KATHALYN BELAIR : Dans quelles circonstances êtes-vous arrivé en France ? DAVID M. : Je suis arrivé de Côte d’Ivoire en France en 1984. J’avais 12 ans. Comme beaucoup d’Africains, je pensais que la France était un eldorado et que ma vie allait complètement changer. Auparavant, mon père s’était rendu en France un peu à l’aventure. Il est née français avant les indépendances des pays d’Afrique en 1960. A son arrivé sur le territoire français, il a fait une demande de réintégration de la nationalité française. Quelques années après, il m’a fait venir dans le cadre du regroupement familial. J’avais déjà des frères et sœurs nées en France.

Lire la suite sur Terre d’avenir.

Articles liés

  • Les hijabeuses sur tous les terrains pour jouer au foot librement

    #BestOfBB Depuis un an les Hijabeuses se battent pour pouvoir jouer en compétition officielle. Alors que la Fifa autorise le voile sur le terrain depuis 2014, la Fédération Française de Football le refuse. Reportage.

    Par Mejdaline Mhiri
    Le 02/08/2021
  • La première maison d’écologie populaire de France est à Bagnolet

    #BestOfBB Le mouvement citoyen pour le climat Alternatiba et l'organisation Front de Mères inaugurent un lieu inédit à Bagnolet : Verdragon, la première maison d'écologie populaire de France. Situés dans le quartier populaire de la Noue, les locaux abriteront un projet d’écologie populaire, avec l’ambition d’un fort ancrage politique et citoyen accessible aux enfants et aux familles. Reportage.

    Par Amina Lahmar
    Le 30/07/2021
  • L’urgence d’apprendre à nager en Seine-Saint-Denis

    Dans le cadre de l'opération "savoir-nager", quatre bassins éphémères vont se relayer tout l'été dans différentes communes de Seine-Saint-Denis pour enseigner la natation dans le département le plus carencé en infrastructure, où un élève sur deux ne sait pas nager en entrant au collège. Reportage.

    Par Meline Escrihuela
    Le 28/07/2021