Bon nombre de frasques commises par les footballeurs de l’équipe de France ont entaché leur image ces derniers mois. Après un match contre l’Albanie, par exemple, plusieurs médias ont allumé une polémique concernant le bras d’honneur de Paul Pogba. Depuis le début de l’Euro, ces événements se sont pourtant bien vite dissipés à la suite des performance de nos joueurs nationaux…

Depuis le lancement de l’Euro, notre équipe nationale a réussi à ne pas être critiquée par des affaires de comportements venant de ses joueurs. En effet, la préparation a été entachée de plusieurs polémiques que certains grands médias et politiques affectionnent. L’affaire Benzema avait tenu toutes ses promesses entre sextape et racisme, entraînant ainsi plusieurs séquences médiatiques qui boostent les ventes et les débats. Désormais Paul Pogba est présenté comme le nouveau génie de l’équipe depuis plusieurs années… Même lorsqu’il dérape de nouveau.

Pas de bras, pas de chocolat

Cela faisait plusieurs jours que Paul Pogba était critiqué pour ses prestations jugées insatisfaisantes. Son geste de soulagement et de colère (à la suite du but d’Antoine Griezmann) à l’attention de la presse française avait tout pour relancer les tensions. Néanmoins, le bras de Pogba n’a pas vraiment eu l’effet escompté. BeIN Sports, partenaire de la compétition, a refusé de montrer le geste en direct. Le directeur de rédaction de la chaîne a déclaré qu’il ne souhaitait pas de polémique inutile à cette équipe. Si nous nous mettons à sa place, cela est important, voire essentiel ! Il faut que les Bleus aillent le plus loin possible pour continuer à faire rêver et à créer des records d’audience. Le storytelling d’une équipe de France soudée et harmonieuse doit continuer. Didier Deschamps et la Fédération communiquent sur le très bon état d’esprit qui règne. Le gouvernement joue aussi cette carte avec les interventions du Ministre des Sports, Patrick Kanner. Rien de mieux que cet évènement national pour fédérer une France, un peu divisée. Le joueur a très rapidement démenti son geste à l’AFP et a parlé de sarabande. La vidéo paraissait pourtant limpide. Son entraîneur l’a soutenu dans une conférence de presse. La polémique n’a finalement pas pris, et ce pour plusieurs raisons. En effet, la séquence ne fut pas montrée en live,  l’équipe de France a fait le travail en proposant des victoires aux supporteurs et a réagi intensément pour éteindre l’incendie. Le public, qui apprécie un peu plus l’équipe depuis le départ de Benzema, n’a donc pas suivi. Sur le site de L’Équipe, les internautes ont critiqué l’attitude du journal et des médias.

MrLeCha – 16 juin à 20:33:

Les médias Français.. Les premiers a chercher et créer de la polémique ou il n’y a pas lieu, et ensuite les premiers a venir se plaindre du « manque de cohésion » du a des évènements (crées par leurs soins) … C’est fatiguant!

Keops54 – 16 juin à 10:22

Le problème principal de la France ne réside pas dans son jeu mais dans la pression émise par la presse. Comment en un match, Pogba peut devenir l’ennemi public Numéro 1 alors qu’il était le Messi tant attendu par la France. Maintenant, il fait un bras d’honneur pour la tribune de presse, non mais vous êtes sérieux ??? Presse à scandale oui…triste

totolecoussin — 17 juin à 0:01

Tant que nous serons nombreux à cliquer sur ce genre d’articles, ils continueront d’être écrits. Si nous ne voulons plus de ce genre d’articles inutiles, le mieux et le plus cohérent est de ne pas cliquer dessus. Nous sommes malheureusement bel et bien complices de cette médiocrité.

Nouveau héros et la relation entre médias et joueurs

Le mois dernier, le match contre la Suisse a totalement changé la donne. Paul Pogba a montré une partie de son talent et a été un des meilleurs bleus sur le terrain. Le zéro devient alors un héros avec des titres de journaux totalement différents : « Entreprenant, rassurant, leader, homme du match ». Ce grand retournement de ton fut fascinant et confirme bien ce besoin de créer des événements pour relancer l’attention et surtout la tension.

Cette histoire témoigne du rapport qu’entretiennent les médias et l’équipe nationale. Les comportements des joueurs sont scrutés à la loupe. On se concentre sur des bons clients qui, par leurs attitudes ou modes de vie, enflamment la presse et les commentaires. Nous les connaissons tous : Anelka, Benzema, Nasri et Ribéry. Les frasques de ces gentlemen ont fait la joie des médias et ils continueront sûrement à l’avenir. Ce fameux devoir d’exemplarité sportive pour les représentants de la nation oblige une surveillance accrue et un déballage au moindre écart. Ces révélations fort nombreuses depuis l’ère Domenech en disent long sur les coulisses et la mentalité des joueurs. Elles révèlent les limites d’un univers où l’argent est devenu roi, où les hommes deviennent des marchandises ainsi que des businessmen. Les conférences de presse sont horriblement ennuyeuses, les joueurs  ont un discours conformiste. Elles témoignent aussi de ce besoin permanent de faire des coups médiatiques. Les journalistes informent et analysent pour le public cet univers footballistique mais propagent et amplifient les polémiques. Le cas des anciens joueurs qui deviennent consultants est  par ailleurs fort intéressant. Ils apportent une vision du sport essentielle mais cela entraîne quelques questionnements sur la déontologie car ils sont susceptibles de régler des comptes personnels sur les plateaux de télévision.

Le cas Pogba n’était qu’un exemple de cette ambivalence médiatique ou comment un joueur peut facilement être entaché avant que tout ne disparaisse par magie. Imaginons qu’il fasse gagner la France en finale, il deviendra comme ceux de la génération 98… Un dieu.

Lloyd Chéry

Articles liés

  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021
  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021
  • La cantine des femmes battantes : solidarité féminine, ambition et cuisine

    #BestOfBB Lancée en fin 2019, l’association dionysienne La cantine des femmes battantes vise l’émancipation des femmes précaires grâce à la cuisine. Tous les weekends, Aminata, Mariame, Maïté et Fatou se réunissent pour cuisiner, vendre et livrer une cinquantaine de plats à Paris et en Seine Saint Denis. Issues de parcours compliqués, ces cuisinières ont décidé de monter l’association dont elles avaient besoin, afin d’aider, par la suite, les femmes qui leur ressemblent. Reportage.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 26/07/2021