Samedi 18 décembre, la médiathèque Colette d’Epinay-sur-Seine ouvrait ses portes au public. Comme un cadeau de Noël pour beaucoup de monde. Car petits et grands sont très nombreux en ce samedi neigeux. Les usagers sont très diversifiés en âges, en couleurs et en centres d’intérêts. Les BD sont prises d’assaut mais les romans, de la rentrée ou non, aussi. C’est plus calme dans l’espace poésie. Et cette médiathèque, par rapport à l’ancienne deviendra « un vrai lieu de vie », comme nous le dit Lucie de Plaine Commune. « Il y a des coins plus calmes et beaucoup d’ordinateurs. » Une salle de silence est mise en place comme chez les « grands » à Beaubourg.

Lire la suite sur Terre d’avenir.

Articles liés

  • Guadeloupe : « On est obligé d’arriver à des extrêmes dramatiques »

    Depuis la mi-novembre, la Guadeloupe est traversée par un mouvement social profond, allumé par une grève des pompiers et soignants face à l'obligation vaccinale de ces derniers. Un mouvement de grève générale qui s'est suivi par des révoltes urbaines, et qui illustre un malaise profond de la société guadeloupéenne et de sa jeunesse face à l'État français. Témoignages.

    Par Fanny Chollet
    Le 26/11/2021
  • Exilés : « La France et l’U.E vous ont laissés vous noyer »

    27 exilés ont perdu la vie le 24 novembre dernier, alors qu'ils tentaient de traverser la Manche, pour rejoindre le Royaume-Uni depuis Calais. Une nouvelle hécatombe, qui devraient mettre la France et l'Union Européenne face à leurs responsabilités. C'est l’électrochoc que voudrait voir Félix Mubenga, devasté et en colère devant des drames qui se répètent. Comme nous tous. Edito.

    Par Félix Mubenga
    Le 25/11/2021
  • « J’augmente mon budget essence et baisse mon budget nourriture »

    Alors que la hausse des prix du carburant continue de s'approcher des records du mois d'octobre dernier, dans les quartiers on prend son mal en patience face aux chiffres de la pompe. Étudiants, travailleurs, mères célibataires, toutes et tous ressentent un poids supplémentaire sur leur budget, alors que le chèque énergie du gouvernement n'est attendu par personne. Témoignages.

    Par Kamelia Ouaissa
    Le 22/11/2021