Un an après les attentats de Paris et de Saint-Denis, le souvenir du 13 novembre est encore vif et douloureux chez certains Parisiens. Yousra Gouja revient sur cette soirée d’horreur pour le Bondy Blog. Récit.

Être coupée du monde virtuel, un instant. Je sors du cinéma. Je reçois un texto affolé d’une amie : « Tu es où ? Tu fais quoi ? Y’a eu des attentats ! » J’allume la 4G, les informations fusent. La vie monotone du métro, elle, est pour l’instant imperturbable. Les gens sont effarés. Certains ont perdu des proches. Les attentats ne sont pas déjoués mais bien réels. On commémore déjà un événement d’il y a un an. « On n’oublie pas » revient sans cesse. Les temples de la culture sont touchés. Des vies sont prises. On retiendra leur nom et leur visage que l’on connaît tous grâce aux réseaux sociaux.

Et il a fallu retourner en cours… Les moments d’échanges étaient exceptionnels. De nombreux élèves ont dédié leurs dessins, leurs projets, leurs textes et leurs mots aux victimes. Puis, il a fallu que certains publient des livres, que d’autres s’auto-proclament « spécialistes en terrorisme ». Il fallait bien remplir les plateaux télé et radio. C’est dans ces moments que le cynisme prend le dessus sur l’humain : les journalistes recherchent le ou la rescapé(e) prêt(e) à parler.

Heureusement, le Bataclan a rouvert ses portes. La musique de Sting a résonné. On a de nouveau chanté, dansé. Je suis bien contente que la culture reprenne ses droits ! « May these tragedies never happen again » sonne désormais comme un refrain. Longue vie aux amoureux de la culture !

Yousra GOUJA

Articles liés

  • La première maison d’écologie populaire de France est à Bagnolet

    #BestOfBB Le mouvement citoyen pour le climat Alternatiba et l'organisation Front de Mères inaugurent un lieu inédit à Bagnolet : Verdragon, la première maison d'écologie populaire de France. Situés dans le quartier populaire de la Noue, les locaux abriteront un projet d’écologie populaire, avec l’ambition d’un fort ancrage politique et citoyen accessible aux enfants et aux familles. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 30/07/2021
  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021
  • La solidarité sur tous les champs à Villetaneuse

    #BestofBB À Villetaneuse, les générations se mêlent autour des potagers solidaires et du cinéma. L'association l'Autre champ et le collectif du Ver Galant organisent des distributions de fruits et légumes, des ateliers jardinages, des séances de cinéma pour faire éclore le lien social dans cette période de pandémie. Reportage.

    Par Eva Fontenelle
    Le 27/07/2021