Il est midi lorsqu’une sourde détonation retentit dans le 6e arrondissement de Lyon. Presque aussitôt, trois voitures de police déboulent dans la rue Duguesclin. En plein cœur du quartier des affaires, le long du cours Lafayette, non loin des célèbres Halles de Lyon, une conduite de gaz a été percée. Peu de temps après, la fuite de gaz s’embrase, provoquant la panique des passants.

Michel Denelle, gérant de l’Orangerie, petit restaurant rapide située au 124 cours Lafayette, n’en revient toujours pas. L’explosion a eu lieu juste en face de son magasin soufflant toutes les vitres du quartier. Installé depuis à peine six mois à Lyon, l’homme raconte : « Les ouvriers qui creusaient juste en face ont surgi dans mon restaurant au alentours de 11h30. Ils ont demandé à mon amie et moi d’évacuer immédiatement. J’ai tout de suite suspecté qu’ils avaient percé une conduite de gaz. Ils ont très vite réagi et ont averti au même moment les pompiers. »

Sur place, un périmètre de sécurité est mis en place. Seulement, pour Michel et les passants qui regardent la scène à quelques mètres, les distances sont trop courtes. A midi, alors que les pompiers sont déjà sur les lieux, une explosion retentit et souffle tout sur la rue. « On a vu un pompier voltiger. Des flammes ont surgit de la canalisation. Il y avait beaucoup de fumée », relate calmement Michel.

Rapidement, la police, sur place, agrandit le périmètre de sécurité. Les passants venus déjeuner, prennent des nouvelles. « Il y a un risque de deuxième explosion », affirme Michel Denelle. A ses côtés, son amie est en état de choc. Les larmes surgissent. « J’ai les oreilles qui bourdonnent. On n’a plus rien, notre voiture était garée juste en face du commerce. Il y a des morts », croit-elle savoir.

On apprendra dans la journée qu’un des pompiers dégagé des décombres a été emporté à l’hôpital dans un état critique puis a succombé à ses blessures. Il y aurait encore de nombreux blessés. A 15 heures, Michel Alliot-Marie, ministre de l’intérieur, était attendue sur les lieux du drame.

Naima Daira (BondyBlogLyon)

Photo: Laurent (www.20minutes.fr)

Le drame de Lyon rappelle l’explosion mortelle au gaz survenue à Bondy en octobre dernier.

Naima Daira

Articles liés

  • Des JO et des Juges : les vendeurs à la sauvette dans le viseur

    À l'approche des Jeux Olympiques, consigne a été donnée de nettoyer l'espace public. Une directive qui a forcément des conséquences sur les juridictions. Jusqu'à l'ultime épreuve, le BB chronique le quotidien du tribunal de Bobigny. Dans ce premier numéro, il est question des vendeurs à la sauvette. Poussés par la faim, ils reviennent inlassablement dans la rue malgré les arrestations et les condamnations.

    Par Meline Escrihuela
    Le 27/02/2024
  • Région Île-de-France : les coups de pouce aux lycées privés ne passent pas

    Les révélations en cascade au sujet du lycée Stanislas ont remis sur la table la question du financement des établissements privés par les deniers publics. À l’échelle de la région Île-de-France, les fonds consacrés à cet établissement, et au privé en général, interrogent.

    Par Imane Lbakhar
    Le 26/02/2024
  • Série – Musulman(e)s & Citoyen(ne)s

    Séparatisme, communautarisme… On ne compte plus les anathèmes lancés à la communauté musulmane. Pourtant, de nombreux citoyens, pleinement français et fièrement musulmans, s’engagent quotidiennement pour le « bien commun », mus entre autres par leur foi. Dans cette série, nous mettons en avant quatre jeunes engagé(e)s de confession musulmane. Une série signée Ayoub Simour.

    Par Bondy Blog
    Le 23/02/2024