Il est midi lorsqu’une sourde détonation retentit dans le 6e arrondissement de Lyon. Presque aussitôt, trois voitures de police déboulent dans la rue Duguesclin. En plein cœur du quartier des affaires, le long du cours Lafayette, non loin des célèbres Halles de Lyon, une conduite de gaz a été percée. Peu de temps après, la fuite de gaz s’embrase, provoquant la panique des passants.

Michel Denelle, gérant de l’Orangerie, petit restaurant rapide située au 124 cours Lafayette, n’en revient toujours pas. L’explosion a eu lieu juste en face de son magasin soufflant toutes les vitres du quartier. Installé depuis à peine six mois à Lyon, l’homme raconte : « Les ouvriers qui creusaient juste en face ont surgi dans mon restaurant au alentours de 11h30. Ils ont demandé à mon amie et moi d’évacuer immédiatement. J’ai tout de suite suspecté qu’ils avaient percé une conduite de gaz. Ils ont très vite réagi et ont averti au même moment les pompiers. »

Sur place, un périmètre de sécurité est mis en place. Seulement, pour Michel et les passants qui regardent la scène à quelques mètres, les distances sont trop courtes. A midi, alors que les pompiers sont déjà sur les lieux, une explosion retentit et souffle tout sur la rue. « On a vu un pompier voltiger. Des flammes ont surgit de la canalisation. Il y avait beaucoup de fumée », relate calmement Michel.

Rapidement, la police, sur place, agrandit le périmètre de sécurité. Les passants venus déjeuner, prennent des nouvelles. « Il y a un risque de deuxième explosion », affirme Michel Denelle. A ses côtés, son amie est en état de choc. Les larmes surgissent. « J’ai les oreilles qui bourdonnent. On n’a plus rien, notre voiture était garée juste en face du commerce. Il y a des morts », croit-elle savoir.

On apprendra dans la journée qu’un des pompiers dégagé des décombres a été emporté à l’hôpital dans un état critique puis a succombé à ses blessures. Il y aurait encore de nombreux blessés. A 15 heures, Michel Alliot-Marie, ministre de l’intérieur, était attendue sur les lieux du drame.

Naima Daira (BondyBlogLyon)

Photo: Laurent (www.20minutes.fr)

Le drame de Lyon rappelle l’explosion mortelle au gaz survenue à Bondy en octobre dernier.

Naima Daira

Articles liés

  • À Paris, la Modest Fashion fait le show et s’engage

    Pour la première fois en France, un événement dédié à la mode pudique a vu le jour. Organisé par l’agence et média Modest Fashion France, l’événement « Modest Fashion Summer Session » s’est déroulé du 7 au 8 mai 2022. Étoffes chatoyantes, clientes enjouées, talks à thèmes et défilés étaient au rendez-vous. Retour sur un événement aussi stylé que politique.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 16/05/2022
  • Aux Pavillons-sous-bois, des mois sans anglais ni histoire pour des troisièmes

    Au collège Anatole France, aux Pavillons-sous-Bois, pendant des mois certains élèves de troisième n'ont pas eu de professeur d'histoire-géographie, ni d'anglais. Alors même qu'ils et elles préparent le brevet. Une situation chaotique que beaucoup d'établissements dans le département de Seine-Saint-Denis ne connaissent que trop bien. Reportage.

    Par Hadrien Akanati-Urbanet
    Le 11/05/2022
  • Objections, des poèmes pour raconter les comparutions immédiates

    Le 15 avril est paru Objections, Scènes ordinaires de la justice, un livre de l’historien et poète, Marius Loris Rodionoff. Il y raconte en poèmes les comparutions immédiates auxquelles il a assisté entre 2015 et 2019, dans les Tribunaux de grande instance de Paris, Lille et Alençon. Un livre percutant dont les portraits qui s’enchaînent nous montre la misère sociale et la violence de cette justice ordinaire qui condamne et emprisonne chaque jour. Critique.

    Par Anissa Rami
    Le 10/05/2022