Pour savoir comment le C.P.E est perçu dans les cités où le nombre de chômeurs est très élevé, j’ai interrogé des jeunes ayant des situations différentes pour qu’ils puissent me donner leur avis sur ce sujet.

 

En regardant la télé ou les journaux, on a l’impression que le CPE concerne seulement les étudiants, alors que tout le monde est concerné et surtout ceux qui n’étudient plus, qui n’ont pas de diplôme et qui galèrent pour trouver un emploi. 

 

 

 

Sami, 18 ans, sans diplôme et sans activité professionnelle, il n’a jamais travaillé (écouter l’audio).

 

 

 

 

 

 

 

Cédric et Mamadou, 19 ans, tous les deux sont scolarisés et préparent un BAC professionnel.

 

 

 

 

 

 

 

Serhat, 20 ans, actuellement ouvrier dans le bâtiment, il va créer sa propre entreprise.

 

 

 

 

 

 

 

Nassim, 26 ans, actuellement au chômage, il a été licencié dernièrement  après avoir travaillé 3 ans pour une grande entreprise en tant que bagagiste.

 

 

 

 

 

 

 

On voit donc que l’on a des avis très différents, comme partout ailleurs.

 

Par Hakim Azzoug

 

Hakim Azzoug

Articles liés

  • Emploi : Reims, l’autre ville du Grand Paris ?

    Est-il plus facile de trouver un emploi à Reims ou à Paris, pour les habitants, diplômés ou non, des quartiers populaires de la cité champenoise ? Alors que beaucoup ont du se résoudre à quitter leur ville natale pour trouver des opportunités qui correspondent à leurs attentes, d'autres Rémois tentent de rebattre les cartes de l'emploi local. Témoignages.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 11/06/2021
  • À Bondy, salariés et employés désespérés face à la fermeture de l’Intermarché

    Les salarié·e·s de l’Intermarché de Bondy en Seine-Saint-Denis attendent depuis le 24 février la réouverture de leur magasin, fermé pour “raisons de sécurité” par la préfecture du département. Malgré les relances, la situation n’évolue pas. Les salarié·e·s du magasin témoignent de leur situation de plus en plus difficile sur le plan financier et mental. Reportage.

    Par Emeline Odi
    Le 29/04/2021
  • Abdoulaye, 67 ans, vendeur ambulant

    Ils tiennent ces petits étals de montres et de lunettes que l'on croise au détour d'un troquet ou d'un couloir de métro sans trop y prêter attention. Ahmed Ait Ben Daoud a pris le temps de se poser pour écouter l'histoire de l'homme derrière l'étal. Abdoulaye est vendeur ambulant dans la banlieue de Mulhouse. Récit.

    Par Ahmed Ait Ben Daoud
    Le 08/12/2020