L’Association Nos Quartiers ont des Talents (NQT) vit une vraie success story. Mardi, elle signait un partenariat avec Coca Cola Entreprise dans l’usine de Grigny (91). En réalité, la firme américaine et l’association, créée par Yazid Chir en 2005, travaillent main dans la main depuis 2009. Au total 36 jeunes diplômés issus des quartiers ont été suivis chacun par un cadre dirigeant de Coca Cola. Dix d’entre eux ont été embauchés depuis. Alors pour marquer le coup, Nos Quartiers ont des Talents et Coca Cola ont sorti le grand jeu. Conférence de presse à l’usine Coca Cola, présentation power-point et défilé d’acteurs importants de l’emploi. Comme Thomas Chaudron, président du Medef 91. A coup de « Yes, we can », le jeune patron loue les capacités des jeunes Essonniens. « Ce sont des jeunes qui le méritent…pourquoi chercher ailleurs !?» 

Chez Coca aussi, le discours est aussi clairement pro-diversité. « Pas de grande déclaration mais des actions concrètes », lance Khristelle Robic, vice-présidente et directrice des affaires publiques et de la communication. Et d’ajouter, « nous avons préparé 700 jeunes aux techniques du premier entretien à travers Passeports vers l’emploi et côté recrutement, nous avons atteint nos objectifs annoncés avec la Dynamique Espoir Banlieue. » Soit 15% des recrutements chez Coca effectués dans les quartiers politique de la ville. Profils recrutés? « Industriel et commerciaux.» La diversité, c’est aussi une nécessité. « Pour nous, cela n’est pas un problème au contraire c’est un facteur de performance. La diversité est un défi pour la société française mais aussi un facteur de proximité avec nos consommateurs… ».

Dans la salle, une centaine de personnes a fait le déplacement. Entrepreneurs, quelques rares journalistes et des jeunes diplômés. Parmi eux, Alice, 25 ans en master de Droit à l’Université d’Evry. A la recherche d’un poste, elle s’est inscrite à Nos Quartiers ont des Talents. En moins de 10 jours, l’association lui attribue une marraine chez Coca Cola. La jeune fille noue une relation privilégiée avec elle. « Elle m’aide dans ma recherche d’emploi, me conseille sur le cv ou la lettre de motivation » De précieux conseils d’autant que « Pôle emploi n’offre pas de suivi personnalisé aux jeunes diplômés », lance t-elle du haut de l’estrade où l’animateur l’a invité à témoigner…

Et Nos Quartiers ont du Talent l’a bien compris. Les jeunes diplômés sont un peu le parent pauvre des dispositifs de la recherche d’emploi. Depuis 2005, l’association revendique 3000 recrutements. Alors fière de ses résultats, l’association a voulu marquer le coup à travers cette conférence de presse chez Coca. Xavier Huard, secrétaire général de NQT, profite de l’occasion pour déployer tous les outils du parfait consultant en diversité. En deux minutes, il égrène les chiffres. « Depuis 2005, 5000 diplômés accompagnés, 1900 parrains issus de 500 entreprises, 67% des jeunes recrutés en Cdi sur des postes à hauteur de leurs qualifications…» Salve d’applaudissements. L’auditoire est conquis. On croirait presque que la diversité n’est pas un problème en France…A voir le nombre de jeunes diplômés dans la salle, les réalités prennent le dessus. 

Pourtant, Soumia, 25 ans connait bien le problème. Titulaire d’un IUP en communication, elle galère depuis bientôt un an. « J’habite Aulnay-sous-Bois (93) et je suis venue ce matin à Grigny pour voir les possibilités. » Adhérente de l’association depuis trois semaines, elle garde espoir de décrocher le job de ses rêves. « J’ai déjà un parrain …le directeur de la communication de LVMH !» lance t-elle, enthousiaste. « Je suis ressortie galvanisée de notre entretien », poursuit-elle. 

Le soutien, elle en a bien besoin. « J’arrive en fin de droits. Je vais accepter le premier poste d’hôtesse d’accueil qui passe. » Un peu dommage après plusieurs stages dont un cdd chez GDF Suez. « Je suis comme tout le monde, j’ai besoin d’argent », confie t-elle. Quatre ans d’études post-bac pour rien? Heureusement, le job de consultant en diversité s’installe profondément dans le paysage français… Avec des entreprises encore imperméables aux questions d’égalité des chances, les consultants en diversité ont de beaux jours devant lui. Comme le rappelle Christian Guet, directeur chez Lagardère, « la diversité ne se décrète pas mais nous progressons…».

Nadia Moulaï

Nadia Moulaï

Articles liés

  • Privatisation : les agents de la RATP défient la loi du marché

    Après une grève historique le 18 février 2022, les salariés de la RATP, s’estimant négligés par la direction, se sont à nouveau réunis pour poursuivre leur mobilisation. En cause, toujours, des revendications salariales, mais surtout, une opposition ferme au projet de privatisation du réseau de bus à l’horizon 2025. Reportage.

    Par Rémi Barbet
    Le 26/03/2022
  • Dix ans après Uber : les chauffeurs du 93 s’unissent pour l’indépendance

    Une coopérative nationale de chauffeurs VTC, basée en Seine-Saint-Denis, va naître en 2022, plus de dix ans après l'émergence du géant américain. En s’affranchissant du mastodonte Uber, les plus de 500 chauffeurs fondateurs de cette coopérative souhaitent proposer un modèle plus vertueux sur le plan économique, social, et écologique. Après nombre de désillusions. Témoignages.

    Par Rémi Barbet
    Le 14/02/2022
  • À Stains, Moulinot créé de l’emploi grâce aux biodéchets

    L’entreprise Moulinot s’est installée à Stains, en Seine Saint-Denis en 2019. Pionnière de la collecte et de la valorisation des biodéchets en France, elle contemple aujourd’hui un avenir économique radieux. Entreprise d’économie sociale et solidaire elle souhaite former à ces nouveaux métiers et créer de l’emploi sur le territoire. Reportage.

    Par Rémi Barbet
    Le 12/01/2022