Grand Pressigny, 23 heures, Abdel et moi, on entend du bruit et des rires qui viennent de la place du village. On se dirige vers l’épicentre et là on tombe sur des équipes qui jouent à la pétanque. Un des jeunes reconnaît qu’on est un groupe de Paris. Il nous aborde tout de suite, très gentil, le type dit : « Salut, moi c’est Julien et vous ? » On lui répond : « Moi, c’est Idriss et lui c’est Abdel.» L’un de ses amis qui entend ce qu’on dit, lance : « Ah ! Mais c’est super des Beurs, Blancs, Rouges ! »

Je ne sais pas comment prendre ça, si c’était ironique ou bon enfant. Je lui réponds tout de suite : « Nan, nan, moi c’est Eric en fait. » Et tout le monde éclate de rire. L’ambiance s’installe, l’atmosphère tendue des premières secondes s’éclipse. Au bout d’une demi-heure, Abdel qui s’intègre très vite a une boule de pétanque à la main et s’apprête à jouer. Moi, ne trouvant pas d’équipe, je m’assois. Deux jolies filles sont assises à coté de moi. L’une d’entre elles me demande pourquoi je ne joue pas, je lui réponds que je n’ai pas trouvé d’équipe.

« Arrête de faire ta victime », me lance-t-elle. Elle veut tout de suite savoir ce que je fous là. Je lui réponds que je viens d’emménager au Grand Pressigny et que je viens de Paris. Elle ne me croit pas mais je continue à jouer mon rôle. C’est là qu’elle me demande : « Qu’est-ce que t’as fait à Paris, t’as volé, t’as braqué, qu’est-ce que t’as fait pour fuir jusqu’ici ? » Je me sens tout de suite agressé mais elle a un comportement direct et pas hypocrite, ce qui me plaît chez elle. Je dois avouer que son sourire et ses beaux yeux me font plus effet qu’autre chose. La fille doit s’en aller et elle me lance : « Demain 19 heures, il y a un concert de violon au village, tu pourras venir ? – Moi qui suis un grand amateur de musique classique, je peux pas refuser ! »

Idriss K et Nadia Méhouri

Photo: Idriss, au premier plan, avec Nadia Méhouri (à gauche), la « coacheuse » du groupe.

Si vous avez manqué le début :
Episode 1 :
http://20minutes.bondyblog.fr/news/200807181300/a-la-rencontre-de-ce-pays-qui-est-le-mien
Episode 2 :
http://20minutes.bondyblog.fr/news/200807200002/tout-ne-tient-qu-a-un-fil
Episode 3 :
http://20minutes.bondyblog.fr/news/200807212053/johnny-hallyday-cheveux-longs-retrouve-l-argent-d-abdel

Nadia Méhouri

Articles liés

  • Précarité menstruelle : à Grigny, on veut « changer les règles »

    Au cours de l’année 2021, la ville de Grigny, dans l’Essonne, a mis en place des dispositifs de distribution gratuite de protections périodiques. Cette initiative s’accompagne d’une politique teintée d’actions de sensibilisation pour lutter contre le tabou des règles. Cécile Raoul a rencontré les concernées de la précarité menstruelle. Reportage.

    Par Cécile Raoul
    Le 18/01/2022
  • Père Jean-Luc Ferstler : « La misère n’attend pas les business plans »

    Cette année Emmaüs Forbach fête ses 40 ans. Le prêtre et fondateur d’Emmaüs Forbach, Jean-Luc Ferstler, figure emblématique de la ville, a choisi d’accompagner les personnes les plus fragiles depuis les années 1980. Portrait d’une vie qui raconte un territoire paupérisé après la fin du charbon, heureusement riche en solidarités.

    Par Amina Lahmar
    Le 14/01/2022
  • À Saint-Denis, Profs et Parents épuisés mais solidaires face au protocole sanitaire

    Face à des protocoles sanitaires compliqués à suivre pour les profs et les parents, une grande majorité du personnel de l'Éducation Nationale fait grève ce jeudi 13 janvier 2021 pour signifier sa colère au Ministre Jean-Michel Blanquer. À Saint-Denis, à la fracture sociale s'ajoute la gestion de la crise sanitaire pour des profs au bord de l'implosion. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 13/01/2022