Cette éruption concrète de la violence des banlieues dans la vie plutôt calme que je menais depuis quelques jours me secoue. Il faut dire que j’avais adopté un point de vue plutôt naïf. Jusqu’ici, j’avais l’impression de ne m’être fait que des amis, je vivais la normalité des cités, des sorties en boîte marrantes à la messe dominicale. J’avais même oublié cet ado qui lors de mon arrivée avait crié, de loin, « arrêtez de faire les mythos sinon on va venir vous brûler ». Cette violence agite aussi nos contacts sur place, des enfants du coin qui se sentent personnellement attaqués. « Pour moi c’est incroyable, dans le sens fort du terme, je ne peux pas y croire comme je ne pouvais pas croire au tsunami », lance Mohamed, dirigeant du club de foot qui nous héberge.

par Paul Ackermann

Paul Ackermann

Articles liés

  • Aux Antilles, la dimension sociale et politique du carnaval

    Depuis ses origines, le carnaval porte de nombreux messages politiques et sociaux. Jusqu’à ce jour, il reste un espace d’expression, de revendications, mais aussi de partage. Aux Antilles, le scandale du chlordécone ou la crise de l’eau y ont une place à part entière.

    Par Ambre Couvin
    Le 17/02/2024
  • Musulmane & Citoyenne (3/4) : Aché Issakha, ambassadrice des sports outdoor en banlieue

    Séparatisme, communautarisme… On ne compte plus les anathèmes lancés à la communauté musulmane. Pourtant, de nombreux citoyens, pleinement français et fièrement musulmans, s’engagent quotidiennement pour le « bien commun », mus entre autres par leur foi. Dans cette série, nous mettons en avant quatre jeunes engagé(e)s de confession musulmane.

    Par Ayoub Simour
    Le 16/02/2024
  • Au virage Auteuil, la jeunesse de banlieue parisienne s’est fait une place

    Les supporters du PSG s’apprêtent à vibrer en huitième de finale de Ligue des Champions contre la Real Sociedad. Chez les ultras, réunis en tribune Auteuil, une partie de la jeunesse de banlieue et issue de l’immigration s’est imposée avec ses codes et son histoire. Premier numéro de notre série d’articles sur le supportérisme parisien.

    Par Embarek Foufa
    Le 14/02/2024