Samedi 18 décembre, la médiathèque Colette d’Epinay-sur-Seine ouvrait ses portes au public. Comme un cadeau de Noël pour beaucoup de monde. Car petits et grands sont très nombreux en ce samedi neigeux. Les usagers sont très diversifiés en âges, en couleurs et en centres d’intérêts. Les BD sont prises d’assaut mais les romans, de la rentrée ou non, aussi. C’est plus calme dans l’espace poésie. Et cette médiathèque, par rapport à l’ancienne deviendra « un vrai lieu de vie », comme nous le dit Lucie de Plaine Commune. « Il y a des coins plus calmes et beaucoup d’ordinateurs. » Une salle de silence est mise en place comme chez les « grands » à Beaubourg.

Lire la suite sur Terre d’avenir.

Articles liés

  • Aux Antilles, la dimension sociale et politique du carnaval

    Depuis ses origines, le carnaval porte de nombreux messages politiques et sociaux. Jusqu’à ce jour, il reste un espace d’expression, de revendications, mais aussi de partage. Aux Antilles, le scandale du chlordécone ou la crise de l’eau y ont une place à part entière.

    Par Ambre Couvin
    Le 17/02/2024
  • Musulmane & Citoyenne (3/4) : Aché Issakha, ambassadrice des sports outdoor en banlieue

    Séparatisme, communautarisme… On ne compte plus les anathèmes lancés à la communauté musulmane. Pourtant, de nombreux citoyens, pleinement français et fièrement musulmans, s’engagent quotidiennement pour le « bien commun », mus entre autres par leur foi. Dans cette série, nous mettons en avant quatre jeunes engagé(e)s de confession musulmane.

    Par Ayoub Simour
    Le 16/02/2024
  • Au virage Auteuil, la jeunesse de banlieue parisienne s’est fait une place

    Les supporters du PSG s’apprêtent à vibrer en huitième de finale de Ligue des Champions contre la Real Sociedad. Chez les ultras, réunis en tribune Auteuil, une partie de la jeunesse de banlieue et issue de l’immigration s’est imposée avec ses codes et son histoire. Premier numéro de notre série d’articles sur le supportérisme parisien.

    Par Embarek Foufa
    Le 14/02/2024