FUTUR EN SEINE 2014. Dispositif porté le collectif MU, Sound Ways  va révolutionner le partage de son numérique. Basé sur la géolocalisation, l’application a déjà conquis des adeptes.

« Application multiplateformes de diffusion de sons géolocalisés » telle est la définition apportée par Sound Ways. David Georges-François, co-responsable de Remu, une agence créative spécialisée dans la conception de dispositifs technologiques, va plus loin dans sa définition, « cette application peut être téléchargée sur tous types de smartphones, elle permet d’écouter des sons. »

Sur son écran d’ordinateur, le dispositif s’apparente à un GPS, le quartier de Réaumur y est visible, chaque rue avec son emplacement. « Les sources sonores sont matérialisées par des cercles » explique-t-il. Effectivement des cercles bleus sont disposés un peu partout, ils représentent les sons implantés par les utilisateurs de cette application. Plus l’utilisateur s’oriente vers le centre du cercle, plus le son sera fort. Qui dit plusieurs cercles dit forcément intersection entre eux. L’avantage est que cette intersection va avoir un effet sonore, un mix des musiques devient alors audible.

Dès l’inscription sur cette application, l’utilisateur peut placer du son n’importe où. Les sons implantés par l’utilisateur ne seront écoutés qu’avec des personnes avec lesquelles il est en contact. C’est un peu le même principe que sur Facbook, être ami avec la personne pour avoir accès à ses photos, statuts (à condition d’avoir paramétré sa confidentialité.)

« C’est un nouvel outil de composition sonore, c’est une manière d’écrire le son dans l’espace. C’est comme si votre corps était une tête de lecture dans un son » précise David Georges-François. Dans la même démarche, le collectif MU a mis en place la manifestation Bande Originale, du 12 juillet au 10 août prochain. L’occasion de s’embarquer dans une ballade sonore de la Villette jusqu’en Seine-Saint-Denis. L’application Sound Ways en fera partie avec d’autres invités (Rodolphe Alexis, Sir Alice, Vincent Epplay…).

Imane Youssfi

 

Articles liés

  • Privatisation : les agents de la RATP défient la loi du marché

    Après une grève historique le 18 février 2022, les salariés de la RATP, s’estimant négligés par la direction, se sont à nouveau réunis pour poursuivre leur mobilisation. En cause, toujours, des revendications salariales, mais surtout, une opposition ferme au projet de privatisation du réseau de bus à l’horizon 2025. Reportage.

    Par Rémi Barbet
    Le 26/03/2022
  • Dix ans après Uber : les chauffeurs du 93 s’unissent pour l’indépendance

    Une coopérative nationale de chauffeurs VTC, basée en Seine-Saint-Denis, va naître en 2022, plus de dix ans après l'émergence du géant américain. En s’affranchissant du mastodonte Uber, les plus de 500 chauffeurs fondateurs de cette coopérative souhaitent proposer un modèle plus vertueux sur le plan économique, social, et écologique. Après nombre de désillusions. Témoignages.

    Par Rémi Barbet
    Le 14/02/2022
  • À Stains, Moulinot créé de l’emploi grâce aux biodéchets

    L’entreprise Moulinot s’est installée à Stains, en Seine Saint-Denis en 2019. Pionnière de la collecte et de la valorisation des biodéchets en France, elle contemple aujourd’hui un avenir économique radieux. Entreprise d’économie sociale et solidaire elle souhaite former à ces nouveaux métiers et créer de l’emploi sur le territoire. Reportage.

    Par Rémi Barbet
    Le 12/01/2022