Après le succès de son colloque, « Femmes, trait d’union pour la Méditerranée » qui avait lieu en avril dernier, réunissant un grand nombre de premières dames méditerranéennes ; Valérie Hoffenberg a pris part dimanche à la première journée du forum Diversité 08. La troisième « plénière » consacrée à la diversité et à l’union pour la Méditerranée lui a donné l’occasion de présenter Terra Femina, l’association qu’elle préside. Le concept de cette dernière est de rapprocher les femmes autour d’une même idée : « Laisser un monde meilleur pour leurs enfants de France, d’Italie, d’Algérie ou encore d’Égypte. Elles se fédèrent toutes autour de cette même idée de paix, et sont soudées de façon à ce que leurs ressemblances soient plus fortes que leurs différences. »

Pour se faire, Terra Femina a mis en place un certain nombre d’actions, notamment via le site terrafemina.com« un réseau de femmes méditerranéennes a été mis en place pour dialoguer autour de sujets tels que l’éducation, la culture, la diversité ou encore le développement durable ». « On en est arrivé à la conclusion qu’un grand nombre de personnes issues de l’immigration se reconnaîtront plus facilement en tant que méditerranéen, poursuit Valérie Hoffenberg, et que cette Union méditerranéenne serait un bon moyen de montrer aux pays Nord Méditerranée les qualités des pays Sud Méditerranée ayant bon nombre de conséquences éco-culturelles. »

Valérie Hoffenberg, originaire de Marseille nous avoue avoir toujours vécu dans un cadre de diversité, de mélange et de pluriculturalisme ce qui l’a toujours conforté dans ses actions pour la diversité; Marseille étant selon elle la capitale pas excellence de la diversité « avec des personnes qui quelles que soient leurs origines, sont toujours fières de dire qu’elles sont marseillaises ».

Widad Ketfi

Widad Kefti

Articles liés

  • Des jeunes surendettés à cause des amendes du couvre-feu dans les quartiers

    Des familles entières se retrouvent endettées à cause de salves de contraventions liées aux mesures sanitaires. Des associations dénoncent un « phénomène d’ampleur grandissante » et « une application disproportionnée et discriminatoire des mesures ». Une enquête en partenariat avec Mediapart.

    Par Anissa Rami
    Le 26/07/2021
  • La cantine des femmes battantes : solidarité féminine, ambition et cuisine

    #BestOfBB Lancée en fin 2019, l’association dionysienne La cantine des femmes battantes vise l’émancipation des femmes précaires grâce à la cuisine. Tous les weekends, Aminata, Mariame, Maïté et Fatou se réunissent pour cuisiner, vendre et livrer une cinquantaine de plats à Paris et en Seine Saint Denis. Issues de parcours compliqués, ces cuisinières ont décidé de monter l’association dont elles avaient besoin, afin d’aider, par la suite, les femmes qui leur ressemblent. Reportage.

    Par Sylsphée Bertili
    Le 26/07/2021
  • Le blues des petites mains du monde de la nuit

    Après 16 mois de fermeture administrative, les discothèques ont rouvert leurs portes le 9 juillet dernier. Mais alors que l’épidémie repart, l'étau se ressert déjà pour bon nombre de professionnels partagés entre la colère des derniers mois sans activité, et le doute concernant le futur. Nous avons rencontré quelques petites mains du milieu, qui racontent la précarité des derniers mois.

    Par Lucas Dru
    Le 22/07/2021