Du Bruxelles Bondy Blog. Chaque année, en Belgique et dans beaucoup d’autres pays européens, de nombreuses entreprises industrielles mettent la clé sous la porte. Elles laissent ainsi des dizaines voire des centaines de travailleurs sans emploi. Ces cas sont de plus en plus fréquents. Pourtant, ces sociétés sont quelques fois rentables, mais pas assez ou moins qu’ailleurs. Alors le patron quitte le navire laissant l’équipage à bord. Ils ont le choix : soit couler, soit redresser la barre. Les travailleurs de La Commande Numérique, une petite entreprise métallurgique située à Saints-Geosmes, en Champagne-Ardenne, ont choisi la seconde option. En 2006 ils sont devenus une SCOP, c’est-à-dire une Société coopérative de production. Désormais, ils sont leurs propres patrons. Chacun a racheté une part de l’entreprise afin de pouvoir relancer l’activité.

Natacha Mann du Bruxelles Bondy Blog

httpv://youtu.be/Ghw0l8ueKBo

Articles liés

  • Emploi : Reims, l’autre ville du Grand Paris ?

    Est-il plus facile de trouver un emploi à Reims ou à Paris, pour les habitants, diplômés ou non, des quartiers populaires de la cité champenoise ? Alors que beaucoup ont du se résoudre à quitter leur ville natale pour trouver des opportunités qui correspondent à leurs attentes, d'autres Rémois tentent de rebattre les cartes de l'emploi local. Témoignages.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 11/06/2021
  • À Bondy, salariés et employés désespérés face à la fermeture de l’Intermarché

    Les salarié·e·s de l’Intermarché de Bondy en Seine-Saint-Denis attendent depuis le 24 février la réouverture de leur magasin, fermé pour “raisons de sécurité” par la préfecture du département. Malgré les relances, la situation n’évolue pas. Les salarié·e·s du magasin témoignent de leur situation de plus en plus difficile sur le plan financier et mental. Reportage.

    Par Emeline Odi
    Le 29/04/2021
  • Abdoulaye, 67 ans, vendeur ambulant

    Ils tiennent ces petits étals de montres et de lunettes que l'on croise au détour d'un troquet ou d'un couloir de métro sans trop y prêter attention. Ahmed Ait Ben Daoud a pris le temps de se poser pour écouter l'histoire de l'homme derrière l'étal. Abdoulaye est vendeur ambulant dans la banlieue de Mulhouse. Récit.

    Par Ahmed Ait Ben Daoud
    Le 08/12/2020