, pratique tout au long de la journée, bref, une tenue qui nous corresponde et reflète notre personnalité et nos goûts. Il paraîtrait même que  les couleurs que l’on choisit définissent nos émotions et nos humeurs… Selon la théorie des couleurs, le bleu serait apaisant, relaxant. Il favoriserait la détente physique et mentale et procurerait un sentiment de sécurité. Il est même dit que les personnes qui aiment porter du bleu foncé ont la réputation d’être intelligentes ! Alors, à vos marinières !

Silvia Sélima Angenor

Silvia Sélima Angenor

Articles liés

  • Grève des sans-papiers : « On bosse ici ! On vit ici ! On reste ici ! »

    En Île-de-France, près de 300 travailleurs sans-papiers ont entamé une grève face à un système d'emploi qui pousse à l'exploitation durable sans régularisation. Une main d'oeuvre pas chère, qui subit des cadences toujours plus difficiles dans des secteurs clés de la vie quotidienne. Reportage.

    Par Olorin Maquindus
    Le 27/10/2021
  • Thérapie de conversion : du discours religieux à la psychanalyse

    Alors que le Parlement se penche depuis ce mois d'octobre sur l'interdiction des thérapies de conversion, Miguel Shema s'est penché sur le documentaire 'Pray Away'. Film documentaire qui fait la lumière sur l'entreprise américaine Exodus, qui pendant des années à promis à des milliers de membres de la communauté LGBTQI+ de changer d'orientation sexuelle. Des pratiques qui passent par l'usage d'une sémantique psychologique et non religieuse. Analyse.

    Par Miguel Shema
    Le 26/10/2021
  • La Brigade des mamans contre les amendes abusives de leurs enfants

    Dans de nombreux quartiers, les jeunes sont victimes d'une nouvelle arme sur-utilisée par les agents de police : les amendes. Parfois lancées sans même avoir rencontré les jeunes. Un phénomène à l'origine du surendettement de nombreuses familles. Pour se prémunir de ce fléau, à Belleville (Paris), des mamans veillent et sortent dans la rue jusque tard pour protéger leurs enfants. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 22/10/2021