Je me rends à la mairie de Montreuil où tous les lycéens de la ville se sont donnés rendez-vous. La place est noire de monde : à vue d’œil, la mobilisation semble bien plus importante que les fois précédentes. Peut-être 1000 personnes sont réunies, et parmi elles des étudiants, des parents d’élèves, des syndicats, des professeurs grévistes, etc. « Je suis impressionnée par le monde aujourd’hui », n’en revient toujours pas Sophie, lycéenne à Eugénie Cotton. Maintenant, direction le métro pour se rendre à Paris.

A l’entrée, se trouvent deux agents RATP qui tentent de canaliser le flux des manifestants. Pour l’occasion, la régie aura débloqué dans l’urgence deux rames de métro pour éviter l’engorgement de tout le système. Changement à Nation, puis arrivée à Châtelet : là encore, l’ensemble des quais dans cet enchevêtrement de lignes sont blindés ! Malheureusement, certains jeunes s’en prennent aux distributeurs d’alimentation. Je tente de les calmer, lorsque des agents de polices de la régie munis de matraques s’avancent vers eux : les jeunes délaissent les machines pour les policiers qui finiront par reculer devant le nombre. Mais tout le monde retrouve son calme et continue son chemin vers la station Luxembourg.

Arrivés au point de ralliement, nous tentons péniblement de gagner la sortie vers le Jardin du Luxembourg. Un agent de la RATP essaie de faire sortir la foule sans heurts ; une porte vitrée a été brisée par des manifestants. Je lui demande alors si ce flot de lycéens dure depuis longtemps : « Environ une heure et demie », répond-t-il, concentré à sa tâche. Une fois dehors, une foule comme jamais se déverse sur le boulevard. J’ai beau lever les pieds, je n’en vois ni le début ni la fin ! Voilà un mouvement de grève qui ne cesse de gagner en mobilisation.

Axel Ardes

Axel Ardes

Articles liés

  • La première maison d’écologie populaire de France est à Bagnolet

    #BestOfBB Le mouvement citoyen pour le climat Alternatiba et l'organisation Front de Mères inaugurent un lieu inédit à Bagnolet : Verdragon, la première maison d'écologie populaire de France. Situés dans le quartier populaire de la Noue, les locaux abriteront un projet d’écologie populaire, avec l’ambition d’un fort ancrage politique et citoyen accessible aux enfants et aux familles. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 30/07/2021
  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021