FUTUR EN SEINE 2014. Dispositif porté le collectif MU, Sound Ways  va révolutionner le partage de son numérique. Basé sur la géolocalisation, l’application a déjà conquis des adeptes.

« Application multiplateformes de diffusion de sons géolocalisés » telle est la définition apportée par Sound Ways. David Georges-François, co-responsable de Remu, une agence créative spécialisée dans la conception de dispositifs technologiques, va plus loin dans sa définition, « cette application peut être téléchargée sur tous types de smartphones, elle permet d’écouter des sons. »

Sur son écran d’ordinateur, le dispositif s’apparente à un GPS, le quartier de Réaumur y est visible, chaque rue avec son emplacement. « Les sources sonores sont matérialisées par des cercles » explique-t-il. Effectivement des cercles bleus sont disposés un peu partout, ils représentent les sons implantés par les utilisateurs de cette application. Plus l’utilisateur s’oriente vers le centre du cercle, plus le son sera fort. Qui dit plusieurs cercles dit forcément intersection entre eux. L’avantage est que cette intersection va avoir un effet sonore, un mix des musiques devient alors audible.

Dès l’inscription sur cette application, l’utilisateur peut placer du son n’importe où. Les sons implantés par l’utilisateur ne seront écoutés qu’avec des personnes avec lesquelles il est en contact. C’est un peu le même principe que sur Facbook, être ami avec la personne pour avoir accès à ses photos, statuts (à condition d’avoir paramétré sa confidentialité.)

« C’est un nouvel outil de composition sonore, c’est une manière d’écrire le son dans l’espace. C’est comme si votre corps était une tête de lecture dans un son » précise David Georges-François. Dans la même démarche, le collectif MU a mis en place la manifestation Bande Originale, du 12 juillet au 10 août prochain. L’occasion de s’embarquer dans une ballade sonore de la Villette jusqu’en Seine-Saint-Denis. L’application Sound Ways en fera partie avec d’autres invités (Rodolphe Alexis, Sir Alice, Vincent Epplay…).

Imane Youssfi

 

Articles liés

  • Emploi : Reims, l’autre ville du Grand Paris ?

    Est-il plus facile de trouver un emploi à Reims ou à Paris, pour les habitants, diplômés ou non, des quartiers populaires de la cité champenoise ? Alors que beaucoup ont du se résoudre à quitter leur ville natale pour trouver des opportunités qui correspondent à leurs attentes, d'autres Rémois tentent de rebattre les cartes de l'emploi local. Témoignages.

    Par Jalal Kahlioui
    Le 11/06/2021
  • À Bondy, salariés et employés désespérés face à la fermeture de l’Intermarché

    Les salarié·e·s de l’Intermarché de Bondy en Seine-Saint-Denis attendent depuis le 24 février la réouverture de leur magasin, fermé pour “raisons de sécurité” par la préfecture du département. Malgré les relances, la situation n’évolue pas. Les salarié·e·s du magasin témoignent de leur situation de plus en plus difficile sur le plan financier et mental. Reportage.

    Par Emeline Odi
    Le 29/04/2021
  • Abdoulaye, 67 ans, vendeur ambulant

    Ils tiennent ces petits étals de montres et de lunettes que l'on croise au détour d'un troquet ou d'un couloir de métro sans trop y prêter attention. Ahmed Ait Ben Daoud a pris le temps de se poser pour écouter l'histoire de l'homme derrière l'étal. Abdoulaye est vendeur ambulant dans la banlieue de Mulhouse. Récit.

    Par Ahmed Ait Ben Daoud
    Le 08/12/2020