C’est dans la nuit du mercredi 20 janvier que Cathy Sarrai (de son vrai nom, Kalthoum Sarrai), mère de trois enfants, alias « Super Nanny », est décédée à l’âge de 47 ans, d’un cancer des poumons. Elle ne vous dit peut-être rien mais vous l’avez sûrement aperçue sur vos écrans, c’était la nounou de M6 avec un look très stricte : lunettes rectangulaires, tailleur noir, cheveux blonds tirés en arrière, caractère sévère. Elle avait sa propre émission sur la chaîne, et y incarnait le titre de « Super Nanny ». Le concept était d’intervenir dans des familles où les parents avaient peu, voire pas du tout d’autorité sur leurs enfants et d’y établir des règles ainsi que d’apprendre aux parents comment éduquer leurs mioches.

L’émission a connu un énorme succès, elle rassemblait en moyenne 3,7 millions de téléspectateurs. Personnellement, ce n’était pas mon émission favorite, mais pour beaucoup d’enfants de 7/11 ans, c’était un moment culte. Pas que pour les enfants d’ailleurs, car les parents regardaient aussi, pour d’autres raisons : conseils, attitudes à adopter envers leurs mômes un poil trop capricieux.

Les quelques fois où il m’est arrivé de regarder cette émission, j’ai été choquée de voir comment un gosse peut faire vivre un enfer à ses parents. Un exemple : une de mes amies a posté une vidéo sur le Facebook de « Super Nanny », où un enfant de 5 ans haut comme trois pommes, insulte sa mère et lui fait des doigts d’honneurs, se bat avec ses frères et sœurs, et puis pour couronner le tout, la petite dernière de 15 mois suit les traces des aînés… La mère lève à peine la voix, limite, ne dit rien. Elle est dépassée. C’est là que Super Nanny intervient et impose des limites et des règles, choses que les parents devraient faire naturellement.

Je me dis qu’à leur âge, même si je sais que je ne suis pas très vieille, je n’aurais jamais pu parler comme ça à mes parents, déjà parce que je ne connaissais pas l’existence de ces insultes et de toute façon, même à 14 ans, mon âge aujourd’hui, je ne me permettrais pas de parler aussi vulgairement et encore moins devant mes parents. Sinon gare à moi !

Je plains ces parents orphelins de Super Nanny. M6 leur trouvera peut-être une nouvelle super-gouvernante, mais la barre est placée haut. Vu le succès de l’émission, ça m’étonnerait que la chaine ne recrute pas rapidement une nouvelle nounou !

Sarah Ichou

Sarah Ichou

Articles liés

  • Thérapie de conversion : du discours religieux à la psychanalyse

    Alors que le Parlement se penche depuis ce mois d'octobre sur l'interdiction des thérapies de conversion, Miguel Shema s'est penché sur le documentaire 'Pray Away'. Film documentaire qui fait la lumière sur l'entreprise américaine Exodus, qui pendant des années à promis à des milliers de membres de la communauté LGBTQI+ de changer d'orientation sexuelle. Des pratiques qui passent par l'usage d'une sémantique psychologique et non religieuse. Analyse.

    Par Miguel Shema
    Le 26/10/2021
  • La Brigade des mamans contre les amendes abusives de leurs enfants

    Dans de nombreux quartiers, les jeunes sont victimes d'une nouvelle arme sur-utilisée par les agents de police : les amendes. Parfois lancées sans même avoir rencontré les jeunes. Un phénomène à l'origine du surendettement de nombreuses familles. Pour se prémunir de ce fléau, à Belleville (Paris), des mamans veillent et sortent dans la rue jusque tard pour protéger leurs enfants. Reportage.

    Par Anissa Rami
    Le 22/10/2021
  • À la petite boutique de Stains, le handicap a toute sa place

    Pour son premier reportage sur le terrain, Kadidiatou Fofana, en classe de seconde, s'est rendue à La Petite Boutique de Stains (Seine-Saint-Denis) qui agit pour l'emploi des personnes en situation de handicap. L'occasion pour elle de rencontrer Ophelie Esteve, qui gère les activités du lieu. Reportage.

    Par Kadidiatou Fofana
    Le 21/10/2021