« Sarko t’es foutu la jeunesse est dans la rue », ont scandé une centaine de jeunes en plein milieu de la Route nationale 3, l’artère qui coupe en deux notre chère ville de Bondy : c’est officiel, les manifs ont dépassé le périf. Jeudi matin, les lycéens de Jean Renoir se sont spontanément regroupés pour suivre le mouvement de protestation contre la réforme des retraites. « Il y a des profs qui font grève depuis deux jours, ce matin (hier) à 8 heures on n’était pas nombreux et petit a petit le mouvement a pris de l’ampleur. »

Les élèves souhaitaient bloquer le lycée mais ont finalement décidé de rejoindre les élèves du lycée Léo Lagrange, en passant par la RN3 afin que leur action ne passe pas inaperçue. « Le mouvement n’a été lancé à Bondy que ce matin, ce n’était pas organisé mais on ira aussi manifester samedi à Paris, ca c’est sûr ! », explique un jeune manifestant. Une chose est sûre, cette petite manifestation improvisée n’a laissé personne de marbre. Un automobiliste bloqué dans les bouchons causés par les jeunes en a perdu son calme et sa politesse par la même occasion : « Ces ***** manifestent pour leur retraite alors qu’ils n’ont pas bossé un seul jour dans leur vie. »

Fethi Ichou et Widad Kefti


Manif’ lycéenne Bondy

envoyé par Bondy_Blog. – L’info video en direct.

Vidéo : Fethi Ichou

Fethi Ichou

Articles liés

  • Emploi : Reims, l’autre ville du Grand Paris ?

    Est-il plus facile de trouver un emploi à Reims ou à Paris, pour les habitants, diplômés ou non, des quartiers populaires de la cité champenoise ? Alors que beaucoup ont du se résoudre à quitter leur ville natale pour trouver des opportunités qui correspondent à leurs attentes, d'autres Rémois tentent de rebattre les cartes de l'emploi local. Témoignages.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 11/06/2021
  • À Bondy, salariés et employés désespérés face à la fermeture de l’Intermarché

    Les salarié·e·s de l’Intermarché de Bondy en Seine-Saint-Denis attendent depuis le 24 février la réouverture de leur magasin, fermé pour “raisons de sécurité” par la préfecture du département. Malgré les relances, la situation n’évolue pas. Les salarié·e·s du magasin témoignent de leur situation de plus en plus difficile sur le plan financier et mental. Reportage.

    Par Emeline Odi
    Le 29/04/2021
  • Abdoulaye, 67 ans, vendeur ambulant

    Ils tiennent ces petits étals de montres et de lunettes que l'on croise au détour d'un troquet ou d'un couloir de métro sans trop y prêter attention. Ahmed Ait Ben Daoud a pris le temps de se poser pour écouter l'histoire de l'homme derrière l'étal. Abdoulaye est vendeur ambulant dans la banlieue de Mulhouse. Récit.

    Par Ahmed Ait Ben Daoud
    Le 08/12/2020