« Tu trouves d’aussi bons gâteaux ici ? », se sont étonnés divers amis parisiens. Pensaient-ils que notre banlieue ne pouvait accueillir d’excellents pâtissiers ? Mais il n’y a aucune raison pour que nous en soyons privés. Pendant les fêtes, c’est l’effervescence dans la pâtisserie de madame Donnette. Animation garantie : la boutique ne désemplit pas, le téléphone sonne régulièrement pour des commandes… « Je suis vraiment très occupée jusqu’à la mi-janvier ». Entre deux clients, madame Donnette et ses deux vendeuses ne cessent de remplir de jolies boîtes : de chocolats, de truffes, de marrons glacés…

Madame Donnette, comment  cet étonnant  « 9-cube » est-il né ?
Le « 9-cube » existe depuis  3 ans. L’idée de départ était de fabriquer un gâteau ayant une forme originale : un cube. Quelques essais ont été nécessaires pour mettre au point la formule actuelle.

Je n’ai pas vu très souvent le « 9-cube » en vitrine : faut-il le commander ?
Les gâteaux « 9-cube » sont fabriqués principalement sur commande, au minimum 48 heures à l’avance. Pour Noël, la fabrication de la bûche « 9-cube » à débuté le 21 décembre et elle s’est jusqu’au dimanche 25 décembre. Les bûches crème au beurre voient leur apparition un peu plus tôt, dès le week-end précédent celui de Noël.  Des bûches glacées sont également proposées.

Un tag multicolore bien réussi décore ce « 9-cube » : d’où vient son modèle ?
Ce tag a été créé en association avec de jeunes taggeurs de Bondy que mon mari connaît car il est administrateur à la mission locale depuis plusieurs années.

Quelles bonnes choses composent ce « 9-cube » si délicatement parfumé ?
Une bavaroise chocolat au lait et une crème brûlée avec du thé au jasmin…

Quelle a été votre première impression en arrivant à Bondy ?
Une bonne impression…

Depuis quelques mois, vous proposez un dépôt de pain et du thé…
Nous sommes arrivés à Bondy en 2000. Dès le début, nous avons proposé nos pains maison : baguettes à base d’épeautre, pain aux six céréales, pain bûcheron. Récemment, nous avons ajouté un dépôt de baguette blanche. Et depuis 2010, nous proposons un choix de thés, y compris deux variétés pour la fin de la journée : « Oolong de Chine » et « douceur du soir ».

Avez-vous remarqué une évolution dans votre activité ?
Ma clientèle a rajeuni. Depuis quatre ans, le « ticket moyen » a baissé. Nous proposons une carte de fidélité que nous avons maintenue. Je vois un seul problème à Bondy : au téléphone, les clients sont désagréables  avec mes vendeuses. Ils leur posent beaucoup de questions, ils ne leur font pas confiance.  Je les ai choisies,  mes vendeuses, tout de même ! Mais au téléphone les clients me réclament !

Marie-Aimée Personne

Articles liés